Posté le 26 janvier 2013 par Cédric Locqueneux dans Evènements
 
 

Mon compte rendu sur le CES 2013…

Comme vous le savez, j’ai eu la chance cette année de pouvoir me rendre pour la première fois au CES, le « Consumer Electronic Show », plus gros salon au monde concernant les produits électroniques. Je tiens à remercier d’ailleurs Domadoo, sans qui tout cela n’aurait pas été possible :D

On découvre en général au CES les tendances de l’année, voire des deux années à venir, certains produits présentés au CES mettant de longs mois avant d’être disponibles pour le grand public. Nous vous avons déjà présentés de nombreuses choses sur le blog Domadoo, sur lequel j’ai rédigé de nombreux articles à propos du CES. Mais je vous propose aujourd’hui un petit bilan général sur cet immense salon.

Immense… C’est le mot. Le CES s’est tenu sur 200 000 m², où 3250 exposants ont dévoilé quelques 20 000 nouveaux produits, attirant plus de 150 000 participants, dont 35 000 de l’étranger en provenance de 170 pays. On a du mal à se rendre compte de l’ampleur…

 

 

Ouvert de 9h à 18h, sur 4 jours, autant dire qu’il est difficile de tout voir. Pourtant nous n’avons pas trainé, le Fitbit est là pour le prouver, avec une moyenne de 20 000 pas / jour durant le CES…

 

 

Le CES est tellement immense qu’il est difficile, voire impossible, de tout relater. Mais voici les points que j’ai retenu.

 

I. Les télévisions

 

La télévision est depuis quelques années un appareil qui fait beaucoup parler de lui à chaque CES, les évolutions technologiques étant nombreuses à ce niveau (écrans plats, HD, 3D, TV connectée…). Cette année, les nouveautés ne vous auront pas échappées: nouvelle définition Ultra HD, quatre fois plus que la HD actuelle, et écran OLED, qui permet d’avoir une TV plus fine encore, et moins gourmande en énergie. Certains ont déjà pris de l’avance, comme Sharp, qui présentait son prototype de TV 8K, donc avec une résolution de quatre fois l’Ultra HD, qui elle même n’est pas encore sur le marché…

 

 

Autant dire qu’avec une telle définition, le détail de l’image est impressionnant. Reste à attendre le contenu correspondant, les premières caméra 4K commencant à apparaitre, comme ce modèle de chez Panasonic:

 

 

Mais les nouveautés ne s’arrêtent pas là. Après avoir apporté la TV connectée, qui permet de bénéficier de nouveaux services (VOD, applications sociales, etc…), les constructeurs tentent d’innover. On peut par exemple citer Panasonic ou Haier qui, à l’aide de la caméra intégrée à la TV, effectuent une reconnaissance faciale afin d’afficher l’interface personnalisée correspondant à celui qui regarde la TV. Haier va même jusqu’à proposer un prototype piloté par la pensée !

 

 

Samsung a également rendu sa TV plus intelligente: son nouveau modèle tient compte de vos habitudes pour vous proposer des programmes en adéquation avec vos gouts. La reconnaissance vocale est aussi améliorée pour comprendre toutes sortes de phrases « courantes », comme « Qu’y a t il ce soir à la TV ? ». La nouvelle interface SmartTV 3 vous proposera alors directement les programmes susceptibles de vous intéresser.

Petit à petit, la TV se rapproche de l’ordinateur. D’ailleurs, les TV connectées recoivent régulièrement de nouvelles mises à jour de firmware. Les modèles « haut de gamme » de Samsung pourront même recevoir une mise à jour hardware, à l’aide d’un petit boitier se fixant à l’arrière de la TV, améliorant le CPU et la mémoire de la TV. Du côté de chez LG, certains modèles utilisent le système Android pour l’interface, ce qui donne du coup accès à de nombreuses applications. Même la télécommande évolue et intègre un gyroscope, permettant d’utiliser la télécommande de facon plus intuitive, comme un pointeur sur un tableau.

Toujours dans le domaine audio vidéo, je tiens à signaler le vidéoprojecteur Hecto de chez LG, qui m’a scotché: un vidéo projecteur qui utilise le laser pour projeter une image parfaite sur une toile noire ! Placé à 30cm du mur, on obtient une image de 100″, qui est juste superbe !

 

II. La maison connectée

 

Après la TV connectée, les constructeurs s’attaquent à la maison connectée. Certains sont plus en avance que d’autres. Samsung, Toshiba, Whirlpool, ou encore Technicolor, présentent rapidement leur concept, sans vraiment proposer de concret. La plupart proposent déjà l’électroménager connecté, dont le fameux frigo qui fait lui même les courses, et dont l’intérêt reste finalement limité.

 

 

Mais LG est sans aucun doute le fabricant qui m’a scotché, en proposant un éco système complet, fonctionnel, et intelligent. Tout l’électro ménager est bien sûr connecté, et la plupart des équipements disposent d’un écran LCD pour les piloter: machine à laver, sèche linge, gazinière, four à micro onde, frigo, etc…

 

 

Je vous invite à visionner la vidéo de présentation de LG présentant le concept:

 

Tous les équipements deviennent intelligents. Prenez par exemple l’aspirateur robot: il est possible de s’y connecter à distance pour utiliser sa caméra et voir ce qui se passe chez soit. En plus de servir d’aide ménager, il peut donc également monter la sécurité.

Le smartphone a aussi un rôle important: avec le NFC, il est par exemple possible de lancer le programme qu’on souhaite sur sa machine à laver.

Les appareils communiquent tous ensemble, notamment dans le but d’économiser l’énergie, sans que l’utilisateur ne s’en apercoive. En cas d’absence de l’occupant, les appareils peuvent adopter un comportement différent (machine en lavage accéléré, plus bruyant, mais plus économe). Si le four entre en action, par exemple, le lave linge peut se mettre en pause pour ne pas dépasser la puissance du compteur.

LG intègre même à cet ensemble le suivi de votre santé, avec un bracelet permettant de suivre votre activité physique quotidienne, à l’image de ce que fait Fitbit ou Nike, par exemple.

 

 

Tous ces équipements, machines, suivi de santé, etc… sont bien sûr interconnectés avec la TV, qui devient le centre névralgique de la maison.

Dans notre domaine, qui dit maison connectée dit généralement maison intelligente, et donc domotique. Le CES n’est pas l’évènement le plus marquant pour ce domaine. D’ailleurs, les deux principaux intervenants à ce sujet étaient ZigBee et Z-Wave. Pas de KNX, Creston, etc… Alors que l’alliance ZigBee proposait essentiellement des concepts et assez peu de solutions « finales », l’Alliance Z-Wave, elle, était si riche que j’y ai passé quasiment une journée entière. Les box domotiques utilisant ce protocole se multiplient (Vera de Micasaverde, Home Center de Fibaro, Zipabox de Zipato…), avec des interfaces de plus en plus conviviales, qui facilitent leur intégration et leur utilisation (notamment à l’aide d’applications smartphone / tablette vraiment très conviviales).

Côté box, nous pouvons noter l’apparition de deux nouvelles Vera chez Micasaverde, en plus de la Vera Light actuelle: la Vera Plus et la Vera Pro. La Vera Pro intégrera une batterie et une communication GSM…

 

 

D’autres solutions font également leur apparition, comme le portier vidéo sous Android de Astralink, qui fait office de box Z-Wave:

 

 

Ou encore la solution SmartThings, qui, pour ne pas se tromper, a simplement décidé d’intégrer à sa box à la fois le Z-Wave et le ZigBee:

 

 

Autre solution très intéressante pour les bidouilleurs: le Razberry, qui est un module Z-Wave à plugger sur un Raspberry (petit ordinateur peu cher que je vous ai déjà présenté dans le cadre d’une Squeezebox maison). Un projet que je suivrai de près, car le module ne devrait couter que 70€ environ, ce qui pourrait donner naissance à l’une des box domotiques les plus puissantes du marché, pour moins de 120€…

 

 

Quelques idées pouvaient également être découvertes complètement perdues au milieu de coques iPhones en tout genre, comme le iSmartAlarm, un système d’alarme design, piloté par un smartphone, qui devrait accueillir prochainement des fonctions domotiques pour piloter sa maison:

 

 

Pour en revenir au stand Z-Wave, on a pu voir que les modules domotiques se multiplient également et gagnent en maturité: modules très fiables, petits, esthétiques. Un excellent exemple est le dernier module prise de Fibaro.

 

 

Dans une si petite prise, Fibaro a réussi à intégrer le contrôle Z-Wave, le suivi de la consommation électrique, et même un système de leds s’éclairant de différentes couleurs en fonction de la consommation. Un futur bestseller à n’en pas douter !

Fibaro nous a également fait une petite démonstration de l’interface iPad, qui est simplement superbe:

 

Complète, design, avec des animations, personnellement j’adore !

Aeon Labs, lui, proposait le Smart Film, un film à coller sur n’importe quelle fenêtre, permettant d’opacifier sa fenêtre d’une simple commande Z-Wave. La maison du futur devient à la portée de n’importe qui:

 

De nouveaux modules sont également prévus, comme la multiprise Z-Wave, le module pour porte de garage, ou encore la lampe Led Z-Wave.

J’y ai également rencontré la société Polycontrol, qui fabrique une serrure électronique Z-Wave, que j’avais testée ici. De nouveaux modèles sont annoncés, plus petits, fonctionnant avec des piles classiques, et déclinés en Z-Wave, Wifi, et Bluetooth.

 

 

Pour ceux qui ne veulent pas installer un système domotique complet, il est possible de rendre sa maison intelligente à l’aide des objets connectés, qui commencent à pulluler. A ce sujet, la France n’est pas en reste, avec la station météo connectée Netatmo, qui s’est vue tout de même remettre trois récompenses au CES ! Nous l’avions testée ici, et il faut avouer qu’elle n’a pas volé ses récompenses. L’objectif final est de mettre à disposition de tous une carte réelle des températures, les plus précises possibles, relevées par toutes ces stations à travers le monde (selon Netatmo, ces températures peuvent varier de 3 à 6° par rapport à Météo France, selon que l’on se trouve dans une zone de bâtiments plus ou moins dense): cette carte sera très bientôt mise à disposition. Autre annonce de Netatmo: la disponibilité de nouveaux capteurs. Pas de date, ni de prix, mais ce sera dans l’année: pluviométrie, vent, et autres capteurs intérieurs. Tout ce que nous savons, c’est que Netatmo souhaite faire quelque chose de différent de ce qui existe déjà, comme ils l’ont déjà fait pour leur station. Nous avons hâte de voir ca :D

 

 

Une autre société francaise qui a beaucoup fait parler d’elle est Hapilabs, qui a concu une fourchette connectée pour suivre votre alimentation. Après une interview en live par CNN au début du salon, le stand Hapilabs n’a pas désempli de visiteurs et journalistes en tout genre, et s’est même vu être mentionnée comme l’une des 5 innovations majeures du CES 2013 !

 

 

Withings a présenté également son nouveau pèse personne connecté, qui en plus de mesurer votre poids et indice de masse corporelle, mesure également le taux de CO2 et la température de la pièce. Balance pour bébé, tensiomètre, sont autant d’objets connectés qui étaient proposés par cette société, qui a également dévoilé un traqueur sportif, semblable au Fitbit One testé il y a quelques semaines.

 

 

Parmi les objets connectés nous pouvons également citer les appareils destinés à suivre l’état de santé de vos plantes. Koubachi a été le précurseur dans le domaine, aujourd’hui suivi par Parrot (encore une société francaise !) ou encore Moneual.

 

 

Le principe est à peu près le même: un accessoire à planter dans le pot de fleur, connecté en wifi ou bluetooth à un smatphone, et qui se charge d’analyser le taux d’humidité, la fertilité de la terre, le taux d’ensoleillement, etc… en tenant compte du type de plante.

 

 

Autre objet connecté très à la mode: les lampes. Philips était bien sûr présent avec ses fameuses ampoules « Hue », qui peuvent être pilotées avec son smartphone pour gérer l’éclairage, la couleur, l’ambiance, etc… Mais de nombreux autres fabricants asiatiques étaient également là pour proposer leurs solutions, ainsi que divers projets Kickstarter présents pour promouvoir leur projet. On citera notamment la lampe Holî de FiveFive, ou encore la Good Night Lamp, assez amusante, qui se compose de deux lampes ayant la forme de maisons: la plus grande est à conserver chez soi, la petite est à installer chez ses parents, ses enfants ou ses amis. Lorsqu’on allume la grande lampe, en appuyant sur la cheminée, la petite s’allume alors à distance. Le but est de garder le contact avec ses proches de façon ludique et connectée.

 

Parmi les objets connectés commence à pointer son nez la voiture. Après Google, Toyota et Audi proposent maintenant une voiture autonome, connectée à internet, et capable de se piloter toute seule. Fini le temps perdu à conduire, on pourra faire autre chose pendant le voyage :D

 

 

Le temps de la certification est encore loin pour voir ce type de véhicule circuler dans nos contrées (pas avant 2016 minimum), mais en attendant il est déjà possible de se contenter d’une voiture connectée à son smartphone. La Prius de Toyota est par exemple déjà très utilisée par les Canadiens, qui peuvent la démarrer à distance via leur smartphone et la faire chauffer avant de s’en servir l’hiver. Bien pratique ! Au CES, divers kits étaient d’ailleurs proposés afin d’ajouter ce système à n’importe quelle voiture. Un système sur lequel je vais me renseigner un peu plus en détail…

 

III. La e-santé

Le domaine de la e-santé est un domaine qui explose, notamment chez les fabricants américains. Il faut dire qu’en absence de système de sécurité sociale comme le notre, cette population a pris l’habitude de s’auto diagnostiquer. L’obésité qu’on peut constater facilement aux US est également un domaine de plus en plus pris au sérieux. Du coup, alors qu’on ne connaissait encore il y a peu que le bracelet Nike+, permettant de suivre son activité physique tout au long de la journée (nombre de pas effectués, calories brulées), on peut aujourd’hui très facilement dénombrer une dizaine d’appareils de ce genre. Fitbit, dont je vous ai présenté le Fibit One, a d’ailleurs annoncé le Fitbit Flex, sous forme de bracelet. C’est justement l’un des points que j’avais soulevé lors du test. 10 jours d’autonomie, sous forme de bracelet, nous approchons la perfection…

 

 

De nombreux constructeurs y vont de leur modèle: Fitbug, Withings, Hapilabs, Rythm, Larz, LG, etc…. Certains sont plus innovants que d’autres (suivi de la fréquence cardiaque en plus de l’accéléromètre, affichage du numéro de l’appelant, etc…). Le problème à mon avis est toujours l’autonomie, qui se limite en général à 48h environ :( Sur ce coup là Fitbit reste une référence avec ses 10 jours d’autonomie.

Les pèses personnes connectés se multiplient aussi: Withings a été la première, nous avons également le modèle de chez Fitbit, ou encore de chez iHealth. Ce dernier a d’ailleurs toute une gamme d’accessoires pour suivre sa santé: tensiomètre, glucomètre,etc… tous connectés, pour pouvoir suivre sa santé sur iPhone ou iPad. Ces derniers bénéficient d’ailleurs d’une large gamme d’accessoires pour suivre sa santé, allant du plus simple (un petit boitier à connecter à la prise dock, sur lequel on pose le pouce pour mesurer la fréquence cardiaque et le taux d’oxygène dans le sang) au plus compliqué, comme le tensiomètre.

 

 

Sans être du domaine médical, les objets connectés pour le bien être étaient aussi de la partie. J’ai pu tester par exemple un gilet connecté à l’iPhone, qui nous masse au rythme de la musique:

 

 

Encore au stade de projet Kickstarter, j’ai trouvé ce gilet tellement agréable après une journée de CES que je m’en suis commandé un :D

Autre accessoire tout aussi agréable, mais nettement plus encombrant et couteux, le fauteuil de massage connecté:

 

 

Comme on le voit, cette année le CES était donc plutôt orienté « objet connecté », qu’il s’agisse de périphériques isolés ou d’éco systèmes complets. Et ce n’est que le haut de l’iceberg, de nombreuses sociétés ou projets n’étant pas représentés, la place au CES représentant un budget non négligeable pour une petite société. Je pense notamment à des appareils comme le lapin communicant Karotz, le thermostat intelligent Nest, ou des projets comme les Ninja Block, ou Twine, pour ne citer qu’eux. Le ton est donné: 2013 sera l’année des objets connectés !

En tout cas, cette première visite du CES a été pour moi une superbe expérience ! Enorme, c’est le seul mot qui me vient. Enorme en taille, en nouveautés, en moyens déployés. Exemple sur le stand Intel, qui avait représenté une sorte d’arbre hight tech:

 

 

Il fallait s’en approcher pour s’apercevoir qu’il s’agissait de dizaines d’ordinateurs portables, dont les écrans étaient tous synchronisés pour afficher une animation géante…

 

 

Ou encore le ballet de TV Samsung:

 

Impossible de raconter tout ce qui y a été vu, mais les articles écrits sur le blog Domadoo sont déjà un bon départ ;-)

 

Vous aimez ? Partagez le ! Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestShare on RedditShare on TumblrShare on LinkedInBuffer this pageFlattr the authorEmail this to someone