Organisation de mon voyage à Las Vegas…

12

Vous avez été nombreux à me poser des questions sur mon voyage à Las Vegas, j’ai donc décidé de faire une petite synthèse spécifique, en complément du CES, qui pourra être utile à pas mal de monde, apparemment :D

I. Les préparatifs

Les préparatifs commencent très tot, surtout si vous prévoyez d’aller à Las Vegas pour le CES. Durant cet évènement, toute la ville est estampillée « CES », les hotels font grimper les prix, les chambres disponibles se font très rares, et les places dans les avions aussi…

Pour cet évènement qui se tenait début janvier 2013, toutes mes réservations ont été faites en aout 2012… Il était temps, les hotels commencaient déjà à être pleins !

Tout d’abord, il vous faut un passeport biométrique, obligatoire pour entrer aux Etats Unis. Il se fait dans les mairies équipées, il faut se renseigner auprès de votre mairie qui vous communiquera les adresses si elle n’est elle même pas équipée. Il faut ensuite:

  • des photos d’identité: attention, c’est très strict, des dossiers sont souvent refusés à cause de ca. Il vaut mieux aller voir un photographe, les photos seront plus belles, respecteront à coup sûr les contraintes pour le passeport, et ne vous couteront pas beaucoup plus cher qu’un photomaton (10€ les 8 dans mon cas, dans une boutique Orange).
  • 86€ en timbres fiscaux, à acheter au bureau de tabac
  • le formulaire complété obtenu à la mairie
  • un peu de patience, l’obtention du passeport prenant environ un mois, selon les endroits

En prévision du voyage, je conseille de prendre une carte de paiement Gold: un peu plus chère (environ 100€ à l’année), mais faite pour voyager et bardée de garanties (retard sur vol, perte de bagage, assurance location, etc…). Au final elle est très vite amortie.

Une fois votre passeport obtenu, vous pourrez voir pour réserver votre avion, sur un site comme Go Voyage, par exemple, qui permet d’avoir de très bons prix, et dont le service est sérieux. Attention, le prix des avions est comme la bourse, ca varie d’un jour à l’autre selon les avions affrêtés. Début juillet, certaines places étaient à 650€, pour monter fin juillet à 1400€… En suivant un peu chaque jour, j’ai finalement obtenu l’aller retour Paris / Las Vegas pour 680€, ce qui reste très honnête. Je n’ai pas pris l’assurance proposée par le site, ma carte Gold me couvrant déjà à ce niveau (déjà 35€ de gagnés grace à elle… il faut juste penser à payer avec cette carte, bien sûr). Attention, le paiement des billets se fait tout de suite.

Une fois mes dates de voyage connues, j’ai réservé l’hôtel. Pendant le CES, tous les hotels sont remplis, il faut donc s’y prendre de bonne heure si vous voulez avoir une chance d’obtenir une chambre à un prix abordable. Pour cela je suis passé par le site Booking.com : on indique la destination, la date d’arrivée et de départ, et on obtient une liste de tarifs. Il n’y a plus qu’à réserver. Une nuit est débitée pour la réservation, le solde étant à payer à la fin du séjour. Attention, en plus du prix affiché sera ajouté une taxe de séjour, qui peut être de l’ordre de 10$/jour.

Pour ma part j’ai opté pour le Circus Circus: ce n’est pas le plus bel hotel de Vegas, il commence à vieillir un peu (mais la plupart des chambres ont été refaites à neuf il y a peu de temps), mais il a l’avantage d’être à 10min à pied du Convention Center où se tient le CES, et les prix restent très abordables. Il m’a couté 491$ + taxes de séjour pour 6 nuits pendant le CES. A titre de comparaison il m’a couté seulement 229$ la deuxième semaine, toujours pour 6 nuits: plus de CES, et nous sommes hors saison, en janvier :D Pour ce prix, nous avions une grande chambre de 30m² avec deux grands lits 2 personnes, TV, bureau, salle de bain complète:

 

 

Difficile de trouver un tel confort en France à ce prix.

Le principal est fait. Dernière formalité: pour entrer sur le territoire américain, le VISA n’est plus nécessaire, il faut juste une déclaration ESTA. C’est un petit formulaire à compléter en ligne ici, qui coute 14$ et est valable 2 ans. Grosso modo, vous indiquez votre nom, numéro de passeport, lieu où vous allez vous rendre, et vous répondez non à toutes les questions (êtes vous un terroriste, êtes vous un nazi, avez vous une maladie infectieuse, etc…). Vous pouvez ensuite imprimer la confirmation, même si normalement on ne le vous demandera pas (il est attaché informatiquement à votre numéro de passeport).

Si vous prévoyez d’aller au CES, profitez des inscriptions qui se font pendant l’été, qui sont gratuites. Passé le délai, il faudra débourser 200$… Bien sûr, il faut être un professionnel du secteur, le CES n’est pas ouvert au grand public.

Enfin, une astuce intéressante pour le téléphone sur place: j’ai découvert un peu par hasard SunnySim quelques jours avant de partir. Le principe est simple: une carte Sim pré payée qu’on paye pour une certaine durée, qu’on insère dans son téléphone une fois arrivé aux USA, et qui vous donne les appels illimités vers la France et les USA, ainsi que la 3G illimitée. Pour 15 jours, cette carte m’a couté 99€, ce qui peut paraitre élevé, mais beaucoup moins cher en fait que le prix des communications internationales que nous facturent nos opérateurs francais (surtout en 3G…). A la commande, on indique les dates de voyage et le type de téléphone qu’on possède (ce qui permet à SunnySim d’envoyer le bon format de carte Sim, micro Sim, etc…). Quelques jours avant de partir on recoit la carte Sim avec un numéro associé francais en 01 xx, et un numéro local US. Lorsqu’on arrive sur le sol américain, on insère cette carte Sim dans son mobile (qui doit être désimlocké): sur place, les gens peuvent nous joindre localement sur le numéro américain, alors que nos correspondants francais peuvent nous joindre sans aucun surcout sur le numéro francais en 01 xx. L’idéal est encore de rediriger notre numéro de mobile habituel vers le numéro 01 xx, ce qui est alors totalement transparent pour nos correspondants. Si par contre on souhaite appeler vers la France, on compose le numéro d’une passerelle, ensuite le numéro de notre correspondant en France, et le tour est joué (on peut enregistrer la combinaison directement dans son annuaire, ce qui est alors transparent à l’usage). Il y a un léger décalage de 2s au niveau du son, mais ca permet d’appeler la France sans surcout autant qu’on le souhaite, pratique pour prendre des nouvelles des enfants, par exemple ;-) Le service fonctionne très bien, et il n’y a pas de surprise à l’arrivée sur la facture: 99€ au départ, et rien de plus. On peut également opte rpour Skype, mais vous dépendrez des réseaux Wifi, qui ne sont pas si courant qu’on pourrait le penser, et à l’usage c’est moins souple que la SunnySim.

Il n’y a plus qu’à préparer tranquillement les valises. Le poids et la taille à respecter sont indiqués par la compagnie sur laquelle vous voyagez. En général vous avez droit à un bagage en soute de 23Kg, un bagage à main, et une pochette pour ordinateur ou sac à main. Attention à ne pas dépasser le poids, la surtaxe est énorme (comptez 100€ :/). Si vous voulez verrouiller votre valise, attention aussi à prendre une valise avec serrure TSA, ou bien utiliser un cadenas TSA: ce type de fermeture dispose d’une serrure dont la douane américaine possède une clé. S’ils ne peuvent pas ouvrir votre valise pour vérifier, ils l’éventrent s’il le faut, ils en ont le droit. Un cadenas TSA se trouve dans la plupart des boutiques vendant des cadenas, pour moins de 10€.

Bien sûr, dans vos valises, surtout les bagages à main, évitez tout liquide et truc métallique pour ne pas être ennuyé au contrôle de sécurité…

II. Le départ

En général il est demandé d’arriver 3h avant l’heure du décollage, le temps de récupérer ses titres d’embarquement, enregistrer ses valises, et passer le controle de sécurité. En général c’est largement suffisant, 2h peuvent même suffire. Pour ma part je préfère être zen et arriver bien en avance, quitte à prendre un café en attendant l’avion en salle d’embarquement :p

La partie la plus sensible est sans doute le contrôle de sécurité: n’hésitez pas à vider vos poches, enlever votre manteau, votre ceinture, voire même vos chaussures pour passer tranquille.

Une fois passé, il n’y a plus qu’à attendre l’embarquement.

 

 

Dans mon cas, j’avais une escale à Londres. Pas de soucis pour les valises, elles suivent automatiquement. Il a juste fallu descendre de l’avion, repasser un contrôle de sécurité à l’aéroport de Londres, et trouver la porte où nous attendait l’avion suivant. Ca se fait calmement, sans problème.

Le vol pour Las Vegas est long, il faut bien l’avouer: 1h pour Paris Londres, puis 10h30 pour Londres Vegas. Heureusement, il y a des divertissements dans l’avion (films, musique, etc…) et des collations (en général un repas et un petit déjeuner). Etant donné le décalage horaire avec la France (-9h), le personnel de l’avion essaie de nous y adapter en nous servant le repas, en éteignant la lumière pour pouvoir dormir, et en nous servant un petit déjeuner ensuite. Le décalage horaire ne se fera pas sentir trop à l’arrivée, mais le surlendemain. Mais dans ce sens, ca passe assez bien :p

Dans l’avion, on vous demandera de compléter une petite feuille pour indiquer votre lieu de séjour, votre nom, et confirmer que vous n’avez pas de produits alimentaires dans vos valises, plus de 10000$, etc… Evitez le vieux camembert bien francais, vous ne passerez pas…

III. L’arrivée à Vegas

 

Arrivé à Vegas, dernier barrage: le contrôle de sécurité à l’entrée. Attention, là dessus les américains ne plaisantent pas. Pas de comportement suspect, et pas de plaisanterie: attendez juste votre tour derrière la ligne jaune, le monsieur de la sécurité vous appellera quand ce sera votre tour. C’est bête à dire, mais on a un peu perdu cette discipline par chez nous… Quand on vous appelle, présentez vous juste avec votre passeport. On vous demandera de scanner vos empreintes (des deux mains !) et on vous prendra en photo, tout en vérifiant que vous avez la même tête que sur votre passeport… Rassurez vous, en général ca se passe plutot bien ;-)

Il n’y a plus qu’à récupérer vos valises, et avant de sortir on vous demandera la petite fiche complétée dans l’avion.

Welcome to Las Vegas !

 

 

Le ton est donné dès l’arrivée: vous trouverez des machines à sous même dans l’aéroport !

Si comme moi vous êtes arrivés sans le sous, c’est le moment d’en retirer au guichet, indiqué « ATM », disponible à l’entrée de l’aéroport. Tous les distributeurs prennent une commission, qui va de 3 à 5$. Les plus chers sont souvent dans les hotels. Ajoutez y les frais de change de votre banque. Il vaut mieux retirer en une ou deux fois ce que vous aurez besoin pour le séjour, sinon les commissions risquent de vite vous couter cher. De toute facon vous aurez besoin de pas mal de liquide sur place…

A partir de là, vous pourrez emprunter un bus ou un taxi pour rejoindre votre hotel. Pour vous donner une idée, le transport en taxi de l’aéroport au Circus Circus nous a couté 36$ à deux. Le bus est sans doute moins honéreux (j’ai entendu parler de 10$). Au passage, pensez à laisser un pourboire au taxi, en général 1$ par valise.

A l’hotel, présentez simplement votre réservation effectuée sur Booking, par exemple, et on vous donnera vos cartes d’accès à votre chambre. Il faudra simplement représenter la carte de paiement utilisée pour la réservation, et votre passeport. Il faut savoir qu’au USA, ils n’utilisent pas la puce et le code de sécurité de nos cartes. Ils en sont encore à la bande magnétique, avec une signature sur le recu… Du coup ils demandent régulièrement le passeport pour vérifier l’identité du détenteur de la carte.

 

IV. Le séjour

 

Une chose importante à savoir aux USA: tous les prix affichés sont hors taxe, la « TVA » dépendant de l’état où on se trouve. A Las Vegas, elle est de 8.5%. Il faut donc penser à faire le calcul.

Ensuite, le pourboire est quelque chose d’obligatoire aux USA, une bonne partie du salaire des gens vous rendant service en dépendant (taxi, serveuse, etc…). En général le pourboire varie entre 10 et 15% du montant de l’addition, selon si vous êtes content du service ou non. Comme ca ne fait plus trop partie de notre culture, on a tendance à l’oublier, ce qui fait que le francais passe pour un radin là bas :/

La plupart des hotels possèdent leur « buffet », restaurant où on paye à l’entrée et où on mange et boit tout ce qu’on veut / peut. Les prix varient pas mal d’un hotel à l’autre, tout comme le niveau. Au Circus Circus, on peut comparer le buffet à un restaurant Flunch: on y mange correctement, à pas cher. Le repas du soir coute par exemple 18$/pers. Ajoutez y la taxe et le pourboire (18 + 8,5% de taxe + 15% de pourboire), on tourne à environ 23$, soit actuellement 17€, pour manger ce qu’on veut…

Les prix des buffets augmentent avec celui des hôtels. Au buffet du Aria, par exemple, qui est l’un des plus beaux hôtels de Las Vegas, le buffet du soir tourne à 40$. Mais à ce prix vous aurez droit à des serviettes en tissu, un très beau cadre, et des plats un peu plus raffinés.

 

Je suis un peu gourmand sur les desserts…

 

Le matin, au petit déjeuner, les buffets sont tout aussi fournis, avec un prix d’environ 12$. Nous avions tendance à prendre un bon petit déjeuner et un diner, en sautant le repas du midi… D’une part c’était bien suffisant, d’autre part ca limite un peu les frais :p

Mais je vous conseille de sortir un peu des hôtels et de tester les autres restaurants. La chaine de restaurants Dennys, par exemple, est un classique américain où vous pourrez gouter au vrai burger. Un cadre typiquement américain, des plats plutot bons, et des prix très attractifs également, on y mange pour moins de 15$.

Question ambiance typique, nous avons testé le restaurant Hooters un samedi soir: soirée superball, hamburger gigantesque et bière. Le vrai folklore américain :p

 

 

Ah, et j’ai failli oublier: le Hooters est également réputé pour ses serveuses habillées en petit short orange, qui ne sont visiblement pas recrutées sur leur CV… (je vous conseille de jeter un oeil à leur site web, vous comprendrez ;-)

 

 

Nous avons même eu droit à un petit spectacle dansant après manger, les serveuses entrant en scène :D

Bon, bien sûr, Las Vegas n’est pas réputé en priorité pour ses gouts culinaires, mais bien pour ses hôtels, ses casinos, et tous les plaisirs qui vont avec.

Il y a beaucoup de choses à voir. Déjà, lorsque vous aurez fait le tour des hôtels, vous aurez déjà écoulé quelques jours… Chaque hotel est un monument à lui tout seul, avec son thème, son casino, sa galerie marchande, etc…

Au Circus Circus, nous avons droit à des spectacles de cirque tout au long de la journée, gratuitement. L’hotel abrite même un parc d’attraction avec grand 8 et grand splash qui rendraient jaloux certains parcs français…

 

 

Autre exemple avec le Treasure Island, qui dispose d’un bassin avec deux bateaux pirates devant l’hotel:

 

 

Là aussi, un spectacle est donné gratuitement, à diverses heures du jour et de la nuit. Un spectacle superbe, qui dure plus d’une demie heure, avec effets pyrotechniques, chants, etc… L’un des plus beaux spectacles.

Nous avons ensuite bien sûr le spectacle des jets d’eau du Belagio, le volcan du Mirage, etc… En se promenant d’hotel en hotel, on se promène à travers le monde.

La plupart des choses à voir se trouvent au bord du Strip, qui est l’avenue principale.

New York avec le pont de Brooklyn a été reproduit:

 

 

Le Sphynx avec sa pyramide:

 

 

 

 

Ou encore le Venetian qui a son propre parcours de gondoles… au deuxième étage, le premier étant le centre commercial…

 

 

Ne vous fiez pas au ciel, il est artificiel. Ici on est dans l’hôtel…

 

Même Paris a été reproduit, avec son arc de triomphe et sa tour Eiffel, certes en modèle plus réduit, mais suffisamment grande pour être visitée:

 

 

 

Un hotel à voir pour sa tour très haute (plus haute que notre tour Eiffel): le Stratosphère. C’est la seconde structure la plus haute des Etats Unis (350m), avec des ascenseurs qui sont parmi les plus rapides au monde (9.5m/s). L’entrée coute 18$, mais vous aurez une vue imprenable sur tout Las Vegas:

 

 

Pour les plus téméraires, des attractions vous propulsant au dessus de Vegas sont proposées au sommet de la Stratosphère:

 

 

Il est même possible de se jeter du haut de la tour. Attaché à un harnais, bien sûr ;-)

Las Vegas possède également des magasins d’usine réputés, à divers endroits. Nous sommes allés à celui se trouvant au sud, qui nous a demandé une journée pour visiter tous les magasins. Bien que je ne sois pas accro à la mode et aux fringues, il faut avouer qu’il y a d’excellente affaires à faire, d’autant plus qu’en janvier c’est aussi la période des soldes. Pour vous donner quelques idées: jean’s Levi’s 501 à 25$ au lieu de 80, chaussures Converse à 25$ au lieu de 70, 2 costumes quasi sur mesure pour 169$ les deux au lieu de 600, etc… Bref, nous avons dû racheter une valise sur place pour ramener nos achats :p

Si après tout ca il vous reste encore un peu d’énergie, vous aurez l’embarras du choix pour passer la soirée. Il faut bien évidemment aller voir l’un des spectacles du Cirque du Soleil: les places tournent autour de 150$, mais la plupart des hotels possèdent aujourd’hui un bureau Tix 4 Tonight, où vous pouvez acheter vos places pour le soir même à prix bradé (dans notre cas 90$ au lieu de 150).

 

 

Ces spectacles nécessitent tant de machineries et d’acteurs qu’ils sont juste impressionnants et difficiles à imaginer tant qu’on n’en a pas vu un. Ma femme était assez sceptique sur le fait de voir un spectacle d’acrobates, mais elle a adoré. C’est à voir au moins une fois !

La plupart des hotels possèdent également leur discothèque, plus ou moins chic selon les lieux. Certains proposent même de venir vous chercher dans une voiture immense, qui est elle même une mini boite de nuit, avec spots, musique, et même barre à danser !

 

 

Il existe également de nombreux bars à thèmes, comme le Coyote Ugly où nous avons passé une soirée: ici la femme est reine, le bar est d’ailleurs tenu par des femmes qui servent l’alcool et dansent sur le bar:

 

 

Le spectacle de la voute frémont, dans le vieux Las Vegas, est également un spectacle gratuit qu’il ne faut pas louper: le « toit » de la rue est un écran géant de 2 millions de leds, sur lequel passent divers spectacles son et lumière toutes les heures, de 20h à minuit. Toutes les lumières de la rue s’éteignent alors, pour laisser place au spectacle.

 

 

On peut aussi juste passer la soirée dans l’un des nombreux casinos de la ville. Certains possèdent même quelques jeunes filles en petite tenue qui dansent sur les tables de jeu… difficile de se concentrer pour jouer :p Il faut savoir que dans les casinos les boissons sont gratuites, il suffit de donner 1$ de pourboire à la serveuse qui arpente régulièrement les rangées de machines à sous. J’y ai bu d’excellents cocktails pour vraiment pas cher ;-)

Si votre séjour est suffisamment long (plus d’une semaine, pour bien faire), il faut sortir un peu de Vegas pour y découvrir les autres merveilles de la région, en louant une voiture ou en profitant de l’un des nombreux voyages organisés au départ des hôtels. Après le CES il ne nous restait pas autant de temps qu’on l’aurait voulu, mais nous sommes tout de même allés voir le Grand Canyon, qui se trouve à 4h de Vegas. Une journée de 14h, en bus, pour 160$/pers, repas compris.

Le voyage organisé a fait une première halte au plus grand barrage du monde, le Hoover Dam, qui alimente toute la région en eau et en électricité grâce au fleuve Colorado:

 

 

Puis une seconde halte à la naissance de la célèbre route 66 qui traverse tous les Etats Unis. Une petite ville très typique…

 

 

 

Pour enfin arriver au Grand Canyon. Là, surprise, alors que nous nous promenions en T-shirt à Vegas, avec plus de 20°C, le Grand Canyon nous a accueilli avec de la neige. Mine de rien, nous sommes à plus de 2000m d’altitude…

 

 

 

Nous avons pu nous y promener 3 bonnes heures pour profiter de la vue. Je vous met quelques photos, mais sincèrement, là encore il faut le voir de ses propres yeux. C’est tellement immense qu’on a beaucoup de mal à se rendre compte des dimensions:

 

 

 

Le voyage en bus peut paraitre long, mais la vue est époustouflante et en vaut vraiment la peine.

Comme Las Vegas est aussi la ville de tous les « interdits », nous en avons aussi profité :D

 

 

Non, je vous vois arriver… j’étais accompagné de ma femme, je vous rappelle ;-)

Nous avons été faire du tir: pas besoin de papiers, 25$, vous choisissez votre arme, votre cible, et vous vous éclatez dans l’un des nombreux stands de tir de la ville.

Pour ma part, un petit délire au fusil sniper sur une zombie… ‘suis prêt pour The Walking Dead ;-)

 

 

 

Las Vegas est également réputé pour les mariages. Déjà mariés, nous avons tout de même tenté l’expérience: pour la formule de base à 55$ ils viennent même vous chercher en limousine à l’hotel et vous reconduisent après la cérémonie. Au Nord du Strip, de nombreuses chapelles sont là pour ca. Nous avons choisi « a little white chapel« , réputée pour avoir marié pas mal de stars :D

 

 

En plus du tarif de base de 55$, il faut tout de même prévoir 50$ pour le « minister », qui célèbre la cérémonie, et dont les honoraires ne sont pas comprises dans la formule, et 80$ si on veut de belles photos par un photographe professionnel (les appareils photo sont interdits dans la chapelle…).

 

 

Sur place il est possible de louer robe de mariée, costumes, etc… il est même possible de rediffuser en live son mariage sur internet pour ceux qui n’auraient pas pu venir y assister.

Bref, ce ne sont pas les choses à faire qui manquent, à Las Vegas ! Note séjour a été bien rempli, mais il reste encore bon nombre de choses à y voir.

 

V. Le départ

 

A un moment donné il faut malheureusement se résigner à rentrer :/

Check Out à l’hotel pour payer la facture et rendre les clés, puis direction l’aéroport. Comme pour le départ: retrait des titres d’embarquement (il y a des machines automatiques où on choisi la langue et où on présente son passeport pour obtenir automatiquement ses titres d’embarquement, rapide et facile), enregistrement des bagages, et passage de la sécurité. Ce dernier est plus strict qu’en France mais passe sans soucis. Il faut juste bien veiller à vider ses poches, car ils voient tout…

Pour le retour, Las Vegas -> Chicago, puis Chicago -> Paris, dans notre cas. Long voyage, et retour difficile en France, surtout quand on passe de 25°C à -2°C avec de la neige à l’arrivée. Il a fallu ressortir les pulls :( Décalage horaire plus difficile dans ce sens: nous sommes partis de Las Vegas à 9h le vendredi, pour atterrir à 8h le samedi en France. Il vaut mieux dormir durant le trajet sous peine de tenir difficilement la journée à l’arrivée…

 

VI. Conclusion

 

Je n’ai pas eu l’occasion de faire énormément de voyages dans ma vie, mais Las Vegas était sans conteste le meilleur. J’ai découvert les américains et leur côté jovial: bien accueillis, et toujours prêts à rendre service, discuter, etc… ce sont des gens vraiment très sympas, qui en plus aiment beaucoup les francais, même si personne ne parle la langue là bas :p L’ambiance festive omniprésente (de la musique dans tous les coins quand on se promène sur le Strip) fait qu’on oublie tous ses problèmes et qu’on profite à fond du séjour.

Sur place nous y avons fait de nombreuses rencontres, des américains, bien sûr, mais aussi des francais, ou encore des espagnols, comme José, très fier de me rencontrer enfin, lui même tenant un très bon blog sur la domotique :D

 

 

Et d’autres rencontres plus improbables:

 

 

Difficile de raconter tout ce que nous avons vu, il faudrait écrire un livre pour cela. Nous rentrons avec des souvenirs plein la tête, et je crois qu’une partie de moi est encore là bas, espérant me revoir l’année prochaine :p Bref, j’ai adoré ce séjour exceptionnel, et je tiens à remercier tout particulièrement David, sans qui tout cela n’aurait pas été réalisable, et qui s’est montré être un guide exceptionnel ;-)



A propos de l'auteur

Je me suis essayé à la domotique il y a quelques années avec quelques modules X10, quelques softs gratuits, etc… pour équiper la maison que j'avais en location. Puis j'ai eu la chance de pouvoir faire construire, et c'est là que mes projets domotiques ont explosé, la construction neuve me permettant de prévoir une installation complète, et intégrée à la maison. Aujourd'hui, quasiment toute mon installation repose sur le Z-Wave.