A voir
 

Test: Solution Squeezebox pour du multiroom facile

 
2011-05-18_123422
2011-05-18_123422
2011-05-18_123422

 
Présentation
 

Catégorie:
 
Prix:
 
Fabricant:
 
Qualité
 
 
 
 
 


 
Fonctions
 
 
 
 
 


 
Utilisation
 
 
 
 
 


 
Prix
 
 
 
 
 


 
Note Globale
 
 
 
 
 


Note des Lecteurs
13 Total des notes

 

Pour


Fonctionnalités, Divers modèles pour toutes les situations, prix, API ouverte

Contre


?? Je ne vois pas...


Posté le30 mai 2011 par

 
Test Complet
 
 

La solution Squeezebox existe depuis plusieurs années, pourtant, sans savoir pourquoi, je ne m’y suis jamais intéressé plus que cela. Quelle énormissime erreur ! Erreur que je vais m’empresser de corriger, tant cette solution est excellente !

Je vais donc vous présenter aujourd’hui le principe de la solution musicale Squeezebox, au travers de quelques produits que j’ai pu tester ces derniers jours grâce à Domadoo.

 

I. Principe

 

Le principe de la solution Squeezebox est relativement simple: votre musique n’importe où chez vous, controlée de n’importe où. Pour cela, vous stockez toute votre musique au même endroit, sur un serveur, un ordinateur, ou même un NAS. Sur ce serveur vient s’installer un petit programme, appelé Squeezebox Server. Ensuite, vous pouvez placer des appareils Squeezebox où bon vous semble chez vous, ces appareils se connectant à votre réseau par ethernet ou par wifi. Une fois connectés à votre réseau, ces appareils sont capables de diffuser toute la musique se trouvant sur votre ordinateur.

Mieux, si vous ne souhaitez pas laisser un ordinateur allumé constamment, les Squeezebox peuvent diffuser la radio directement via internet.

Enfin, là où la solution montre toute sa facilité d’utilisation, le contrôle: le contrôle de sa musique peut se faire via une télécommande (une télécommande capable de contrôler n’importe quelle Squeezebox), une interface Web, une application PC / MAC / Linux, ou encore une application iPhone / Android. Ces contrôles permettent d’envoyer la musique qu’on souhaite, sur la Squeezebox qu’on souhaite, cette musique pouvant être identique sur chaque Squeezebox (synchronisée) ou totalement différente. Autrement dit, un multiroom très facile !

Voilà pour le principe. Vous avez sans doute maintenant envie d’en savoir plus ? Passons un peu à la pratique :D

 

II. Le serveur

 

Tout d’abord, il va falloir installer le logiciel Squeezebox Server sur l’ordinateur hébergeant la musique, ou même sur un NAS compatible, comme les Netgear. Pour ma part, j’ai choisi de l’installer sur mon Windows Home Server, car une version est justement disponible pour cet OS. La dernière version de ce logiciel se trouve à l’adresse http://mysqueezebox.com/download :

 

 

Une fois installé, sous Windows Home Server, je trouve de nouvelles options disponibles dans la console du serveur:

 

 

Sur un Windows classique, comme XP, le paramétrage se fera en lancant Squeezebox dans le menu Démarrer:

 

 

On indique le répertoire où se trouve notre musique. La première fois, le logiciel va scanner votre audiothèque. Ici, 1516 morceaux ont pris moins de 5 minutes à être indexés.

Ce paramétrage, relativement succint, permet d’indiquer le répertoire où est stockée la musique, les playlists, si on utilise ou non iTunes, et si on souhaite lancer automatiquement le service au démarrage de l’ordinateur (ce qui est conseillé, car plus pratique à l’usage).

Mais ce paramétrage peut aller beaucoup plus loin, en passant par l’interface web qui est maintenant accessible à l’adresse http://IP_de_votre_ordinateur:9000 Cette interface permet de gérer ses Squeezebox, sélectionner sa musique, etc… mais également de paramétrer l’ensemble du réseau Squeezebox de facon plus précise:

 

 

 

Mais rassurez vous, les paramètres par défaut fonctionnent très bien et peuvent rester tel quel !

Maintenant, pour pouvoir profiter de notre musique, voyons voir les Squeezebox.

 

III. Les Squeezebox

 

Depuis que le système Squeezebox existe, plusieurs modèles se sont succédés. L’une des plus connues a sans doute été la Squeezebox V3.


1. Squeezebox V3

 

 

Cette Squeezebox est un petit boitier d’une vingtaine de centimètres, équipée sur l’avant d’un écran LCD capable d’afficher des menus, le morceau en cours de lecture, etc…

 

 

Ce boitier se connecte en Wifi ou en ethernet, et est contrôlable à la télécommande. Pour profiter de sa musique, il nécessite d’être relié à des enceintes amplifiées:

 

 

Il est maintenant difficile à trouver, de nouveaux produits étant sortis depuis.

 

2. La Squeezebox Radio et Squeezebox Boom.

 

Ces deux produits sont très similaires, la Squeezebox Boom ayant juste plus de puissance sonore. J’ai pu apprécier la Squeezebox Radio, qui, comme son nom l’indique,  ressemble à un petit poste de radio:

 

 

Cette Squeezebox est quasiment autonome, puisqu’elle intègre un haut parleur, de qualité très correcte, et un écran couleur pour naviguer dans les menus et bien sûr sa musique.

Un pack en option existe, qui lui ajoute une batterie et une télécommande. Reliée en Wifi, cela en fait un poste qu’on peut promener partout chez soit !

 

 

On trouve à l’arrière une prise casque, la prise d’alimentation, et le port ethernet. J’y aurai bien vu un port Usb permettant de lire quelques morceaux sur une clé Usb, comme ca à l’improviste, mais non, il faudra faire sans :/

 

 

L’écran est vraiment pratique, affichant les informations sur le morceau en cours, voire même la pochette, etc… La navigation dans les menus se fait via la molette centrale, qu’on tourne pour sélectionner, puis qu’on « appuie » pour valider son choix. Même pour saisir la clé Wep de sa connexion Wifi, cela se passe plutot bien, même si au premier abord cela parait compliqué.

 

 

Pour un peu moins de 150€, ce petit poste est vraiment très sympa ! Seul reproche, comme tous les appareils réalisés en plastique noir brillant: les traces de doigt et la poussière qui semble attirée :(

 

3. La Squeezebox Touch

 

Je n’ai pas eu cette Squeezebox Touch en test, mais elle est très proche de la Squeezebox V3, avec une grosse évolution: l’ajout d’un écran tactile, pour naviguer dans les menus et sélectionner sa musique:

 

 

La connectique reste la même, avec toutefois l’ajout d’un port Usb. Comme pour l’ancienne génération, cette Squeezebox nécessite d’être reliée à des enceintes amplifiées.

 

 

Comptez un peu moins de 250€ pour cette version.

 

4. La Squeezebox Duet

 

La Squeezebox Duet est en fait un package comprenant un controleur (télécommande) et un receiver. Le receiver est un petit boitier très simple, sans écran:

 

 

Il dispose néanmois de toute la connectique nécessaire, dont une connexion wifi:

 

 

Il suffit de brancher ce petit boitier à des enceintes amplifiées pour profiter de toute sa musique. Petit, ne chauffant pas, il  peut sans mal être dissimulé dans un meuble avec une chaine hifi par exemple. En effet, le contrôle à l’aide de la télécommande ne se fait pas en infrarouge, mais via le wifi !

 

 

Cette télécommande est vraiment ingénieuse: un grand écran LCD couleur pour naviguer dans les menus, afficher les pochettes, etc… Quelques touches rapides pour régler le son et gérer la lecture, une grande molette facon iPod pour se promener dans les options et les valider, vraiment pratique et agréable à utiliser, une connexion via le wifi, qui lui permet de contrôler n’importe quelle Squeezebox, et un socle qui sert également à la recharger.

 

 

Mais ca ne s’arrête pas là, puisqu’elle dispose également d’un émetteur infrarouge, d’une prise jack permettant de la transformer en baladeur perso dans sa maison, et d’un lecteur de carte SD dissimulé dans son emplacement batterie. Ce dernier permettra d’afficher par exemple des photos sur l’écran de la télécommande, comme un – petit – cadre photo numérique.

 

 

Enfin, cette télécommande repose sur un noyau Linux et le système OpenSource SqueezeOS, vraiment ouvert: autrement dit, il est possible de customiser les fonctionnalités, notamment au travers d’applets à installer. Il en existe aujourd’hui de nombreux, allant de l’affichage des paroles du morceau en cours, au contrôle de son système domotique, en passant par le contrôle de son équipement infrarouge. Car même si cette télécommande dispose d’un émetteur infrarouge non utilisé par le programme d’origine, des développeurs l’ont activé pour en faire en quelque sorte une télécommande universelle…  Entre les développeurs d’applets, et les mises à jour régulières du matériel, ce controleur n’arrête pas d’évoluer ;-) Bref, cette télécommande est un vrai petit bijou !

Pour ma part, j’ai flashé sur cette solution, d’une part pour la télécommande très pratique, d’autre part parce qu’il est possible d’ajouter autant de receivers qu’on le souhaite, sachant qu’ils ne coutent « que » 120€ environ. Une facon de sonoriser toute sa maison à pas cher. Mais j’y reviendrai plus loin…

Le pack de départ, contenant la télécommande et un receiver, coute 279€.

 

5. La Squeezebox Transporter

 

Enfin, pour les audiophiles un peu plus fortunés, il existe le Squeezebox Transporter:

 

 

Doté de connecteurs professionnels, et coutant tout de même 1500€, le public visé n’est pas le même.

 

 

Mais il faut savoir que ca existe: chez Squeezebox, il y en a pour tous les gouts :D

 

6. Squeezeplay

 

Le Squeezeplay est une Squeezebox un peu particulière: il s’agit en fait d’un programme à installer sur votre ordinateur, qui transforme ce dernier en véritable Squeezebox, contrôlable via l’interface web, ou encore la télécommande Duet. La dernière version, pour Windows, Mac, ou Linux, peut être téléchargée ici: http://downloads.slimdevices.com/nightly/

 

 

On y retrouve exactement le même menu que la télécommande Duet. Via ce menu, il est aussi possible de controler les autres Squeezebox de la maison:

 

 

Si vous souhaitez tester la solution Squeezebox sans dépenser un sou, c’est possible: téléchargez Squeezebox Server, puis Squeezeplay, ce dernier pouvant être installé sur différents ordinateurs chez vous: votre réseau Squeezebox est alors prêt, et vous pourrez envoyer la musique que vous souhaitez sur l’ordinateur que vous souhaitez.

L’astuce: utiliser l’application iPhone Squeezebox, qui servira de télécommande pour tout ce réseau :D Et tout cela gratuitement. D’ailleurs, au passage, notons que cette application iPhone permettra aussi de contrôler toutes vos Squeezebox, matérielles ou logicielles, au même titre que la télécommande Duet:

 

 

Bien sûr, l’intérêt des Squeezebox « physiques » est de ne pas avoir à laisser plusieurs ordinateurs allumés, beaucoup plus gourmands en électricité.

 

IV. Utilisation

 

Pour se rendre compte de la facilité d’utilisation, il faut vraiment l’essayer ! Sincèrement, je vous conseille vivement d’essayer la version « gratuite » en installant le logiciel Squeezebox Server, et le logiciel Squeezeplay.

Comme je le disais, une fois la partie serveur installée, le reste coule de source: sur l’écran (de la télécommande, du Squeezebox, de l’interface Web, etc…), vous pouvez naviguer dans votre musique, par titre, album, artiste, année, genre… Bien sûr, cela implique que vos morceaux soient correctement taggués.

 

 

Si une jaquette est affectée à l’album, celle ci apparaitra pendant la lecture.

 

 

En plus des nombreux formats supportés qui peuvent être stockés sur votre ordinateur (MP3, AAC, WMA, Ogg, FLAC, Apple Lossless, WMA Lossless et WAV), il est également possible d’écouter de nombreuses radios web:

 

 

Et même profiter de la musique de son compte Deezer ou Spotify:

 

 

Divers modes de lecture sont disponibles: aléatoire, répétée, par favoris, par playlist, etc… Parmi les options de lecture, on trouve aussi la possibilité de régler le gain automatiquement, ou encore de définir des transitions entre les morceaux (fade in / fade ou, chevauchement, etc…).

 

 

On peut même définir des réveils: on sélectionne l’heure, le jour, la Squeezebox où déclencher le réveil, et le volume, qu’on peut demander à être progressif, histoire de se réveiller en douceur :D

 

 

Enfin, de nombreux paramétrages propres aux Squeezebox sont disponibles: réglage de l’heure, format de celle ci, sélection de la couleur de fond, langue, diaporama, renommage de la Squeezebox, démarrage / extinction de la Squeezebox, etc… Il est même possible de définir les options à afficher sur l’interface de la télécommande, pour la rendre plus ou moins facile d’accès.

Sans oublier bien sûr la possibilité de sélectionner la Squeezebox à contrôler:

 

 

Cette fonctionnalité permettra de réellement gérer son multiroom (c’est à dire la diffusion de musique dans différentes pièces): on sélectionne la Squeezebox qu’on veut, on sélectionne sa musique, on lance la lecture. On change de Squeezebox, on sélectionne sa musique, et on lance la lecture. Etc… On peut ainsi très facilement lancer une musique différente dans chaque pièce où se trouve une Squeezebox.

Si au contraire on préfère avoir la même musique partout, il suffit de demander à synchroniser la Squeezebox sur celle qu’on souhaite:

 

 

La musique sera alors identique sur toutes les Squeezebox sélectionnées, et parfaitement synchronisée: on peut écouter la même musique n’importe où dans sa maison, sans aucune coupure.

Et comme je le disais, ce contrôle se fait de différentes facons: depuis la Squeezebox elle même, depuis la télécommande, depuis son pc, ou même depuis son téléphone. Il ne devrait pas être nécessaire de se battre pour la télécommande :p

 

Exemple de contrôle via l'interface Web

 

Bref, une solution vraiment complète, et très simple, tant dans sa mise en oeuvre que dans son utilisation. Ma femme l’a utilisé un peu pendant les tests, et le fait de pouvoir retrouver sa musique où elle veut, sans se battre sur le morceau (on peut écouter chacun notre musique dans notre coin), et ceci assez facilement avec la télécommande, ceci lui a vraiment beaucoup plus (facteur WAF ;-). C’est pour toutes ces raisons que j’ai opté pour cette solution, notamment avec la Squeezebox Duet.

 

V. Mise en place chez me !

 

Lors de la construction, j’avais fait passer des gaines dans les plafonds de chaque pièce, dans le but d’y installer une enceinte encastrée. Il y a trois ans, donc, la volonté de mettre en place un multiroom, tant pour la musique que pour les annonces vocales en provenance du système domotique, était très forte. Basé sur une carte son 5.1 et le logiciel Foobar, je dois bien avouer que cette solution n’était vraiment utilisée que pour les annonces du système domotique, la gestion de la musique en multiroom étant trop complexe à gérer, et difficile à utiliser convenablement.

 

Enceinte encastrée dans le plafond du séjour

 

Enceinte encastrée dans la cuisine

 

Une enceinte a donc été encastrée dans chaque pièce: séjour, cuisine, salle de bain, chambre des parents, et chambre des enfants.

Le cable audio de ces enceintes arrive dans la baie de brassage, dans le garage, toutes les Squeezebox seront connectées là bas. Comme je l’ai dit plus haut, les Squeezebox (receiver, ceux fournis avec la télécommande Duet), nécessitent des enceintes amplifiées. Toute cette musique étant surtout destinée à créer des ambiances, et pour limiter les frais, je me suis contenté de récupérer les parties amplificateur de petits kits d’enceintes PC à pas cher (moins de 10€ le kit):

 

 

 

Une fois démontées:

 

 

J’ai donc tout bêtement coupé le haut parleur du kit, pour y brancher à la place l’enceinte encastrée dans le plafond. Ce kit est ensuite connecté au Squeezebox Receiver. Il faut donc bien sûr un kit et un Squeezebox Receiver par pièce.

Enfin, presque… Comme mon serveur WHS tourne 24/24, j’y ai installé le logiciel Squeezeplay, et j’y ai raccordé l’enceinte de la chambre: cela me donne une Squeezebox contrôlable comme les autres, mais qui ne coute rien.

Ensuite, pour la vraie écoute musicale, ou quand on veut que ca « décoiffe » un peu, je préfère utiliser mon ampli Home Cinéma. Celui ci étant relié à mon PC Home Cinéma, toujours allumé, devinez quoi ? J’y ai installé également le logiciel Squeezebox, ce qui me donne une autre Squeezebox gratuite.

Au final, j’ai donc:

  • Séjour: 1 Squeezebox Receiver
  • Cuisine: 1 Squeezebox Receiver
  • Salle de Bain: 1 Squeezebox Receiver
  • Chambre des parents: logiciel Squeezeplay (via le serveur WHS)
  • Chambre des enfants: 1 Squeezebox Receiver
  • Pour l’écoute musicale: logiciel Squeeplay (via ordinateur Home Cinéma)

Pour contrôler tout cela: une télécommande Duet, deux iPhones avec l’application Squeezebox, et l’interface Web disponible de n’importe quel pc connecté dans la maison.

L’installation pour faire du multiroom  dans toute la maison m’a couté  environ 650€:

Ce n’est pas une paille, je vous l’accorde, mais comparé à un système comme Sonos, je vous assure que l’addition est très correcte (pour ce prix j’aurai tout juste pu sonoriser une pièce chez Sonos). Certes, ce n’est pas le même matériel, mais la solution Squeezebox est vraiment excellente: complète, facile à utiliser, et abordable.

Sans compter que cette solution est très ouverte. D’ailleurs, deux articles suivront très prochainement: utilisation de la solution Squeezebox avec son système domotique, d’une part avec le logiciel Homeseer, d’autre par avec le serveur Vera, des plugins existant pour cela :D

Toutes ces Squeezebox sont bien sûr disponibles chez notre partenaire Domadoo.

A noter que pour ceux qui veulent une amplification de meilleure qualité, des receivers amplifiés existent. La solution revient plus cher (390€ le receiver), bien sûr, mais c’est bon à savoir.

Vous aimez ? Partagez le ! Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestShare on RedditShare on TumblrShare on LinkedInBuffer this pageFlattr the authorEmail this to someone







  

x