A voir
 

Test: Télécommande Zwave ZRC100

 
REM_ZRC100ZOOM
REM_ZRC100ZOOM
REM_ZRC100ZOOM

 
Présentation
 

Catégorie:
 
Prix:
 
Fabricant:
 
Qualité
 
 
 
 
 


 
Fonctions
 
 
 
 
 


 
Utilisation
 
 
 
 
 


 
Prix
 
 
 
 
 


 
Note Globale
 
 
 
 
 


Note des Lecteurs
3 Total des notes

 

Pour


Petite, légère, design, mais bourrée de fonctions.

Contre


Dommage de ne pas pouvoir lancer de scénarios de la box


Posté le6 novembre 2012 par

 
Test Complet
 
 

La société Remotec est plus spécialement orientée télécommandes, et ce qui nous intéresse ici, télécommande Zwave. Nous avions d’ailleurs déjà testé une télécommande universelle, capable de piloter aussi bien son équipement audio vidéo que son système domotique Zwave. Celle que nous allons voir aujourd’hui est à la fois plus simple et plus complète: elle ne pilotera que votre réseau Zwave, mais proposera bien plus d’options pour le faire.

 

I. Présentation

 

La télécommande ZRC-100 est beaucoup plus simple que la ZURC550 que nous avions vu: elle ne possède que 9 boutons, mais dispose d’un petit écran lcd pour naviguer dans les menus. Son look ressemble un peu à un ancien iPod :p

 

 

Elle est également beaucoup plus petite, puisqu’elle ne mesure que 161mm x 52mm x 15mm. Du coup elle tient plutot bien en main, et les boutons tombent naturellement sous le pouce, tout en laissant l’écran LCD parfaitement visible sur le haut.

 

La ZURC550 à gauche, et la ZRC100 à droite

 

Elle dispose à l’arrière d’un compartiment accueillant 4 piles AAA pour l’alimenter:

 

 

Voilà, nous avons fait le tour des présentations. Passons à son utilisation !

 

II. Utilisation

 

Cette télécommande peut être utilisée comme controleur primaire ou comme controleur secondaire si vous possédez déjà un réseau Zwave (avec une box par exemple). Supportant jusque 128 modules, les associations de modules, et les scènes (enchainement d’actions sur plusieurs modules), elle pourra parfaitement faire l’affaire en tant que controleur primaire pour une « petite » installation Zwave ne nécessitant pas de scénarios compliqués. En fait ses fonctions sont tellement poussées qu’elle est même capable de modifier les paramètres internes des modules:

 

 

Elle pourra donc parfaitement remplacer une box par exemple si on n’utilise que des fonctions basiques en domotique.

En contrôleur primaire, on inclura directement les modules à la télécommande.

En controleur secondaire, il faudra d’abord inclure la télécommande dans le réseau Zwave existant, comme n’importe quel autre module. Pour cela, il faudra passer le controleur principal (la box, par exemple) en mode inclusion, puis sur la télécommande, appuyer simultanément sur les touches < et > pour entrer en mode configuration. Là, dans le menu, choisir « Learning Mode ». La télécommande sera alors ajoutée à la box. Exemple ici sur l’eedomus:

 

 

Pas vraiment de surprise, un device est créé juste pour dire que la télécommande fait bien partie du réseau, mais depuis la box il sera impossible de faire quoique ce soit, et la télécommande ne saura pas lancer de scénario de la box :/ C’est malheureusement le cas sur les différentes box que j’ai pu tester.

Quoiqu’il en soit, une fois intégrée au réseau Zwave, la télécommande sera capable de piloter ses équipements et même de relever des infos (température, niveau de luminosité, etc…). Mais avant cela, il faudra lui ajouter ses équipements. Un mode « scan » existe, qui permet de scanner le réseau Zwave dans lequel se trouve la télécommande, pour ajouter automatiquement tous les périphériques:

 

 

Malheureusement dans mon cas l’opération semble échouer avant la fin, peut être mon réseau est il trop important :p

J’ai toutefois pu ajouter mes modules un par un. Une fois ajoutés, on peut les renommer, les inclure dans des scènes (des scènes simples permettant d’allumer une lampe, ouvrir un volet avec une seule commande par exemple):

 

 

ou encore leur affecter l’une des 3 touches « favoris » F1, F2, ou F3 présentes sur le haut de la télécommande, pour des commandes rapides:

 

 

L’utilisation est ensuite très simple: à l’appui sur une touche, l’écran LCD s’éclaire en orange et affiche le menu:

 

 

On peut alors sélectionner les devices, les scènes, les thermostats, ou encore les détecteurs.

Le contrôle d’un module est très simple: on le sélectionne, et on appuie sur < ou > pour l’allumer ou l’éteindre.

 

 

L’ordre est instantané. On peut ainsi piloter sa maison facilement et très rapidement, plus même qu’avec un smartphone. Le seul avantage de ce dernier sera de pouvoir lancer des scénarios complexes de la box, mais c’est vraiment tout.

 

III. Conclusion

 

Nous avons là une télécommande très complète, qui pourra parfaitement faire l’affaire pour débuter une installation domotique en Zwave, grâce à ses fonctions de controleur principal. Modification des paramètres d’un module, associations, création de scènes, etc… elle permettra déjà de faire beaucoup de choses. Si on possède déjà un controleur primaire (par exemple une box comme une Vera), cette télécommande sera un excellent compagnon pour piloter toute sa maison très facilement, et plus rapidement qu’avec son smartphone. Dans les deux cas la ZRC100 fait très bien son travail. Et son design très classique s’intégrera facilement n’importe où.

Sans doute l’une des meilleures télécommandes que j’ai testé en Zwave. Disponible chez notre partenaire Domadoo au prix de 82€

Vous aimez ? Partagez le ! Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestShare on RedditShare on TumblrShare on LinkedInBuffer this pageFlattr the authorEmail this to someone