Quelques informations sur eedomus…

14

Notre ami Hervé du blog Abavala a eu la chance d’interviewer Benoît Guennec et Baptiste Vial de la société Connected Object, qui est à l’origine de la box eedomus.

 

 

On y apprend plein de choses intéressantes:

  • Connected Object possède également une solution pour les professionnels, Connecteis. Pour faire court, il s’agit d’une box eedomus mise en œuvre sur site en faisant du sur mesure, cette personnalisation touchant tant la partie logicielle que la partie matérielle. Des chantiers dans des écoles ou des hôpitaux ont par exemple déjà été réalisés, ce qui est plutot rassurant quant à la pérennité de la solution, qui vise donc plus loin que le grand public.
  • Malgré de récentes améliorations du côté interface et ergonomie, ils n’en sont pas encore satisfaits, et travaillent encore dessus . Nous devrions donc voir arriver une interface de paramétrage des scénarii et de recensement des périphériques remaniée.
  • Pour faciliter le pilotage de la box, sortira très prochainement l’application iPhone (février-mars), qui apportera le confort d’une application native sur ces smartphones (qui peut ainsi rester en tâche de fonds et être appelée à la demande). Quelques mois plus tard c’est l’application pour iPad qui devrait arriver sur l’App store.
  • Comme on le sait, la box propose un serveur web local permettant de la piloter avec une interface dite « de secours ». Bonne nouvelle: ce serveur web local a les capacités techniques pour héberger un peu plus que l’interface de secours: il est ainsi prévu d’y proposer les API localement ainsi qu’à terme une interface de paramétrage, ce qui pourrait rendre la box autonome. Bon, ce n’est pas pour demain, mais c’est bien dans la liste des réalisations à venir, ce qui est déjà une excellente nouvelle :D
  • Le côté matériel a également évolué. Entre les premières box et celles qui se vendent aujourd’hui des améliorations ont été apportées, comme la mémoire disponible qui a été augmentée par exemple. Le dernier modèle de box propose par exemple des boutons sur le dessus. Aujourd’hui ils n’ont pas de fonctionnalité particulière, mais on pourrait imaginer certaines choses possibles comme avec la Zipabox, par exemple (bouton pour activer un scénario d’alarme, etc…)

 

 

  • De base, l’eedomus est une box Z-Wave. Mais on apprend qu’elle serait tout à fait capable de parler d’autres langages via des périphériques extérieurs. En fonction des besoins de ses clients et des opportunités du marché elle peut par le biais de modules USB par exemple, se rendre rapidement compatible avec un nouveau protocole. Cet ajout matériel est possible car le côté logiciel a été conçu pour qu’un tel ajout soit aisé. Comme on le sait, aujourd’hui aucun protocole domotique ne se détache vraiment. Si demain un protocole devait être incontournable il pourrait également être embarqué en standard sur la box « nouveau modèle ».
  • Enfin, comme aujourd’hui on parle beaucoup des objets communicants, nous pourrions continuer à voir des intégrations en natif des ces périphériques. C’est le cas aujourd’hui avec le Karotz par exemple mais c’est également en projet pour des produits comme le Koubachi ou la station météo Netatmo ! L’intégration en standard s’inscrit dans la volonté de proposer des fonctionnalités avancées… simples. Communication avec des systèmes audio/vidéo, communication avec des onduleurs, rien n’est ferme.

Voilà pour les principaux points. Pour le reste, je vous invite à lire l’article très complet sur le site Abavala.

En tout cas, pour ma part j’étais très heureux d’apprendre ces petites choses :D J’utilise l’eedomus depuis sa sortie il y a un an maintenant, et bien que déjà très complète à la base, elle n’a cessé de gagner en maturité via les mises à jour mensuelles que nous propose Connected Object. Chaque fois, de nouvelles fonctions très intéressantes débarquent, et c’est toujours avec impatience que j’attend les prochaines surprises ;-)



A propos de l'auteur

Je me suis essayé à la domotique il y a quelques années avec quelques modules X10, quelques softs gratuits, etc… pour équiper la maison que j'avais en location. Puis j'ai eu la chance de pouvoir faire construire, et c'est là que mes projets domotiques ont explosé, la construction neuve me permettant de prévoir une installation complète, et intégrée à la maison. Aujourd'hui, quasiment toute mon installation repose sur le Z-Wave.