A voir
 

Eedomus: activer l’alarme avec le Nabaztag ou le Karotz

 
ameliorez-la-securite-de-votre-habitation-id679
ameliorez-la-securite-de-votre-habitation-id679
ameliorez-la-securite-de-votre-habitation-id679

 
Présentation
 

Catégorie: , ,
 
Prix:
 
Durée:
 
Mise en place
 
 
 
 
 


 
Utilisation
 
 
 
 
 


 
Utilité
 
 
 
 
 


 
Cout
 
 
 
 
 


 
Note Globale
 
 
 
 
 


Note des Lecteurs
1 Nombre de notes

 

Pour


Une méthode simple pour activer et désactiver son alarme !

Contre


?


Posté le26 janvier 2012 par

 
Tutorial Complet
 
 

L’activation ou la désactivation de l’alarme est souvent un problème avec les différentes box, notamment en Zwave, car il n’existe pas encore de télécommande porte clé. On peut donc le faire à partir de son Smartphone, mais tout le monde n’est pas équipé.

Nous allons voir aujourd’hui une autre méthode: comment activer ou désactiver son alarme Eedomus en passant simplement un tag RFID devant le Nabaztag (ou le Karotz) !

 

I. Configuration sur l’eedomus

 

Il faut tout d’abord créer un « état virtuel » qui va nous servir à envoyer une commande impulsionnelle pour pouvoir activer ou désactiver la surveillance intrusion avec un seul et unique TAG (Nanoztag ou Ztamps). Pour que ce soit plus clair, j’ai créé une pièce qui s’appelle « variable intrusion » mais vous pouvez le mettre dans n’importe quelle pièce.

 

 

Ensuite, dans l’onglet Valeurs, faire comme suit :

 

 

Dans l’onglet macro, il faut faire en sorte que lorsque l’on recevra l’ordre venant du Nabaztag, que cet état virtuel repasse automatiquement à zéro après un laps de temps d’une seconde. En effet, le Nabaztag enverra toujours une valeur 1 (nous verrons ça un peu plus tard). Dans notre cas, cette valeur 1 devra donc repasser à 0 pour pouvoir recevoir le prochain ordre de la même façon. C’est une commande impulsionnelle.

 

 

Ensuite, dans l’onglet suivant, nous allons créer 2 règles. Attention, au préalable vous devez avoir créé la programmation « Surveillance intrusion ».

 

 

Règle de l’armement :

Donc, si le système est désactivé (ou désarmé dans ce cas), et que l’on reçoit l’ordre venant du Nabaztag (« Impulsion On » vu plus haut) alors, on lance l’activation dans 2min et surtout on n’oublie pas de lancer la macro de l’état virtuel pour forcer la valeur à revenir à zéro.

 

 

Règle de désarmement :

Là, la règle est un peu plus compliquée mais reste sur le même principe que celle de l’armement. Il y a plus de critères car en passant le TAG devant le Nabaztag, on doit pouvoir désarmer le système intrusion quel que soit l’état dans lequel il se trouve.

 

 

C’est fini pour la partie Eedomus. Il ne reste plus qu’à paramétrer le Nabaztag.

 

II. Configuration du Nabaztag / Karotz

 

Installer l’application CallURL. Saisir le nom de votre choix.

 

 

L’URL à saisir est la suivante :

http://api.eedomus.com/set?action=periph.value&periph_id=XXXX&value=1&api_user=XXXXX&api_secret=XXXXXXX

Periph_id correspond au numéro ID du périphérique que l’on trouve dans l’interface de l’Eedomus. Pour récupérer l’ID, il suffit de cliquer sur l’un des entêtes du tableau listant vos périphériques, et choisir la colonne à afficher.

 

 

L’api_user et l’api_secret sont donné dans « Configuration > Mon Compte > Paramètres ». C’est expliqué dans l’aide de l’Eedomus.

Ensuite séléctionné le ou les TAG qui vont vous servir à armer/désarmer l’intrusion et faire Save.

Voila, à chaque passage de votre TAG devant le Nabaztag, vous pourrez armer ou désarmer la surveillance intrusion.

 

Note de Cédric: cette méthode est tout à fait utilisable avec le Karotz. Il suffit pour cela d’installer l’application Kron sur le Karotz, qui permet d’appeler une adresse HTTP, comme nous l’avions déjà vu pour la Vera.

Vous aimez ? Partagez le ! Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestShare on RedditShare on TumblrShare on LinkedInBuffer this pageFlattr the authorEmail this to someone







  

x