CP Innorobo 2013, le sommet dédié à la robotique

5

Innorobo est l’unique sommet international dédié à la robotique de services. Il est devenu en deux ans l’évènement incontournable de la robotique et de l’innovation en

Europe.  Innorobo ne s’adresse pas uniquement au monde de la robotique. Il invite les acteurs internationaux de tous secteurs à venir découvrir les multiples convergences existantes ou futures entre les technologies robotiques et des domaines connexes : numérique, santé, énergies, industries, agriculture, services, électroménager, habitat, …

Innorobo participe ainsi à l’émergence et au développement de la robotique de services et à la redynamisation et la croissance par l’innovation des entreprises des autres secteurs.

Depuis quelques décennies déjà, la robotique fait partie de notre conscience collective. Une conscience qui nous a été donnée par des films, séries TV et livres de science fiction.

Dans les années 50, rappelons-nous des robots en boites de conserve. Pour exemple, le dessin animé devenu culte des Jetson’s, dans lequel Rosie, une plateforme robotique mobile, bonne à tout faire, dotée d’une intelligence propre nous faisait rire tout en nous imprégnant d’une certaine image du robot et de ce qu’il pouvait faire.

Pour certains, l’utilisation même du mot Robot est erronée. Un robot de téléprésence est-il un robot ou plutôt un objet connecté mobile? Est-ce les nouveaux robots industriels plus flexibles qui travaillent aux cotés des hommes dans un chaine de production ? Est-ce un robot qui serait l’avatar d’un écolier qui ne pourrait se rendre à l’école ? Ou est-ce Botiful, ce support mobile et robotique de smartphone réalisé par une ingénieure française en Californie grâce au Crowdsourcing ?

Sur 3 jours, à INNOROBO, nous allons montrer les nombreuses convergences de la robotique avec les autres industries et démontrer les solutions que celles-ci peuvent apporter

à nombre de nos enjeux sociétaux et économiques majeurs tels que :

  • Le vieillissement de la population et l’assistance à la personne âgée
  • La gestion des ressources énergétiques
  • La qualité de vie de nos Mégapoles et au quotidien
  • La ré-industrialisation et le retour à la croissance des pays occidentaux par le gain de productivité et l’innovation3

 

Le vieillissement de la population et l’assistance à la personne âgée

Il est indéniable que les technologies sont entrées dans le domaine de la médecine et de la santé. Face à l’éclatement des familles et au vieillissement de la population, la robotique se pose en solution potentielle pour le maintien des personnes âgées à domicile ainsi que l’assistance, tant des personnes âgées ou en perte d’autonomie que du personnel soignant et des praticiens.

Les progrès technologiques permettent aujourd’hui de soigner des maladies qui étaient encore fatales au siècle dernier. Mais, au-delà des robots chirurgicaux, les robots d’assistance à la personne en situation d’handicap ou en perte d’autonomie sont des réponses potentielles à notre problématique démographique. Il sera impossible d’avoir un aide soignant, une infirmière ou un individu derrière chaque sénior pour l’assister au quotidien.

L’intelligence apportée aux machines – intelligence de son environnement et de l’analyse des informations issues de cet environnement- couplée à une capacité d’action dans le monde physique, de façon autonome ou semi autonome, permet d’élaborer des robots au service de nos séniors en institutions comme à domicile.

 

Les contours du secteur de la «robotique de santé» sont encore flous. On y classe :

  • des robots de chirurgie ou robots compagnon de la personne dépendante,
  • des robots de rééducation et de transport de médicaments dans les hôpitaux,
  • des robots accompagnant des maladies physiologiques ou des troubles neurologiques,
  • des robots adressés aux professionnels de santé ou aux particuliers.

L’IFR propose néanmoins une segmentation de robots de santé comme suit :

  • Systèmes robotiques de diagnostic en B to B
  • Systèmes robotiques chirurgicaux et de traitement pour les professionnels de santé
  • Systèmes robotiques de rééducation B to B
  • Robots compagnons : Des robots personnels d’assistance aux personnes âgées ou dépendantes

Que ce soit l’assistance au geste chirurgical, l’assistance technique ou psychologique aux personnes âgées et au handicap, la télé-chirurgie ou la micro-télémanipulation : tous

s’accordent à donner une place prépondérante à la robotique de santé dans les prochaines années.

La croissance de la robotique médicale depuis le milieu des années 80 a été exponentielle tant dans la recherche et l’innovation que dans l’offre de nouveaux produits et services. La robotique médicale est clairement une des « success story » de la robotique de services.

 

 

La gestion des ressources énergétiques

La robotique de services s’inscrit dans une dynamique de développement durable.

Le transport de personnes est l’un des plus grands consommateurs d’énergie de la planète. La société dans sa globalité en a pris conscience mais il est souvent difficile de concilier une volonté d’action « responsable » avec les exigences des entreprises.

Aujourd’hui, la robotique apporte des solutions de transport durable.

 

 

De même, de grands projets concernant la mesure en temps réel de notre consommation énergétique pour une meilleure distribution de cette énergie font aujourd’hui appel à des

technologies robotiques (capteurs, processeurs et actionneurs) que ce soit à la maison (Domotique, M2M) ou dans la ville (Smart Grid). Le succès de certaines technologies

d’énergie renouvelable prouve que des innovations peuvent créer leur marché. Pour exemple, les panneaux solaires ont une croissance annuelle de près de 42% sur la dernière

décennie. Ils sont de plus en plus équipés de capteurs afin d’optimiser leur rendement. On constate un important phénomène d’intégration de systèmes intelligents dans les réseaux de distribution d’énergie.

Enfin, les robots agricoles permettent non seulement une meilleure productivité et sont une réponse aux problématiques de ressources humaines des exploitants, mais ils font aussi progresser l’agriculture vers une gestion plus durable de la terre avec une nouvelle forme d’exploitation : l’agriculture de précision (désherbage sélectif autonome, répartition optimisée des engrais, récolte automatisée etc..).

 

 

Les technologies peuvent et doivent jouer un rôle important dans la transformation des systèmes énergétiques. La robotique offre de véritables opportunités d’innovation dans les

infrastructures de production et de distribution d’énergie, dans les interfaces utilisateurs, les services et applications associés aux Smart Grids, en agriculture, …

 

MEGA CITY

Malgré des inégalités, on assiste à une croissance globale de la qualité de vie dans le monde. Cette croissance entraîne un besoin énergétique accru des pays émergents mais aussi une augmentation de la demande de services de confort et de qualité de vie des pays industrialisés. La robotique de services apporte des solutions nouvelles de bien-être et de

confort avec notamment les robots domestiques qui viennent vous relayer dans les tâches difficiles ou corvées quotidiennes ainsi que l’automatisation de la maison (domotique) sur nos scénari de vie personnelle.

D’ici 2030, la population urbaine mondiale s’élèvera à 4.9 milliards, soit 1.7 milliards de citadins de plus qu’aujourd’hui et 20 millions de moins pour les campagnes. Alors que les

nouvelles technologies, notamment les capteurs, multiplient leur présence dans la vie urbaine, d’énormes masses de données (big data) associées à des technologies robotiques

favoriseront l’innovation dans les biens et services aux citoyens pour des villes plus intelligentes, plus propres, plus sécurisées et plus impliquées dans leurs communautés.

Pour être « vivables », les mégapoles doivent être repensées dans leurs infrastructures. Il s’agit de préserver le lien social, la vie dans la cité et de garantir sécurité et services aux

citoyens.

Maisons intelligentes, transports autonomes, gestion des flux de personnes et autres, sont autant de sujets de recherche de nos laboratoires. Des solutions robotiques mobiles,

l’intégration de technologies robotiques dans les infrastructures et services de communication, des interfaces de plus en plus intuitives, de la réalité augmentée, des robots

de services urbains font l’objet de développement de nouveaux produits par de jeunes entreprises qui répondent à cette urbanisation galopante.

Les tendances technologiques et sociales convergeront pour créer de nouvelles opportunités d’innovations.

 

 

Bien-être et confort

Ces dernières années, le bien être est passé du concept philosophique à celui de science.

De nombreux projets de recherche et développement portent sur l’amélioration de la qualité de vie des personnes grâce à des avancées technologiques, des innovations et des systèmes intelligents. Des produits commerciaux pour grand public ont commencé à tracer le chemin.

 

 

Maisons intelligentes et objets connectés – Internet of things

Convergences Robotique et TIC

2012, c’est l’entrée des TIC dans l’écosystème robotique. Internet a modifié nos vies en supprimant les distances ; la robotique en convergence avec les TIC change nos quotidiens, abolissant la frontière entre réel et virtuel. Nous agissons sur le monde physique à distance.

Ainsi fleurissent des produits mêlant Smartphone, tablette et technologies robotiques au service de l’éducation, des loisirs, de notre confort et du maintien des personnes âgées à domicile.

SK Telecom dévoile SMARTROBOT, combinaison d’un Smartphone, de capteurs sensoriels et d’une plateforme mécanique mobile. HOVIS est un véritable majordome robot. Des start-ups de la Silicon Valley proposent des robots mobiles de téléprésence intégrant une tablette…

La robotique, c’est le numérique en action!

 

 

Robotisez les PME pour conserver et accroître nos outils productifs

Convergences entre robotique industrielle et robotique de services

Après une période de récession forte, la robotique industrielle a connu un pic d’activité en 2011, avec plus de 44.000 robots industriels vendus en 2011, soit une augmentation de 43% par rapport à 2010 en volume. L’Allemagne est toujours leader sur ce marché en Europe, certains pays d’Europe centrale et de l’est ont augmenté leurs achats de 89% et la France a connu une forte croissance de l’ordre de 49%. (Source IFR).

Mais l’important est ailleurs. La convergence entre robotique industrielle et de services s’exprime par l’intégration de technologies de robotiques de service aux robots industriels –  Interface homme-robot, plateforme mobile en milieu incertain, démocratisation de capteurs (vision par exemple) –. Ainsi, une nouvelle génération de robots industriels est en train de naître et bouleverse ce secteur relativement mature en ouvrant un nouveau marché, celui des PME.

Le robot industriel allié aux technologies robotiques de services devient facile à intégrer – peu d’ingéniérie – aisément programmable et reprogrammable pour des petites séries,

mobile si besoin, plus accessible en terme de prix etc… Il devient surtout un véritable collaborateur de l’ouvrier dans une relation homme-robot en milieu professionnel.

Ainsi, ce que nous appelons « Cobotique », collaboration homme-robot, ouvre des perspectives et opportunités majeures de marché pour les sociétés robotiques (start-ups ou

grands groupes). Il s’agit d’une source de productivité qui permet aux PME non robotiques, qui choisissent de se « robotiser », de retrouver un facteur de compétitivité par rapport aux pays émergents à bas coûts.

Si le robot Baxter de la société américaine Rethink Robotics, fondée par Rodney Brooks, est emblématique de ce nouveau genre de robot, de nombreuses initiatives existent en Europe et en France, venant de grands groupes comme de start-ups.

Cette année, Innorobo se déroulera du mardi 19 au jeudi 21 mars 2013 au Centre de Congrès de la Cité Internationale de Lyon. Comme la robotique est un domaine complémentaire de la domotique, je m’y rendrai cette année pour vous en faire un petit compte rendu, comme je l’avais fait il y a deux ans:

Comme je n’ai pas pu m’y rendre l’année dernière, ce sera l’occasion de voir l’évolution dans ce domaine ;-)



A propos de l'auteur

Je me suis essayé à la domotique il y a quelques années avec quelques modules X10, quelques softs gratuits, etc… pour équiper la maison que j'avais en location. Puis j'ai eu la chance de pouvoir faire construire, et c'est là que mes projets domotiques ont explosé, la construction neuve me permettant de prévoir une installation complète, et intégrée à la maison. Aujourd'hui, quasiment toute mon installation repose sur le Z-Wave.