A voir
 

Test de la Solution MyFox

 
centrale-my-fox-home-control
centrale-my-fox-home-control
centrale-my-fox-home-control

 
Présentation
 

Catégorie:
 
Prix:
 
Fabricant:
 
Qualité
 
 
 
 
 


 
Fonctions
 
 
 
 
 


 
Utilisation
 
 
 
 
 


 
Prix
 
 
 
 
 


 
Note Globale
 
 
 
 
 
0/5


Note des Lecteurs
16 Total des notes

 

Pour


Facilité, Simplicité, Capteurs Tag, Batterie intégrée

Contre


Pas de retour d'état sur les modules domotiques


Apercu

Il y a quelques mois, j’ai découvert la solution MyFox en me promenant à la Fnac. Une solution qui se présentait plutôt comme une alarme, avec une centrale, des détecteurs de présence, des caméras, et des détecteurs d’ouverture plutot originaux, les « Tags ». Mis à part les Tags, et un contrôle de son système via un […]

Posté le22 avril 2011 par

 
Test Complet
 
 

Il y a quelques mois, j’ai découvert la solution MyFox en me promenant à la Fnac. Une solution qui se présentait plutôt comme une alarme, avec une centrale, des détecteurs de présence, des caméras, et des détecteurs d’ouverture plutot originaux, les « Tags ». Mis à part les Tags, et un contrôle de son système via un mobile (encore peu répandu à ce moment là), rien de très révolutionnaire en ce qui concerne la domotique. Mais aujourd’hui, cette solution est mise à jour avec des fonctions domotiques plus avancées, que la société MyFox m’a permis de tester durant quelques jours. Je vais donc vous présenter cette solution plutot sympathique.

 

I. Déballage

 

La solution MyFox se décline en différents packs: pack sécurité, pack surveillance, pack évolution, etc… Les accessoires composant les packs sont différents selon le modèle choisi. Ici, j’ai recu le pack surveillance, qui intègre donc une caméra IP motorisée.

 

La solution MyFox se veut facile à installer:

 

Le coeur du système est constitué de la centrale, livrée avec son alimentation, un cable ethernet, et une documentation tenant sur une page, puisque toute l’installation sera guidée pas à pas sur internet:

 

La centrale est vraiment toute petite (L 100mm x l 49mm x h 61mm), et pourra se positionner n’importe où, tant qu’une prise électrique et une prise réseau seront à proximité.

 

A l’arrière de la centrale, on trouve un petit bouton (caché sur la partie noire) qui servira à ajouter les modules à la centrale, la prise d’alimentation, une diode d’état, et le port ethernet.

 

Le dessus affiche un petit voyant qui servira à indiquer l’état du système: activé, alerte, etc…

 

Cette toute petite centrale n’a pas l’air, comme ca, mais intègre une sirène de 85dB, et une batterie, qui lui permettra de tenir environ 3h sans courant. La sirène peut ne pas paraitre très puissante, mais a été pensée pour une utilisation également en appartement (pour une alerte plus dissuasive, des sirènes intérieures et extérieures sont disponibles en option).

Cette centrale était ici accompagnée d’une caméra IP motorisée de marque Panasonic:

 

Cette caméra a été préréglée pour être utilisée avec la solution MyFox (un petit papier vient nous le rappeler à l’ouverture, histoire de ne pas casser ce paramétrage).

La caméra est fournie avec son alimentation, un cable ethernet, un manuel et un CD d’installation (inutiles ici, puisque tout se fera via MyFox).

 

Cette caméra est relativement petite pour passer inapercue. Motorisée, elle peut se connecter via ethernet, mais aussi par wifi.

 

Afin de tester cette solution dans son ensemble, j’ai également recu d’autres accessoires, comme une télécommande pour activer l’alarme:

 

Et un détecteur d’ouverture, le fameux « Tag »:

 

Ce détecteur est vraiment surprenant: en général, les détecteurs d’ouverture sont composés de deux parties, l’une à fixer sur la porte, l’autre sur le montant externe de la porte. Ici, une seule partie, à fixer sur la porte. Le détecteur, utilisant une technologie brevetée, se charge de déterminer s’il y a un problème, qu’il s’agisse de l’ouverture de la porte, ou même d’un choc sur celle ci, signe de tentative d’effraction. Du fait de n’avoir qu’une seule partie à fixer, ce capteur peut être fixé sur n’importe quel type de porte ou de fenêtre, à battant, coulissant, etc… Mais cela va plus loin: ce capteur peut par exemple être fixé sur un tiroir à surveiller, ou même sur un objet de valeur: en cas de déplacement de cet objet, si l’alarme est activée, cela déclenchera l’alerte. Un capteur vraiment très ingénieux !

Pour réussir cela, ce petit capteur intègre en fait un accéléromètre sur 3 axes, qui lui permet de connaitre sa position dans l’espace: on le positionne quelque part, quelque soit le sens, il recalcule automatiquement sa position dans l’espace en quelques secondes, et à partir de là, s’il vient à bouger ou à subir un choc (tentative d’effraction, pied de biche, perceuse), il déclenche l’alarme. L’explication  est ici simplifiée, mais ce résultat est issu de nombreux algorithmes afin de faire la distinction entre le facteur qui frappe à la porte, un coup de vent, ou une vraie tentative d’effraction. Pour avoir testé ce petit capteur dans différentes configurations, je dois dire que c’est plutot bluffant !

Enfin, une prise commandée DIO était fournie pour la partie domotique:

 

Il s’agit d’une prise maintenant très connue, identique aux prises Chacon, mais au design un peu plus sympa.

 

La prise DIO, comparée à une prise X10 Marmitek, et une prise PLCBUS.


II. Installation

 

Toute l’installation est guidée pas à pas sur le site MyFox. Il faut tout d’abord créer son compte sur le site, en indiquant les deux numéros de série de la centrale afin de l’associer à son compte:

 

Le démarrage commence par une présentation de la solution dans son ensemble. Différents éléments sont placés dans une pièce, et des informations sont affichées en cliquant dessus:

 

Ensuite, on peut souscrire directement à certains services payants si on le souhaite. Les alertes par mail, le contrôle à distance, l’application iPhone / Android sont gratuits. Par contre, il est possible de souscrire certains services payants pour les alertes par SMS (20 offerts au départ), l’intervention d’une société de surveillance (levée de doute physique quand vous êtes en vacances, par exemple), etc…

 

 

Les options peuvent être prises individuellement, ou en pack. Personnellement, l’offre Premium coutant 9€ par mois me parait intéressante, car elle intègre la plupart des options. Les options n’étant pas comprises (par exemple la télésécurité) bénéficient en outre de tarifs préférenciels.

On aborde ensuite la configuration du système en lui même. Le boitier peut nécessiter une mise à jour: tout est expliqué et illustré sur la marche à suivre:

 

Une fois la centrale à jour, toutes les étapes sont balayées afin d’installer chaque type de périphérique. On commence avec les capteurs Tag. Là encore, tout est très bien expliqué et illustré: on appuie sur le bouton de la centrale pour la mettre en mode association, puis on met les piles dans le Tag. Un bip de la centrale confirme que le Tag a bien été ajouté.

 

Des illustrations expliquent où positionner le Tag, qui peut vraiment se positionner n’importe où: porte battante, coulissante, porte de garage, velux, objet, etc… En fonction de l’endroit où il est positionné, il faudra juste régler la sensibilité en suivant les conseils donnés:

 

Dans les paramètres du Tag, il est ainsi possible de régler cette sensibilité, de donner un nom pour identifier le Tag, et de déterminer le type d’alerte utilisée (temporisation pour une entrée, fonction, alarme sonore, alerte par mail ou SMS).

 

On répète le même principe pour tous les accessoires. Ici, la télécommande:

 

Idem, on peut donner un nom à la télécommande, et définir le type d’alerte:

 

On peut ajouter ainsi de la même façon tous les accessoires: clavier, sirène, détecteur de fumée, détecteur de présence, médaillon, etc…

 

L’ajout d’une caméra est un peu différent, puisqu’il faut passer par un programme externe, à installer, disponible pour Windows ou Mac:

 

Cet assistant est nécessaire pour configurer les paramètres réseau de la caméra.

 

Après avoir saisi les identifiants de son compte MyFox, on configure donc le type de connexion:

 

Même si la caméra sera utilisée en wifi, il faut la connecter la première fois en ethernet afin de la configurer.

Ici aussi, tout est parfaitement illustré pour nous guider sans avoir à se poser de question.

 

Après avoir sélectionné son réseau Wifi et renseigné la clé de protection, il n’y a plus qu’à débrancher la caméra, et la laisser se reconnecter en Wifi.

 

Après quelques instants, la caméra est opérationnelle et disponible sur son interface MyFox. Pas de paramétrage de routeur à faire, l’installation est très simple ! A noter qu’il est possible de gérer ainsi jusqu’à 4 caméras.

Passons maintenant à la partie qui nous intéresse, et qui est toute nouvelle: la domotique !

 

La partie domotique repose sur des modules DIO, et bonne nouvelle, ne se cantonne pas au seul contrôle d’une prise télécommandée !

Lors de l’ajout, on peut en effet choisir le type de module, qui va de la prise télécommandée au micromodule à encastrer, en passant par des automatismes (volets, par exemple) ou encore des douilles:

 

De ce fait, il sera possible de contrôler quasiment toute sa maison ! L’autre bonne nouvelle est que les modules DIO ne sont pas très chers, une prise ou un interrupteur coutant une vingtaine d’euros, un module pour volets ou un module à encastrer extra plat une trentaine d’euros…

De plus, il faut savoir que les modules DIO ne sont qu’une version plus « jolie » des modules Chacon, totalement compatibles. Le choix est donc vaste !

L’ajout de ces modules domotique est tout aussi simple et bien expliqué que les autres capteurs d’alarme vus précédemment. Pour la prise télécommandée, par exemple, il suffit de la brancher, de la mettre en mode association en appuyant sur son petit bouton, et cliquer sur le bouton de l’interface comme demandé. La lumière rouge de la prise doit cesser de clignoter: elle est maintenant contrôlable par MyFox ! Il ne reste plus qu’à lui donner un nom pour l’identifier.

 

On suit le même procédé pour les autres modules domotiques à installer:

 

 

Voilà, l’installation est terminée ! Pour clore cette partie, l’assistant propose d’installer une application sur son iPhone ou son iPad:

 

Pour les autres téléphones, une interface wap est disponible, et une application Android devrait sortir en juin.

 

III. Utilisation

 

L’utilisation de son système peut se faire de bien des façons. Via la télécommande porte clé, ou un clavier mural, bien sûr, pour activer ou désactiver son alarme. Ou via une télécommande DIO pour contrôler sa domotique.

Mais également à distance, via l’interface web:

 

Cette interface permet d’activer ou désactiver son alarme, de modifier le paramétrage de son système (ajout de modules, par exemple), ou encore consulter ses caméras:

 

Si la caméra est motorisée, en cliquant sur les côtés de l’image (gauche / droite, haut / bas), on peut diriger l’angle de vue comme on le souhaite.

Les enregistrements vidéo effectués peuvent également être consultés en ligne, ou téléchargés directement sur son poste (au format mp4):

 

Enfin, il est possible de créer des scénarios:

 

Les scénarios peuvent être manuels, programmés pour un jour ou une heure en particulier, ou déclenchés selon certains évènements:

 

 

Les évènements déclencheurs sont pour le moment relativement limités, car ils reposent essentiellement sur des actions en rapport avec l’alarme.

Il sera ainsi possible d’éteindre automatiquement toutes les lampes et appareils de la maison quand on active l’alarme totale (ce qui signifie qu’on s’absente de chez soit), ou allumer automatiquement la lumière quand on désactive l’alarme en rentrant chez soit.

Il sera également possible de déclencher un enregistrement vidéo automatiquement, à une heure donnée, ou sur déclenchement de l’alarme (alerte intrusion). A noter que les enregistrements vidéo peuvent être stockés 15 jours sur les serveurs de MyFox, ce qui est plus sécurisant en cas d’intrusion chez soit (conservation des preuves).

Les possibilités sont pour le moment limitées en ce qui concerne les applications domotiques, mais cette partie étant toute récente, de nombreuses améliorations sont prévues. Ainsi, des scénarios plus complexes devraient être réalisables: par exemple, en cas d’ouverture de la porte d’entrée (détection TAG), allumer automatiquement la lumière à l’extérieur, puis l’éteindre automatiquement 5 min après. Actuellement, il n’est possible d’effectuer qu’une seule action sur un même module au sein d’un scénario.

Une suggestion que j’ai faite à MyFox concerne l’ajout des heures de lever et de coucher du soleil, très utiles pour la gestion des volets ou des évènements nocturnes, ou encore la possibilité de définir des horaires variables/aléatoires, permettant une simulation de présence.

Ces remarques les ont apparemment beaucoup intéressé :p

L’autre façon de contrôler son système est via l’application iPhone ou iPad. Qu’il s’agisse de l’une ou l’autre, elles sont très bien réalisées: claires, très proches de l’interface web, on s’y retrouve sans problème. Une mise à jour vient également d’être faite pour la partie domotique, afin de la rendre plus accessible:

 

Apercu des caméras sur la version iPad

 

Ces applications donnent quasiment les mêmes possibilités que l’interface web, du paramétrage des modules au contrôle de son installation.

 

Paramétrage d'un Tag

 

Grâce au paramétrage, il est possible par exemple de modifier rapidement le rôle d’un capteur, pour l’exclure du système d’alarme, et cela en deux « clics ». Cela rend le système vraiment flexible pour différentes situations (exemple: activer l’alarme, mais exclure la porte fenêtre donnant sur le jardin pendant qu’on y fait la fête ;-)

 

Apercu en mode portait

 

Apercu de l'application iPhone

 

Contrôles domotiques

 

Qu’il s’agisse donc de l’interface web, ou des applications iPhone / iPad, le système est vraiment complet et agréable à utiliser. On peut contrôler l’ensemble de son système, modifier le paramétrage précis d’un capteur, tout en ayant une visibilité claire de l’ensemble (état de l’alarme, crédit SMS restant, télésurveillance activée ou non, etc…).

 

IV. Conclusion

 

Après quelques jours d’utilisation, je dois dire que cette solution m’a séduit.

Concernant le système d’alarme, celui ci est complet. On dispose de différents moyens d’activation (porte clé, clavier, téléphone), et d’un vaste choix d’accessoires: détecteurs de présence, de fumée, caméras intérieures / extérieures, sirènes intérieures / extérieures… Le système est facile à installer, à utiliser, et sécurisé comme il se doit: centrale sur batterie, avertissement par SMS en cas de coupure de courant ou de réseau internet, alerte par mail / SMS / sirène, stockage des vidéos sur serveurs sécurisés distants. Les services optionnels, comme la télésurveillance et la levée de doute physique pourront rassurer les plus angoissés lorsqu’ils s’absentent de chez eux.

La partie domotique, toute récente,  promet de grandes possibilités: de nombreux modules sont déjà compatibles (automatismes de volet, prises télécommandées, interrupteurs muraux, etc…), seule la partie scénario a vraiment besoin d’être complétée afin de pouvoir automatiser sa maison correctement. Mais c’est déjà en cours, et d’autres capteurs, comme des capteurs de température, ou de relevés de consommation, devraient être ajoutés au système d’ici les prochains mois, pour également gérer son chauffage et sa consommation d’énergie correctement. Le seul reproche qu’on pourrait faire concerne le choix de la technologie utilisée, avec des modules DIO: ces modules ne gèrent pas le retour d’état, ainsi une lumière allumée localement ne remontera pas son statut à la centrale MyFox. Mais en même temps, ces modules sont parmi les moins chers (17€ l’interrupteur, 20€ la prise, nous sommes là bien loin des modules Z-Wave qui tournent plutot à 50€ le module). La domotique sera donc accessible à tout un chacun !

Enfin, il s’agit là encore d’une solution dépendant d’une société et de ses serveurs, auxquels certains sont réticents. Il y a des arguments pour et contre, mais cela permet une facilité d’utilisation (pas de matériel « lourd » à gérer, quasiment pas de paramétrage à faire), des services (comme l’envoi d’une alerte en cas de coupure de courant: sur un système uniquement local, plus de courant = aucune alerte vers l’extérieur), et une certaine sécurité, les données comme les enregistrements vidéos étant stockées sur des serveurs extérieurs.

Bref, avec un pack commencant à 329€ (centrale + caméra IP), nous avons là une solution très facile à utiliser, très complète (sécurité + domotique), et abordable, des accessoires pouvant s’ajouter au fur et à mesure des besoins. Ces derniers sont eux aussi à des prix tout à fait dans la lignée de ce qui existe aujourd’hui sur le marché: 100€ le détecteur de présence, 55€ le détecteur d’ouverture Tag, 40€ la télécommande, etc…

En terme de solution « grand public », alliant sécurité et domotique, n’ayons pas peur des mots, je pense qu’il s’agit de la meilleure solution que j’ai pu tester à ce jour. Les évolutions annoncées, notamment sur la partie domotique, sont très prometteuses, c’est donc une solution que nous suivrons de prêt sur le blog !


Cédric Locqueneux

 
Je me suis essayé à la domotique il y a quelques années avec quelques modules X10, quelques softs gratuits, etc… pour équiper la maison que j'avais en location. Puis j'ai eu la chance de pouvoir faire construire, et c'est là que mes projets domotiques ont explosé, la construction neuve me permettant de prévoir une installation complète, et intégrée à la maison. Aujourd'hui, quasiment toute mon installation repose sur le Z-Wave.


  • Michel_br

    Bonjour à tous
    je lis tous les blogs sur les alarmes en ce moment, pour installer une alrame sur une maison de campagne. Je suis assez emballé par ce que je lis sur l’alarme MyFox. Elle répond en tous points à mes exigences, sauf sur un point: le cas de al coupure de courant.
    pas de courant >> pas de laison Internet
    >> Détection d’larme para la centrale sous batterie, mais pas de transmission
    >> pas de caméra pour faire une levée de doute
    Je ne comprends as qu’un système qui se veut un système d’alarme fiable n’ait pas un secours en GSM, comme en ont certains systèmes concurrents.
    Il suffit aux cambrioleurs de couper le courant pour pouvoir agir en toute impunité.
    Et l’avis par SMS de la coupure de courant me fait une belle jambe:
    - Coupure EDF normale?
    - coupure EDF para accident (orage, vent, etc…)
    - Coupure par des cambrioleurs?
    Difficile d’envoyer la maréchaussée sur un tel évènement sans levée de doute, qui ne peut pas se faire , puisque sans liaison Internet.
    Ou est ce que je n’ai pas tout compris??
    Merci de m’éclairer.
    Cordialement
    Michel_br

    • http://www.maison-et-domotique.com Cédric Locqueneux

      Il faudrait regarder du côté du nouveau modèle dont j’ai parlé ici: http://maison-et-domotique.com/blog/2012/10/22/plus-dinfos-sur-le-home-control-2-by-myfox/

      On peut y ajouter des cartouches d’extension, dont une GSM avec batterie intégrée. Dans ce cas la centrale continue de fonctionner et peut être jointe par GSM. Par contre il faut penser à mettre les caméras et son routeur sur onduleur pour pouvoir les regarder en cas de coupure de courant…