Schneider Electric: automatiser son éclairage, sans domotique

5

La maison disposant d’un système domotique maintenant conséquent, de nombreux automatismes sont en place, notamment pour éteindre automatiquement la lumière à divers endroits. Ils avaient été mis en place lorsque les enfants étaient encore trop petits pour atteindre le bouton de lumière, pour éclairer leur passage et éteindre derrière eux, puis sont restés, l’habitude ayant été prise que la maison gère toute seule la lumière. De nombreuses personnes ayant vu cela aimeraient avoir la même chose chez eux, mais le passage à la domotique les effraie parfois. Il faut avouer que pour piloter l’éclairage, cela peut parfois être surdimensionné. Il existe pourtant des solutions simples à mettre en place pour automatiser l’éclairage et faire des économies d’électricité. Voyons deux exemples chez Schneider Electric.

I. Les détecteurs de mouvement Schneider Electric

A la maison, la lumière s’allume automatiquement à certains endroits, et s’arrête ensuite après un laps de temps défini, ou quand plus aucune présence n’est détectée. Pour cela j’utilise un interrupteur « connecté » (via un micro module Zwave inséré derrière l’interrupteur), un détecteur de mouvement, et un scénario sur la box domotique, en l’occurence Jeedom. Admettons le: pour le premier venu, qui veut simplement automatiser un peu son éclairage, cela est lourd à mettre en place, sans compter que cela est couteux. Pourtant il existe une solution très simple: remplacer l’interrupteur en place par un détecteur de mouvement. Schneider Electric a d’ailleurs réalisé de nombreux guides en vidéo, très bien réalisés, dont un qui explique pas à pas comment installer un détecteur de mouvement Schneider Electric à la place d’un interrupteur standard.

Avec de telles explications, je pense que cela est à la portée de tout le monde ! D’ailleurs, pour les néophytes en électricité, la chaine Youtube de Schneider Electric propose une collection d’une douzaine de vidéos de ce type, très didactiques pour apprendre à installer un interrupteur, une prise électrique, un va et vient, une prise RJ45, un contacteur dans un tableau électrique, etc. N’hésitez pas à les consulter, car elles sont vraiment bien faites et permettent d’appréhender ce domaine avec moins de craintes :)

Pour en revenir à notre détecteur de mouvement, Schneider Electric propose différents modèles, adaptés à différents besoins:

  • Les détecteurs de mouvements Unica, Ovalis, et Odace, qui ont un  angle de détection de 180°, pour une distance de détection allant de 14 à 18 m, et qui répondent donc à l’esthétique des différentes gammes d’appareils de Schneider Electric
  • Le détecteur de mouvement Argus, qui lui offre un angle de détection de 360°, pour une distance de détection de 8 m, qui sera idéal pour une installation au plafond

L’utilisation d’un détecteur de mouvement a plusieurs avantages:

  • apporter du confort, bien sûr, pour éclairer automatiquement un endroit de passage type couloir, placard, toilettes, escalier, cour, etc…
  • permettre de réaliser des économies d’énergie, en apportant la lumière juste quand il faut, le temps qu’il faut
  • apporter de la sécurité, notamment en utilisation extérieure, pour éclairer une zone dès qu’un mouvement est détecté, pour prévenir le passage de personnes malintentionnées

A partir d’une quarantaine d’euros, avec une mise en place relativement aisée, l’installation d’un détecteur de mouvement est donc une solution très simple à mettre en oeuvre pour automatiser un peu son éclairage et réaliser quelques économies d’énergie.

Les détecteurs de mouvement Schneider Electric s’adaptent également à la décoration

II. Les variateurs Schneider Electric

Au sujet des économies d’énergie, d’ailleurs, un autre moyen de réaliser quelques économies d’énergies et d’installer des variateurs dans les autres pièces, où on passe plus de temps, comme le séjour par exemple. D’une part cela permet de varier l’intensité de l’éclairage et ainsi apporter un certain confort, puisqu’il n’est pas toujours nécessaire d’illuminer la pièce à son maximum, comme quand on regarde un film le soir; d’autre part, en baissant l’intensité lumineuse, on réduit également la charge de courant et donc sa consommation électrique. Là encore il est très simple de remplacer son interrupteur classique par un variateur, même si on dispose d’un va et vient:

Il faut juste bien veiller à ce que votre éclairage supporte la variation d’intensité, ce qui n’est pas le cas de toutes les ampoules  à économie d’énergie (il faut que ce soit clairement indiqué sur la notice).

Schneider Electric – Les différentes gammes proposent toutes leur version du variateur

Avec ces deux appareillages Schneider Electric, il est ainsi possible d’apporter simplement automatismes et économies d’énergie dans sa maison, pour un cout très raisonnable. Pour ceux qui veulent toutefois aller encore plus loin, mais toujours sans avoir recours à un système domotique, nous verrons dans un prochain article la gamme connectée de Schneider Electric, qui passe un cran au dessus :-)

#SchneiderElectric #ArticleSponsorisé

Partager

5 commentaires

      • non désolé, mais si on n’a pas lu l’article en question, on ne peut pas le deviner (et les articles étant classés du plus récent au plus vieux….)
        Tu dis que ca n’influence pas ton article, désolé mais je pense qu’on a le droit de savoir dès le début que l’article est sponsorisé, comme il serait bien aussi d’indiquer l’origine des produits que tu testes (prêt du constructeur ? article gratuit ?) ; je pense que nombre de petits gadgets que tu as testé t’ont été envoyé gratuitement, il serait honnête de le dire.
        Mais c’est ton blog, pas de soucis ; perso je vais prendre de la distance avec sa lecture, ne revenant que pour des recherches précises.

  1. Ah… les « articles sponsorisés »… On vient pour avoir un avis de passionné et on se retrouve à lire une publicité … appelez un chat un chat et ne prenez pas vos lecteurs pour des idiots.
    L’article n’a AUCUN intérêt car on ne peut lui apporter de crédit. D’ailleurs je n’avais pas besoin du disclamer pour flairer la complaisance.
    Ce n’est pas ça qu’on attend de votre blog. Reprenez vous et écrivez des articles indépendants. (Lisez Canard PC Hardware, vous verrez qu’il reste aussi quelques journalistes indépendants).
    J’imagine que les produits Schneider peuvent être intéressants, mais gardez vos distances avec eux ou bien c’est votre lectorat qui gardera ses distances avec votre blog.

    • Ah… les lecteurs qui n’ont toujours rien compris aux « articles sponsorisés »… J’ai déjà expliqué à plusieurs reprises ma position, il faut arrêter de crier au loup dès qu’on voit la mention article sponsorisé ! La mention est indiquée parce que la loi l’exige, mais il y a une multitude de facons de traiter ce type d’article. Pour ma part j’ai décidé de traiter les sujets qu’on me propose comme n’importe quel autre sujet, en toute objectivité. Il m’est arrivé à plusieurs reprises de refuser un sujet car il n’était pas en accord avec le blog. Il m’est également arrivé de me voir refuser la validation d’un article sponsorisé car ce que j’en disais ne convenait pas à la société. Pas grave, j’ai publié quand même car c’est ce que j’en pensais, quitte à ne pas être rémunéré pour cet article. De ce fait ces articles ont ici autant de valeur que mes autres articles, ils me demandent du travail, et sont écrits de facon tout aussi impartiale.
      Vous évoquez Canard PC. Jusqu’à preuve du contraire, le magazine n’est pas gratuit, non ? Les rédacteurs sont rémunérés. Je vous rappelle qu’ici vous consultez depuis dix ans des articles qui sont disponibles gratuitement, que j’écris bénévolement, sur mon temps libre. Près de 30h passées chaque semaine, car ce blog m’occupe quasi autant que mon emploi principal, qui lui est rémunéré. Du temps passé gratuitement, pour partager ma passion, passion qui pourtant me coute de l’argent, car l’hébergement du site, etc… ne sont pas gratuits. Un site qui me coute de l’argent quand je suis confronté à ce genre de problème, heureusement exceptionnel: https://www.maison-et-domotique.com/78063-blogueurs-photos-libre-de-droits/ Du temps que je pourrai passer en famille.
      Enfin, sponsorisé ne veut pas toujours dire pécuniaire. Quand je propose un concours comme celui qui s’apprête à se lancer le mois prochain, avec près de 5000€ de lots, vous oubliez très vite qu’il y a eu quelque articles « sponsorisés ». Et oui, les articles sponsorisés servent aussi à faire plaisir aux lecteurs. Il ne faut pas croire que je vous écris tranquillement des Bahamas en train de siroter un cocktail sur la plage. En général je vous écris à 5h du mat dans mon petit bureau pendant que tout le monde dort encore.
      Bref, marre de me répéter à ce sujet. Si cela ne vous plait pas, libre à vous d’aller ailleurs, le net est libre et gigantesque.

Laisser un commentaire

Ne ratez plus aucune news !

Inscrivez vous à notre newsletter, et recevez chaque mois toute l'actualité du blog pour ne plus rien louper: actualité, guides, tutoriaux, concours !

Merci pour votre inscription !