Piloter son poêle à pellets avec une carte Arduino et Jeedom

1
Page 1 sur 4

Winter is coming ! Et c’est le moment parfait pour revoir son système de chauffage pour l’optimiser et pour faire des économies. Je suis propriétaire d’une petite maison depuis 2 ans qui possédait comme système de chauffage une cheminée et des radiateurs électriques qui ont été remplacés par un poêle à pellets. C’est donc devenu l’unique point de chauffage de la maison et j’en suis satisfait. Il fonctionne parfaitement seul avec sa sonde de température interne et son système de programmation interne. Mais étant un geek et voulant tout contrôler, je ne pouvais pas le laisser seul dans son coin. Je me suis donc fixé comme but de piloter le poêle à pellets depuis Jeedom. Et préparez-vous, car il y a beaucoup de travail !

Le guide du chauffage est disponible !

I. Les moyens de communication du poêle à pellets

J’ai d’abord dû analyser les possibilités pour domotiser mon poêle à pellets. Il est de marque Edilkamin, le modèle LOGO. Après pas mal de recherche, j’ai trouvé 2 possibilités de le faire :

  • par infrarouge : je possède une télécommande livrée avec le poêle à pellets me permettant de piloter le poêle à pellets au niveau de l’allumage/extinction ainsi que la température
  • par la prise RS232 : connectique utilisée pour faire la mise à jour de la carte gérant le poêle à pellets ou pour relier une sonde de température externe au poêle à pellets comme un thermostat par exemple

Je me suis d’abord tourné vers l’infrarouge présentant plus de possibilités pour le pilotage et pensant que reproduire les codes de la télécommande serait très simple. Une belle erreur de ma part ! Les codes infrarouges de la télécommande sont assez complexes et particulièrement longs.
Malgré plusieurs tentatives pour reproduire les codes, j’ai ensuite compris qu’il fallait obtenir un système de synchronisation entre la télécommande et le poêle à pellets pour éviter les interférences. J’ai donc assez vite abandonné cette idée.

Je me suis alors dirigé naturellement vers la prise RS232. En investiguant, j’ai vu que c’était possible grâce à cette prise d’allumer/éteindre le poêle à pellets grâce un système de contact sec. C’est une prise RS232 DB9 et seuls 2 pins sont utilisés. Le problème c’est que suivant le modèle et l’année du poêle à pellets, les pins utilisés ne sont pas les mêmes. Il existe 2 paires de pins sur Edilkamin d’après ce qu’on trouve sur le net (l’information ne provient pas directement de Edilkamin) :

Edilkamin vend ces 2 câbles sous la référence 621240 et 640560. Dans mon cas, c’est la référence 640560. Et il ressemble à cela :


J’ai préféré acheter le câble (qui coûte 25 euros tout de même) par facilité pour ne pas me prendre la tête à identifier les fils d’un câble RS232 de récupération. Surtout que l’information des pins utilisés ne provient pas d’Edilkamin même !
Pour faire fonctionner le câble, il faut changer quelques paramètres du poêle à pellets :

  • mettre le poêle en « NO PROGRAM » (pas de programmation horaire)
  • mettre la fonction « confort climat » sur « OFF »
  • mettre la fonction « TIMER » sur « ON/OFF »

Il suffit de brancher la prise sur le poêle (sur le mien elle est située à l’arrière à gauche) et de faire toucher les 2 extrémités du câble pour constater que le poêle à pellets s’allume. Il s’éteint ensuite si vous ne faites plus se toucher l’extrémité des 2 câbles.

Page 1 sur 4
Partager

Un commentaire

  1. Bravo et bon boulot.
    J’ai réalisé il y à quelques temps un système équivalent pour la gestion de ma chaudière fioul et mon poële à pelets. Je l’avais fait à base d’arduino uno et de domoticz. Le système marchais à peu près bien mais j’ai eu parfois quelques surprises en me levant le matin de découvrir qu’un escabeau mal placé ou autres objets déplacés avaient parasité mon signal et empêcher la mise en route du chauffage.
    J’ai donc abandonné les éméteurs/récepteur chinois en 433 et je suis passé par le wifi. J’utilise désormais des Wemos D1 (esp12) équipé de shield relais avec le nouveau firmware esp easy qui est d’une facilité déconcertante à utiliser et à mettre à jour. Et je ne parle pas du gain financier. Je remplace actuellement tout mes capteurs diy par des wemos et j’en suis très content. avec les micro alim 220/5v on peu même les integrer dans des boitiers d’encastrement standard.

Laisser un commentaire

Ne ratez plus aucune news !

Inscrivez vous à notre newsletter, et recevez chaque mois toute l'actualité du blog pour ne plus rien louper: actualité, guides, tutoriaux, concours !

Merci pour votre inscription !