Domotique News N°274: Le Cloud Domotique

5

La première lettre de Domotique News 2013 vient de paraitre.

De nombreuses news intéressantes sur la domotique à travers le monde, un point sur les appareils électroménagers intelligents présentés au CES, et quelques nouveautés présentées par la Z-Wave Alliance comme le Razberry ou encore l’Android Home Station.

Voici l’édito de cette lettre 274:

Après l’annonce du projet ST , IBM et Shaspa de lancer une offre de Cloud pour la domotique, les acteurs du marché sont renforcés dans leur vision.

Il est des laboratoires européens qui mieux que les instituts traditionnels de sondage et d’études ont une vision beaucoup plus précise et fiable du marché. Ainsi les Consumer Lab d’Ericsson, de Nokia ou d’Orange. Des laboratoires de veille technologique qui scrutent les habitudes de vie, les usages de leurs acheteurs de produits et services télécoms. Ils rassemblent des données sur l’utilisation de la technologie par l’ensemble de la population mondiale sur quinze ou vingt ans. Ainsi dans son rapport annuel, le ConsumerLab d’Ericsson indique qu’il connaît les habitudes de près de 1,1 milliard de personnes. Qui dit mieux ? Le rapport annuel d’Ericsson met par exemple en lumière l’expansion du Cloud, du fait de l’augmentation exponentielle des ventes d’appareils mobiles ( smartphones, tablettes, PC portables etc..). Plus de 50% des utilisateurs de tablettes et 40% des détenteurs de smartphones américains, australiens et suédois s’attendent à ce que leurs applis et leurs dossiers se synchronisent automatiquement sur tous leurs appareils. En effet , plus le consommateur possède de terminaux et plus il souhaite voir toutes ces informations accessibles là où il se trouve. D’où la solution du cloud. L’annonce en ce début d’année du projet conduit par ST Microelectronics, IBM et Shaspa renforce cette orientation qui faisait partie d’ailleurs de la stratégie des leaders français du marché de la domotique. L’objectif des trois partenaires est de «rendre les foyers plus intelligents en aidant les fabricants et prestataires de services à fournir au grand public des moyens innovants pour gérer et entrer en interaction avec des fonctions et systèmes de divertissements domestiques par l’intermédiaire de différentes interfaces utilisateur, telles que la reconnaissance vocale ou des gestes physiques », indique le communiqué. Et le directeur général de la division Global Electronics Industry d’IBM Bruce Anderson, de préciser: «Grâce à l’émergence des services de Cloud computing, nous entrons dans une nouvelle ère où le rôle du nuage informatique personnel s’élargit à la vie quotidienne et aux foyers intelligents pour améliorer le rendement énergétique, la santé et le bien-être, ainsi que les activités de divertissements ».

Pour ce projet, ST a développé une passerelle résidentielle (Home gateway), tandis que Shaspa dispose du logiciel embarqué qui sert de passerelle entre les foyers et les services fournis sur le Cloud par la plateforme SmartCloud Service Delivery d’IBM. Un composant spécifique (STiH416 ) a été mis au point par ST, afin que la passerelle prenne en charge la connectivité physique, les protocoles d’application et les interfaces permettant de connecter et de piloter l’Internet des objets. Ce système sur puce fonctionne avec des logiciels tels que Linux ou OSGi (Open Services Gateway Initiative).« Convaincu que les efforts pour économiser l’énergie et rendre les soins de santé plus abordables et plus facilement accessibles, passe par l’organisation d’une maison intelligente, Alessandro Cremonesi vice-président et DG Advanced Systems Technology, STMicroelectronics a déclaré lors de la première démonstration que « l’utilisation de solutions développées par ST, des capteurs, microcontrôleurs basse consommation et appareils de communication jusqu’aux passerelles domestiques, en association avec les succès hors pair que nous avons rencontrés dans le cadre de nos partenariats, peut jouer un rôle déterminant dans la réalisation concrète des maisons intelligentes. »

Attendons voir. Les acteurs sont décidés en tout cas d’occuper rapidement une place de leader avec des offres très innovantes. Sur ce marché en effervescence du M2M ( machine to machine), on prévoit plusieurs milliards de machines connectées dans les prochaines années. Ainsi, le cabinet Parks Associates, indique plus de 8 milliards d’appareils connectés à un réseau domestique à la fin de l’année 2015. La communication entre tous ces appareils domestiques et le relevé de leurs activités (surveillance de la consommation d’énergie, pilotage des systèmes de sécurité, chauffage et éclairage, activation d’un lave-linge, par exemple, surveillance médicale à domicile etc.) ne va pas sans poser des problèmes de confidentialité et de sécurité. La CNIL travaillerait déjà sur le sujet avec les représentants des industries électriques et électroniques.

 

 

Pour vous abonner à cette lettre (payante, 410€ HT), vous pouvez vous rendre ici.



A propos de l'auteur

Je me suis essayé à la domotique il y a quelques années avec quelques modules X10, quelques softs gratuits, etc… pour équiper la maison que j'avais en location. Puis j'ai eu la chance de pouvoir faire construire, et c'est là que mes projets domotiques ont explosé, la construction neuve me permettant de prévoir une installation complète, et intégrée à la maison. Aujourd'hui, quasiment toute mon installation repose sur le Z-Wave.