Eedomus: utiliser sa station météo personnelle

Je vous ai présenté le logiciel Cumulusil y a déjà un bon moment: un petit soft Windows, qui permet de lire les informations de sa station météo personnelle, d’en faire des exports sur le web, vers des sites comme Wunderground, ou même de créer son propre site météo. Aujourd’hui, je vais vous expliquer comment l’utiliser conjointement avec la box eedomus afin de récupérer vos informations météo locales sur votre box, grâce au capteur HTTP récemment ajouté sur cette box.

 

I. Pré requis

 

Pour cela vous aurez bien sûr besoin:

  • du logiciel Cumulus avec un ordinateur pour le faire tourner
  • d’une station météo compatible. Ici j’utilise la station La Crosse Technology WS2307, connectée à l’ordinateur via Usb, qui m’avait couté une centaine d’euros
  • d’un serveur web: ce pourra être un hébergement sur internet, votre Nas (par exemple Synology), etc… ou même simplement un serveur web installé sur la machine où tourne Cumulus.
  • et bien sûr d’une box eedomus

II. Configuration de Cumulus

 

Lorsque le capteur HTTP est apparu sur l’eedomus, je vous avais donné un exemple pour récupérer la météo du site Wunderground, auquel votre station météo était capable d’envoyer les infos. Problème: toutes les infos de votre station ne sont pas disponibles, et les infos sont au format américain: vitesse du vent en mph au lieu de Km/h, précipitations en pouces au lieu de mm, etc… Ce qui ne facilite pas leur lecture et leur exploitation. Nous allons donc utiliser ici une autre méthode, car Cumulus est capable de générer ses propres fichiers pour générer un site web. Il faut pour cela se rendre dans le menu Configuration / Internet:

 

 

Il faut commencer par indiquer les paramètres de son serveur FTP, dans le premier encadré. Ensuite, à droite, il faudra autoriser la mise à jour automatique, et définir l’intervalle de rafraichissement, ici réglé à 5 min.   On se rend ensuite dans le second onglet, “Files”:

 

 

Ici, on peut indiquer quel fichier utiliser comme modèle, puis ensuite l’endroit sur le FTP où envoyer ce fichier. Les fichiers modèles fournis avec Cumulus sont des fichiers html, utilisés pour créer son propre site internet. Le fonctionnement est relativement simple: une structure html classique pour la mise en page, contenant des mots clés, remplacés à la volée par Cumulus par les bonnes informations météo avant l’envoi sur le serveur FTP. Il existe de nombreux mots clés, qu’on peut trouver en détail dans l’aide de Cumulus:

 

 

Les fichiers html ne nous intéressent pas, ils ne seront pas exploitables par l’eedomus. Mais chose qui n’est pas précisée dans Cumulus: les fichiers modèles ne sont pas obligatoirement des fichiers html, ils peuvent être de n’importe quelle sorte (php, txt, ou … xml !). Tant que le fichier contient des mots clé, Cumulus se charge de les remplacer. Nous allons donc utiliser un modèle de fichier xml. J’utilise par exemple un fichier avec ces mots clé (identifiés par #):

 

<?xml version=”1.0″ encoding=”utf8″ ?>

<conditions_actuelles>

<temperature_exterieure><#RCtemp></temperature_exterieure>

<temperature_interieure><#RCintemp></temperature_interieure>

<humidite_exterieure><#RChum></humidite_exterieure>

<humidite_interieure><#RCinhum></humidite_interieure>

<vitesse_vent><#RCwspeed></vitesse_vent>

<bourasques_vent><#RCwgust></bourasques_vent>

<direction_vent><#currentwdir></direction_vent>

<windchill><#RCwchill></windchill>

<pression><#RCpress></pression>

<pluie><#RCrrate></pluie>

<pluie_journee><#RCrfall></pluie_journee>

<point_rosee><#RCdew></point_rosee>

<memoire><#MemoryStatus></memoire>

<uptime><#SystemUpTime></uptime>

<espace_libre><#DiskFree></espace_libre>

<derniere_maj><#update></derniere_maj>

<lune><#moonphase></lune>

<prevision><#forecast></prevision>

</conditions_actuelles>

 

Vous pouvez télécharger le fichier complet ici.

Les mots clé commençant par RC sont bien adaptés à l’eedomus, car ils utilisent un point au lieu d’une virgule pour les nombres décimaux. Cela permettra à l’eedomus de bien reconnaitre les valeurs comme des nombres, et donc de les représenter graphiquement. Il peut y avoir bien sûr plus de mots clé, j’ai mis ici uniquement ceux qui me sont utiles à moi. Placez ce fichier par exemple dans le répertoire “Reports” du répertoire Cumulus, puis indiquez à Cumulus où trouver ce fichier et où l’envoyer sur le FTP:

 

 

Cochez ensuite les cases à droite pour indiquer à Cumulus de traiter ce fichier et de l’envoyer sur le FTP.

Avec ce paramétrage, Cumulus va donc traiter le fichier toutes les 5 min en remplaçant les mots clé par les valeurs réelles, puis l’envoyer sur le FTP.

Voilà par exemple ce que donne le fichier une fois traité:

 

<conditions_actuelles>
<temperature_exterieure>13.8</temperature_exterieure>
<temperature_interieure>21.6</temperature_interieure>
<humidite_exterieure>81</humidite_exterieure>
<humidite_interieure>47</humidite_interieure>
<vitesse_vent>0.0</vitesse_vent>
<bourasques_vent>11.5</bourasques_vent>
<direction_vent>NW</direction_vent>
<windchill>13.8</windchill>
<pression>1014.6</pression>
<pluie>0.0</pluie>
<pluie_journee>0.0</pluie_journee>
<point_rosee>10.6</point_rosee>
<memoire>2167/4085 MB (free/total)</memoire>
<uptime>18 days 18 hours</uptime>
<espace_libre>5,39 GB</espace_libre>
<derniere_maj>02/05/2012 10:50:56</derniere_maj>
<lune>Waxing Gibbous</lune>
<prevision>Sunny</prevision>
</conditions_actuelles>
Les mots clé de Cumulus étant très nombreux, on trouve ici bien sûr des informations météo, mais également des informations concernant l’ordinateur sur lequel il tourne: mémoire utilisée, espace disque, etc… Des données que j’ai fait figurer ici, car cela me permettra de garder un oeil dessus en consultant l’eedomus.
Maintenant que notre fichier xml se génère correctement, il n’y a plus qu’à configurer l’eedomus.

III. Configuration de l’eedomus

La configuration de l’eedomus, bien que répétitive, est très simple: cela va se résumer à chaque fois à créer un capteur HTTP:
Ensuite, on lui donne un nom, on indique l’unité, puis on indique l’adresse web où trouver le fichier xml. Enfin, on renseigne le champ à récupérer, et l’intervalle de temps:
Par exemple ici, pour récupérer la température extérieure comprise entre les balises <temperature_exterieure> et </temperature_exterieure> du fichier xml, on indique simplement //temperature exterieure.
Si je veux récupérer la vitesse du vent, c’est exactement le même principe:
On obtiendra cet affichage sur le tableau de bord de l’eedomus:
On peut ensuite jongler avec les différents types d’affichage proposés par cette box pour avoir quelque chose de plus sympa, comme ici la représentation des rafales de vent:
Ici j’ai configuré le graphique pour une zone de “confort” allant de 0 à 25. Ainsi, d’un coup d’oeil, je sais si les rafales de vent sont normales, ou si elles dépassent le seuil de 25km/h.
On peut aller encore plus loin avec d’autres informations, comme par exemple la phase de la lune. Par défaut, l’eedomus va m’afficher ce qu’elle récupère dans le fichier xml, à savoir “Waxing Gibbous” avec une icône HTTP Capteur :/ Pas très explicite. Dans ce cas, on peut aller dans la configuration de l’état, et sur l’onglet valeur, affecter des valeurs et des icônes spécifiques:
Il suffit d’indiquer dans la colonne valeur la valeur du fichier xml, ensuite on choisi une icône, et on indique une description. Cela permet d’avoir un affichage plus explicite sur le tableau de bord, avec des valeurs en français:
On peut faire cela pour les prévisions météo, etc…
Enfin, comme je le mentionnais plus haut, l’eedomus sera capable d’utiliser ces valeurs pour en faire des représentations graphiques.
Voilà par exemple ce que cette box est capable de faire avec la température extérieure récupérée du fichier xml de Cumulus:
Bien sûr, ces données seront exploitables dans des scénarios, ce qui est tout l’intérêt de la chose.

IV. Conclusion

Certains se demanderont l’intérêt de tout cela, étant donné que l’eedomus est capable de vous donner la météo de nombreuses stations à travers le monde.
Il y en a plusieurs, en fait. La principale: les stations météo exploitées par l’eedomus sont parfois à plusieurs kilomètres de chez soit, et donc les conditions météo peuvent être différentes. Ici, je récupère les données de MA station météo, chez moi.
Autre raison importante: l’eedomus ne propose pas toutes les indications que peut proposer une station météo complète: il n’existe aujourd’hui aucune indication sur les précipitations ou les rafales de vent. Deux indications qui sont pour moi très importantes pour la gestion de mon store banne, que je vous présenterai dans quelques jours.
L’idéal serait bien sûr de pouvoir brancher sa station météo en Usb directement sur l’eedomus, mais cela nécessiterait du développement de la part d’eedomus, et il existe de nombreux modèles de stations… La solution donnée ici a l’avantage d’être déjà disponible, compatible avec de nombreuses stations, et relativement facile à mettre en place.

1 Commentaire
  1. Bonjour,
    Merci pour l’article très intéressant…
    Petite précision pour les personnes n’ayant pas de site web pour stocker le fichier XML, il est tout a fait possible de le stocker sur la Box ADSL (Freebox V6) par exemple (partage de fichier via l’explorateur)
    Sinon petite question le capteur HTTP ne propose plus de paramètre unité (°C) alors que l’on retrouve bien dans les capteurs météo (mais pas la possibilité de rajouter d’URL Web dans celui ci)

    Laisser un commentaire

    Ne ratez plus aucune news !

    Inscrivez vous à notre newsletter, et recevez chaque mois toute l'actualité du blog pour ne plus rien louper: actualité, guides, tutoriaux, concours !

    Merci pour votre inscription !