2
Posté le 9 octobre 2013 par Cédric Locqueneux dans Domotique
 
 

Protect : Nest réinvente le détecteur de fumée

S’il y a un détecteur qui est laid, collé à nos plafonds, et qui de surcroit va devenir obligatoire (à partir du 9 mars 2015), c’est bien le détecteur de fumée ! Depuis qu’une loi est passée nous obligeant à en avoir un chez nous, les modèles se sont multipliés, mais on ne peut pas dire que les fabricants fassent preuve de beaucoup d’imagination pour nous proposer quelque chose d’esthétique.

Cela va changer avec Nest, maintenant bien connu pour son superbe thermostat. Aujourd’hui la société fondée par Tony Fadell, ancien de chez Apple, réinvente en effet un autre produit: le détecteur de fumée.

 

protect1

 

Mais comme pour son thermostat, en plus d’être esthétique, Nest a voulu aller plus loin en créant un objet connecté et intelligent.

  • connecté, car il peut se connecter en wifi et donc vous prévenir d’un éventuel problème sur votre smartphone. Mais si vous possédez plusieurs détecteurs, ils peuvent également se connecter ensemble pour relayer une alerte dans la maison (un début d’incendie dans le salon alors que vous êtes dans la chambre par exemple)
  • intelligent, car en plus de la détection de fumée, le Protect intègre également un détecteur de monoxyde de carbone. Compatible avec le thermostat de la marque, la chaudière pourra être coupée automatiquement en cas d’alerte, car la chaudière est la principale source de CO.

Ce détecteur renferme en fait de nombreux capteurs: fumée, monoxyde, mais également température, humidité, luminosité, et mouvement ! Qui n’a pas eu un jour une fausse alerte: une tartine un peu trop grillée, une bougie allumée pour l’ambiance, etc… Dans ce cas, le Protect, avant de diffuser l’alarme, annoncera par un message vocal qu’il y a un problème, et à quel endroit (si vous avez plusieurs détecteurs): « attention, de la fumée a été détectée dans le salon », ou encore « attention, monoxyde de carbone détecté, sortez prendre l’air ». Un simple signe de la main sous le détecteur (comme pour dire ok, tout va bien :p ) annulera l’alerte. Plus besoin de retirer la pile pour retrouver sa tranquillité (ce qui est dangereux, le détecteur ne pouvant alors plus nous avertir d’un vrai problème :/) Plutot qu’une sirène, la société a opté pour un message vocal: il est en effet prouvé scientifiquement que les enfants sont capables de dormir avec une sirène qui crie à côté d’eux (testé chez moi aussi avec l’alarme tout récemment ! ;-) Un message vocal incite apparemment plus les enfants à se réveiller la nuit. En plus de l’alerte vocale, le Protect peut également prévenir d’un problème via une alerte visuelle (cercle de couleur différente selon le problème: fumée, CO, piles faibles, etc…), ou via des notifications sur smartphone et tablette.

 

protect2

 

Autre côté pratique: le mode Pathlight diffusera une douce lumière la nuit si quelqu’un passe sous le détecteur, pour éclairer son chemin. La lumière s’éteindra automatiquement lorsque la personne repassera en dessous. Pratique par exemple quand les enfants se lèvent la nuit. Bien sûr, ce mode est désactivable si le Protect est situé par exemple dans une chambre.

Bref, nous avons là un détecteur très très complet, qui sera disponible dans quelques jours au prix de 129$. Plusieurs versions seront disponibles, d’une part en couleur blanc ou noir, d’autre part en modèle filaire ou fonctionnant sur piles (un autre modèle capable de s’intégrer à un système d’alarme existant est également dans les tuyaux). Autant nous n’avons pas eu la chance de voir arriver le thermostat Nest sur notre territoire à cause de son incompatibilité avec nos installations, autant ce détecteur, dans sa version sur piles, pourrait bien entrer dans nos maisons. Croisons les doigts !

 

 

 

 

Vous aimez ? Partagez le ! Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestShare on RedditShare on TumblrShare on LinkedInBuffer this pageFlattr the authorEmail this to someone