A voir
 

Test: Flyport OpenPicus par l’exemple

 
slide1
slide1
slide1

 
Présentation
 

Catégorie:
 
Prix:
 
Fabricant:
 
Qualité
 
 
 
 
 


 
Fonctions
 
 
 
 
 


 
Utilisation
 
 
 
 
 


 
Prix
 
 
 
 
 


 
Note Globale
 
 
 
 
 


Note des Lecteurs
9 Total des notes

 

Pour


Une solution abordable, très flexible, et facile à mettre en oeuvre.

Contre


Nécessite quelques connaissances en programmation pour l'exploiter à fond.


5
Posté le29 mars 2013 par

 
Test Complet
 
 

Notre partenaire G-Media m’a prêté une carte Openpicus, dont je dois déjà vous parler depuis un bon moment. Si vous ne connaissez pas, Openpicus est une plateforme de développement vous permettant de connecter différents prototypes à Internet permettant de créer des objets connectés. Openpicus propose un IDE gratuit et simple d’utilisation « Openpicus IDE », qui propose de nombreux avantages que les développeurs apprécieront : 60% de développement en moins, programmation facile et rapide, éditeur de code intégré, configurateur de réseau, wiki openpicus… On pourrait comparer l’OpenPicus un peu à une carte Arduino, mais en plus évoluée et avec un développement encore plus facile.

Aujourd’hui, je vous propose donc de découvrir cette carte au travers d’un petit exemple qui permettra de diffuser de la musique, depuis une carte micro SD ou même en streaming, pilotable facilement sur le réseau. Et si nous donnions la parole à notre box domotique grâce à cela ?

 

 

I. Déballage

 

G-Media m’a envoyé un kit relativement complet:

 

 

Pour commencer, nous avons le Flyport, qui est le module principal (en bas à gauche), et qui existe en ethernet, en wifi (modèle que nous avons ici), et même en GPRS depuis quelques jours ! Ce module est vraiment tout petit:

 

 

 

Le Flyport est une carte intelligente qui permet de maitriser et gérer des objets à distance grâce au WiFi. Il suffit simplement de l’intégrer dans les appareils électriques pour ensuite piloter les objets via une box ADSL, un smartphone ou une tablette tactile.

Le Flyport vous permet, simplement, de tout inscrire sur le Cloud en WiFi, vous pourrez ainsi :

  • Contrôler des radiateurs
  • Ouvrir sa porte de garage avec son smartphone
  • Remonter des valeurs de capteurs
  • Activer des servos moteurs afin de contrôler son robot ( jusqu’à 9 avec un module ).
  • Envoyer du son sur une enceinte en IP
  • Regarder une camera CMOS au travers de son smartphone….

Seule, cette carte peut déjà permettre de faire de nombreuses choses. Mais il existe de nombreuses cartes d’extension, qui peuvent notamment être intéressantes en domotique, comme la Nest Serial pour gérer des ports série:

 

 

La Nest Lighting pour gérer un éclairage ou même des appareils en 220V:

 

 

Ou encore la Nest Ocean, permettant de piloter des modules… EnOcean:

 

 

Il en existe de nombreuses, pour faire du prototypage, une pour utiliser les cartes d’extension Arduino avec le FlyPort, une autre pour piloter les robots Mindstorm, etc…

Celle que j’ai recue est la Nest Music, permettant de diffuser … de la musique:

 

 

Un peu plus grande que le FlyPort (83 x 56mm), la NEST MUSIC permettra de réaliser du streaming audio (stéréo) au travers du réseau IP. Un port microSD (compatible FAT & FAT32) permet de stocker des fichiers audio qui pourront être décodés par le codec VLSI1053 (nombreux formats supportés: MP3, WMA, Ogg Vorbis, etc…).

Pour fonctionner, cette carte devra être alimentée en 5v, et associée à un FlyPort, ethernet ou wifi.

Enfin, nous avons une carte de programmation Usb, qui se connectera sur le Nest Music d’un côté, et en Usb sur un pc de l’autre (cable micro Usb -> Usb fourni), afin de programmer la carte:

 

 

Une fois le FlyPort installé sur le Nest Music, accompagné de la carte de programmation et son cable Usb:

 

 

Le Flyport vient se connecter à la Nest Music. Les cartes s’assemblent sans aucun problème. Il n’y a plus qu’à passer à la phase d’installation sur le PC.

 

Vous aimez ? Partagez le ! Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestShare on RedditShare on TumblrShare on LinkedInBuffer this pageFlattr the authorEmail this to someone







  

x