Test du SwiidInter, premier périphérique Z-Wave « made in France »

7

SwiidInter

SwiidInter
9

Qualité

9/10

    Fonctions

    9/10

      Utilisation

      9/10

        Prix

        9/10

          Pour

          • Facile à installer
          • pratique
          • compatible avec toutes les box domotiques

          Contre

            Oyé Oyé, voici une grande nouvelle en ce jour: alors que la majorité des périphériques Z-Wave venaient des US et d’Asie, voici qu’une société francaise s’est mise à concevoir ses propres modules Z-Wave ! En effet, CBCC Domotique est une start-up française crée en 2013, basée à Paris, qui se concentre sur ​​la conception, la production et la vente de périphériques domotique Z-Wave. Son équipe comprend, entre autres, deux développeurs de logiciels, un expert en électronique et un designer, et est en train de finaliser trois produits Z-Wave.

            J’ai pu tester leur premier module cet été, et j’attendais la rentrée pour vous en parler histoire que vous ne le ratiez pas :p L’objectif de cette société est en effet de créer une gamme de périphériques apportant des fonctionnalités inexistantes sur le marché, qui soient esthétiques, et surtout faciles à utiliser: les périphériques Swiid.

            Bien que les périphériques Z-Wave regroupent aujourd’hui plus d’un millier de modules différents, certaines utilisations ont malheureusement toujours du mal à trouver leur solution.

            Prenons par exemple les lampes qui possèdent un interrupteur sur leur fil, comme celle ci:

             

            swiid_2

             

            Si je veux la piloter avec ma box domotique en Z-Wave, je ne vais avoir que trois solutions:

            • utiliser une ampoule Z-Wave comme celle de Zipato. Dans ce cas l’interrupteur de la lampe devra toujours rester en position On pour pouvoir piloter l’ampoule via la box
            • utiliser un module Wall Plug, branché entre la prise murale et la lampe: là encore il faudra laisser l’interrupteur sur On pour pouvoir piloter la lampe
            • utiliser un micro module derrière la prise électrique, ce qui revient à l’exemple précédent, mais en mieux intégré

            Bref, avec ces solutions, impossible de piloter la lampe avec son interrupteur d’origine, ce qui en pratique devient vite contraignant: il est impensable de devoir sortir son smartphone pour allumer sa lampe. Certains modules comme le Wall Plug de Fibaro possèdent bien un interrupteur sur le module permettant de les piloter localement. Mais ces modules se retrouvent souvent derrière un meuble et sont donc inaccessibles. Et la possibilité d’utiliser un interrupteur sans fil associé à une prise commandée commence à couter très che rpour juste piloter une lampe…

            Comme on le voit dans cet exemple simple, il y a un vrai manque. Enfin, il y avait, puisque CBCC Domotique nous a concocté un petit module pour résoudre ce problème: le SwiidInter.

             

            swiid_3

             

            Ce petit interrupteur, renfermant une puce Z-Wave, a pour but de venir remplacer l’interrupteur existant de ce type de lampe. Même s’il faudra bien sûr agir en toute précaution (prise électrique débranchée, cela va de soi), la mise en place est extrêmement simple. Une fois le SwiidInter ouvert, on apercoit deux borniers de chaque côté du boitier:

             

            swiid_4

             

            Il suffit donc de démonter l’interrupteur existant de la lampe (ou de couper les fils de chaque côté si celui ci est moulé, cela arrive), puis de les visser dans les borniers du SwiidInter:

             

            swiid_5

             

            Si vous avez déjà monté ce type d’interrupteur, cela ne vous changera pas la vie, c’est exactement la même chose. Il faudra juste veiller à brancher les fils dans le bon sens:

             

            swiid_6

             

            Une fois les fils serrés, on remonte le boitier, et voilà notre interrupteur remplacé:

             

            swiid_7

             

            Difficile de faire plus simple !

            Comme on le voit, bien que disposant d’une connectivité Z-Wave, cet interrupteur a une taille comparable à un interrupteur classique sur cordon (84 x 32 x 29 mm), ce qui est une excellente chose ! Pour ce qui est des lampes supportées, il peut encaisser une charge allant jusqu’à  660W, et il est compatible avec les différentes ampoules et lampes du marché: ampoules à économies d’énergies et de type LED sans problème :D

             

            swiid_8

             

            Il n’y a plus qu’à l’inclure à notre box domotique. Ici, inclusion faite sur ma HC2 de Fibaro, mais ce module fonctionnera avec la plupart des solutions, puisqu’il est reconnu comme un module On / Off tout à fait classique. Ce module a d’ailleurs reçu la certification officielle Z-Wave: un gage d’interopérabilité pour les propriétaires de contrôleurs Z-Wave! Ce module a été testé avec la plupart des box domotiques présentes sur le marché: Zibase, eedomus, Fibaro HC2, Zipato, Vera, HomeSeer avec dongle Aeon Labs…

            Pour revenir à l’inclusion, un tout petit bouton est disponible à l’arrière du module: il suffira d’appuyer une fois dessus quand la box est en mode inclusion. La led rouge se met alors à clignoter, puis clignote plus rapidement et enfin reste fixe pendant 2 secondes pour indiquer que l’inclusion a réussi. Et voilà notre lampe pilotable aussi bien manuellement via son interrupteur que via la box domotique:

             

            wiid_hc

             

            La mise en place et l’utilisation sont donc ultra simples. Masi pour les usages plus avancés, le Swiid Inter propose tout de même des possibilités d’association, et ce à double sens: il peut être actionné automatiquement par un autre périphérique Z-Wave du même réseau, comme par exemple par le déclenchement d’un détecteur de présence; mais inversement, avec un appui court ou avec un appui long il peut commander deux groupes séparés de périphériques Z-Wave qui lui auront été associés : par exemple tous les autres éclairages de la pièce où se trouve votre interrupteur SwiidInter (jusqu’à 5 périphériques peuvent être associés par groupe). Ainsi en appuyant manuellement sur le bouton du SwiidInter, on peut aussi activer d’autres périphériques Z-Wave.

            L’interrupteur SwiidInter sera commercialisé en noir et en blanc dans un premier temps d’ici octobre. En fonction de la demande, pourront venir ensuite les coloris doré et brun foncé, des couleurs classiques pour ce genre d’interrupteur. Etant donné que cet interrupteur est destiné à être visible, autant qu’il s’accorde avec le fil de la lampe qu’il pilote :D . Le prix n’est pas encore précisément connu, mais devrait tourner aux alentours des 60€.

             

            Ce interrupteur pour lampe est déjà une excellente nouvelle ! Mais cette société parisienne ne compte pas s’arrêter là, et propose déjà à son catalogue un autre périphérique et un pack:

            • un module prise (SwiidPlug), très proche du Wall Plug de Fibaro, qui permettra de piloter un appareil ou une lampe. Une version avec mesure de la consommation d’énergie sera disponible, mais aussi une version sans.

             

            swiid_Wall_Plug_01

             

            • un pack regroupant le SwiidPlug et le SwiidInter ainsi qu’un interrupteur sans fil Z-Wave.Me (SwiidPack). L’avantage de ce pack est qu’il pourra être utilisé seul sans box domotique: il sera prêt à l’emploi car tous les éléments auront déjà été pré-associés en usine.

             

             

            Etant donné la qualité du premier module, j’ai hâte de voir la suite. Le SwiidInter est simple et efficace, et répond vraiment à un besoin inassouvi jusqu’ici. Je pense que je vais m’équiper de quelques uns à sa sortie :D Le gros avantage ici est qu’il s’agit d’une société francaise, qui saura sans doute mieux répondre à nos quelques contraintes spécifiques à la France. Je pense notamment à la gestion des radiateurs à fil pilote, qui n’ont aucun module adapté aujourd’hui, obligeant à passer par une bidouille, comme je vous avais montré ici (ca fonctionne, mais un module Z-Wave sachant gérer le fil pilote serait tellement plus pratique ;-) Souhaitons bonne chance à CBCC Domotique, qui commence très fort sur ce marché !

            Partager

            7 commentaires

            1. Intéressant ! Mais j’utilise un QEES Reto Shell qui fait déjà la même chose avec mesure de consommation en plus. Certes c’est néerlandais et pas français mais ça permet aussi de se faire des interrupteurs locaux agréables.

            2. Quelques différences avec le QEES Reto :
              1) Il est pas mal plus petit et peut donc « pendre » sans inconvénient sur le fil d’alim.
              2) Un appui long permet d’envoyer un signal (comme si c’était une télécommande) et de déclencher un scénario (ne serait-ce que d’éteindre la lampe au bout de la pièce sans se lever de son lit !)
              3) A ma connaissance, QEES (qui était danois) n’existe plus

            3. C’est très intéressant. Mais alors pourquoi le faire tactile ? Pourquoi ne pas faire une version avec un poussoir qu’on pourrait activer avec le pied comme sur la photo; on aurait de la domotique « cachée », ce serait encore un cran au dessus, je trouve.

            4. Bonjour, moi j’utilise le récepteur lampe d’appoint TYXIA 6610 de chez Delta Dore.
              C’est un récepteur radio X3D qui rentre dans l’écosystème delta dore.

            5. Cet interrupteur n’est pas tactile, c’est un petit bouton qu’on appuie. Il faudrait en effet le dériver en gros bouton pour l’utiliser avec le pied, mais c’est un autre usage. Dans cette première version il a été pensé pour les lampes sur pied, mais je n’en avais pas sous la main pour faire le test.

            6. @DOMO TICIEN : Tu vas spammer tout le net avec ces TYXIA 6610 ? On a compris chez qui tu travailles ! 4 articles que je viens de lire sur cet inter et 4 fois c’est la meme chose …

              Ce produit est très bien intégré, c’est simple et efficace … maintenant le cout fait un peu peur ! Parce que 120 € pour mes deux lampes de chevet … c’est pas certain que ce soit WAF sur ce plan …

              Sebastien

            7. SWiid Inter Z-Wave SW-ZCS-1_W

              il fonctionne sur Homelive en simple clic. le HLV ne reconnait pas le clic long pour 2eme action.

              mise en fonctionnement :
              difficile a monter et long : 1 heure
              4 montages et 3 démontages pour arriver a faire fonctionner
              il faut obligatoirement des tournevis de précision (horloger ou lunetier) car les têtes cruciformes sont très petites.
              1 démontage pour chaque arrivée de fils qui n’a pas tenu, malgré un serrage des fils denudes. les têtes des vis se sont abimées après seulement 3 serrages.
              un pour la platine impossible a remettre dans son berceau après avoir remonté les fils d’un seul coté. il n’y a pas de jeu possible pour les fils

              en mode fonctionnement :
              l’interrupteur sur off émets un bourdonnement (pas top sur une lampe de chevet a coté d’un lit)
              le bourdonnement s’intensifie en fonctionnement et provoque des grésillements dans le circuit audio d’un PC. la consommation ne remonte pas sur Homelive

              avis :
              la qualité du produit est sommaire : je ne suis pas sur de pouvoir réutiliser l’interrupteur apres les 3 montages/démontages car les vis sont vissées dans des picots en plastique.
              la qualité de l’ensemble n’inspire pas a la durée. je m’attendais a mieux / prix
              dommage car le concept était intéressant en alternative aux prises commutés

            Laisser une réponse

            Ne ratez plus aucune news !

            Inscrivez vous à notre newsletter, et recevez chaque mois toute l'actualité du blog pour ne plus rien louper: actualité, guides, tutoriaux, concours !

            Merci pour votre inscription !