Test: Profitez de l’Ambilight sur toutes vos sources

II. Installation

 

Maintenant que nous avons tout le matériel, il ne reste plus qu’à brancher, ce qui n’est pas très difficile:

 

hdmi_kit_14

 

Le plus dur sera de caser tous ces cables et ces deux nouvelles alimentations dans le meuble TV…

Le but ici est de récupérer le flux vidéo pour l’analyser avec le Raspberry, où sera installé Hyperion pour gérer l’éclairage des leds.

Une fois le tout branché, il faut configurer le Raspberry. Là encore Jacek nous facilite la vie en nous offrant une image toute prête à installer sur une carte SD, qui contiendra les drivers et les applications nécessaires. Bonne nouvelle pour moi, son image est justement faite pour le grabber que j’ai acheté par erreur… Comme d’habitude, on télécharge donc l’image, puis on l’installe sur la carte SD à l’aide d’un utilitaire comme Win32DiskImager.

Selon la position de votre kit ambilight, il pourra être nécessaire de modifier la configuration d’Hyperion, qui est en charge de la synchronisation des leds. Je vous invite à consulter mon article précédent sur la facon de personnaliser le fichier de configuration.

Il n’y a plus qu’à insérer la carte SD dans le Raspberry où est branché le grabber, le relier à la TV, puis l’allumer. Vous verrez une série de lignes apparaitre à l’écran. Quand tout est fini, il suffit d’appuyer sur le bouton “lecture” de votre TV, car Jacek a fait une version compatible CEC, donc répondant aux commandes de la TV. A partir de là, sélectionnez la source que vous souhaitez lire: lecteur Blue Ray, console, etc…

Petite démonstration en vidéo chez moi:

 

 


151 Commentaires
  1. Le rasberry est indispensable ?

1 2 3 4

    Laisser un commentaire

    Ne ratez plus aucune news !

    Inscrivez vous à notre newsletter, et recevez chaque mois toute l'actualité du blog pour ne plus rien louper: actualité, guides, tutoriaux, concours !

    Merci pour votre inscription !