Mise à jour: Mon système de vidéo surveillance

2

Il y a presque deux ans, je vous avais présenté mon système de vidéo surveillance « low cost », basé sur des caméras analogiques et un boitier Aviosys, qui était en charge de transformer les caméras analogiques en caméras IP. Avec 4 caméras pour un cout de 220€, il s’agissait là d’une solution très abordable.

Mais depuis, les caméras IP ont bien baissé de prix, et ont des avantages indéniables, comme leur autonomie (chaque caméra est capable d’envoyer un mail ou des photos sur un FTP) et leur contrôle via de simples requêtes HTTP. De ce fait, ce type de caméra est très facile à intégrer dans nos solutions domotiques (box, ou logiciels comme Homeseer). Mon récent passage de la partie domotique sur la box eedomus m’a également poussé à migrer mon système de vidéo surveillance vers de l’IP afin de tout centraliser facilement sur cette box.

Comme je viens de terminer cette migration, j’en profite pour vous en faire un petit point.

 

I. Le matériel

 

Le système est aujourd’hui composé de 6 caméras:

  • deux caméras Tenvis, présentées ici, pour la chambre des enfants. Nous avons la chambre des deux filles (2 et 3 ans), qui nous permet de vérifier qu’elles ne font pas de bêtises, et nous avons la chambre bébé, où la caméra nous sert donc de baby phone, les caméras Tenvis ayant également l’audio. Ces caméras disposent aussi de la vision nocturne qui permet de voir comme en plein jour. Chaque caméra Tenvis m’a couté environ 70€.

 

 

 

  • deux caméras dômes, présentées ici, pour l’extérieur. Elles ne sont pas prévues pour l’extérieur, mais étant donné qu’elles sont abritées, cela ne pose pas de problème. J’ai opté pour ces caméras à cause de leur design, car je recherchais quelque chose de peu couteux et de discret. Elle permettent de surveiller les différentes entrées de la maison, aussi bien à l’avant qu’à l’arrière, mais également les voitures garées devant. Elles disposent aussi de la vision nocturne. Environ 55€ la caméra

 

 

 

  • une caméra Edimax, que j’ai depuis longtemps maintenant, à l’époque où j’utilisais la Zibase pour gérer la maison, qui avait couté environ 70€. Disposée sur le palier, qui est un passage obligatoire pour aller à l’étage.
  • et enfin, la « meilleure », une caméra Axis M1031W, d’une très belle qualité vidéo, avec audio, détecteur PIR intégré, et flash. Je n’en ai qu’une, cette caméra coutant 250€… Etant donné ses fonctions, elle est disposée dans un coin du séjour, où elle a vue sur toute la pièce. Quand l’alarme est activée, elle entre en mode enregistrement, et le petit cercle autour de l’objectif s’illumine en vert pour confirmer l’activation de la caméra. En cas d’intrusion, elle est bien sûr capable de nous avertir, mais également de diffuser un message audio d’avertissement au visiteur, avant que la sirène ne se déclenche. Le détecteur de mouvement PIR est vraiment efficace. Par contre pas de vision nocturne sur ce modèle, mais elle dispose d’un flash pour éclairer, et de toute facon en cas d’alerte la lumière s’allume dans la maison…

 

 

Cela nous fait donc un total de 500€ pour ces 6 caméras. Ajoutons à cela une vingtaine d’euro d’accessoires (adaptateurs POE, adaptateurs alimentations, etc…) et un onduleur (100€) sur lequel sont branchées toutes les caméras, afin de palier à une coupure d’électricité.

Vous remarquerez que je n’ai aucune caméra motorisée: ce n’est pas un problème de prix, les caméras Foscam étant très abordables, mais personnellement je trouve cette fonction un peu gadget. C’est sympa de se connecter à sa caméra à distance et de pouvoir la faire pivoter pour voir ce qui se passe alentour. Mais quand la caméra est tournée dans une direction, elle ne voit pas ce qui se passe à côté. Il suffit que la caméra soit tournée du mauvais côté lorsque quelqu’un passe, et la caméra est alors inutile. J’ai essayé, et finalement j’utilisais assez peu cette fonctionnalité. Je préfère utiliser des caméras fixes, mais avec un champ de vision très large pour couvrir en une fois la zone que je souhaite surveiller.

 

 

II. La partie logicielle

 

Côté logiciel, j’utilise conjointement 4 solutions, plus ou moins complémentaires.

 

1. La box eedomus

 

Toutes ces caméras sont compatibles avec la box eedomus, qui est donc le serveur domotique gérant la maison. Lorsque nous activons l’alarme, gérée donc par cette box, les caméras entrent en mode enregistrement. En cas de détection de présence des caméras, celles ci envoient des images sur le serveur FTP d’eedomus, et l’eedomus nous envoie en même temps un mail avec les photos (avec notification Push sur nos iPhones, nous sommes donc prévenus immédiatement).

 

 

D’une part l’eedomus permet donc un aperçu de nos caméras, mais surtout un archivage automatique des évènements sur un serveur externe: même si on nous volait les ordinateurs et les caméras de la maison, ces images resteront disponibles pour identifier les visiteurs. C’est un point important.

 

2. Zoneminder

 

Ayant installé la solution Zoneminder depuis un bon moment pour mes caméras analogiques, je n’ai pu me résigner à m’en séparer, tant ses fonctions sont pratiques. On peut gérer des calendriers, des droits d’accès, des zones de surveillance très précises, etc…

 

 

Les vidéos en cas de mouvement sont également archivées sur FTP. Certaines fonctions font un peu doublon avec l’eedomus, mais disons que c’est un backup: si l’un ou l’autre tombe pour on ne sait quelle raison, l’autre est toujours là en train d’enregistrer :p

 

3. Sur iPhone

 

Sur iPhone, nous pouvons bien sûr visionner nos caméras via l’interface mobile de l’eedomus, ou même de Zoneminder. Mais ma femme aime beaucoup l’application Netcamviewer: très simple à utiliser, compatible avec un grand nombre de caméras, la visualisation des caméras est très fluide, même en 3G. Le mode quadview permet même de visionner 4 caméras en même temps: d’un coup d’oeil on peut vérifier l’ensemble de la maison. Très pratique pour lever un doute si l’alarme se déclenche à la maison quand nous sommes absents.

 

4. Sur la TV

 

La TV du salon est un écran plasma un peu ancien, qui ne sert en fait que d’écran pour l’ordinateur home cinéma branché dessus. Grâce à ce dernier, nous pouvons regarder la TNT (qu’on n’a pas sur le Plasma), enregistrer les émissions, écouter la musique, etc… Une simple page html reprenant le flux des caméras est accessible via le menu principal de Windows Media Center, ce qui permet grâce à la télécommande de visionner très rapidement les caméras. Très pratique pour vérifier qui sonne à la porte, ou encore vérifier ce que font les enfants sans avoir à grimper l’escalier pendant la pub :p

 

III. Conclusion

 

Le système de vidéo surveillance est aujourd’hui terminé, et parfaitement opérationnel. Mon ancien système à base de caméras analogique était très bien, mais plus difficile à intégrer dans certains systèmes domotiques (dont l’eedomus), et surtout la vidéo était beaucoup moins fluide (à cause notamment du boitier Aviosys ne disposant que d’une seule puce de décompression, qui sautait donc d’une caméra à l’autre pour faire son travail :/).

Ma caméra Axis vient ici gonfler l’addition, mais si on ne tient compte que des caméras Tenvis et Dome, qui remplacent les 4 anciennes caméras analogiques, le prix de ces caméras IP aujourd’hui est équivalent au cout des caméras analogiques il y a deux ans. Avec une meilleure qualité et une plus grande simplicité d’utilisation. Aujourd’hui, on peut donc très facilement envisager l’utilisation de caméras IP un peu partout, leur cout étant très raisonnable.



A propos de l'auteur

Je me suis essayé à la domotique il y a quelques années avec quelques modules X10, quelques softs gratuits, etc… pour équiper la maison que j'avais en location. Puis j'ai eu la chance de pouvoir faire construire, et c'est là que mes projets domotiques ont explosé, la construction neuve me permettant de prévoir une installation complète, et intégrée à la maison. Aujourd'hui, quasiment toute mon installation repose sur le Z-Wave.