Synology: réaliser un backup entre deux NAS

II. Mise en place de la sauvegarde entre deux NAS Synology

Première étape, très simple, sur le NAS distant qui recevra les sauvegardes: installer le paquet Hyper Backup Vault. C’est une application qui permettra au NAS d’être trouvé par le système de sauvegarde.

Ensuite, je crée un dossier partagé appelé simplement “Backups”, où atterriront les sauvegardes:

Et je crée un utilisateur qui sera dédié aux sauvegardes:

Utilisateur auquel je donne bien sûr les droits en lecture écriture sur le dossier Backups, ainsi qu’à l’application Hyper Backup Vault.

Rendons nous maintenant sur notre NAS principal, celui qui sera à sauvegarder. Ici, nous installons le paquet Hyper Backup.

Hyper Backup est une application très complète, capable de gérer les sauvegardes vers de très nombreux services (Amazon S3, Dropbox, Google Drive, Microsoft Azure, SFR NAS, Hubic, etc…). Elle est bien sûr capable de gérer les sauvegardes vers d’autres NAS distants: c’est ce que nous sélectionnons ici.

On crée alors une nouvelle tache de backup. Dans le premier champ, on doit retrouver notre NAS distant, grâce à Hyper Backup Vault que nous lui avons installé précédemment. Nous avons ensuite différentes options:

Il faut bien sûr renseigner le nom d’utilisateur et le mot de passe créés plus tôt sur le NAS distant. On indique ensuite le répertoire où seront enregistrées les sauvegardes, et le nom qu’on souhaite leur donner.

Option intéressante: la possibilité de chiffrer le transfert, pour ne pas se faire intercepter des données sur le réseau lors de la sauvegarde.

Vient ensuite le moment de sélectionner les dossiers à sauvegarder:

Je sauvegarde documents, photos, musique, ainsi que le répertoire de Surveillance Station, afin d’avoir une copie de mes enregistrements vidéos. Il serait en effet dommage de se faire voler le serveur qui a les enregistrements des malotrus… Ainsi mes enregistrements sont stockés à deux endroits différents (enfin, trois, avec le service C2 de Synology ;-)

On peut ensuite également sauver les données des différentes applications, ce qui pourra s’avérer utile si on doit réinstaller un NAS complet (je pense notamment à Plex, quand on a bien classé toute sa vidéothèque ;-)

On finit par donner un nom à la tache, et programmer son exécution. Ici je la lance tous les jours à 1h du matin, avec une vérification de l’intégrité des données tous les dimanches:

En bas de l’écran, il est possible de demander à activer le chiffrement côté client: les données seront ainsi chiffrées et illisibles sur le NAS distant. Utile si on ne souhaite pas que les personnes chez qui il est aient accès aux données, ou tout simplement les protéger en cas de vol du NAS. Attention, il faudra bien vous souvenir du mot de passe que vous renseignez, car sans lui il sera impossible d’accéder aux données.

Enfin, on paramètres les rotations. Cela permet au NAS de conserver plusieurs version de vos fichiers, si par exemple vous avez besoin de récupérer le fichier d’il y a deux semaines, et pas celui d’hier. Il supprimera automatiquement les versions les plus anciennes, afin de libérer un peu de place de temps en temps. L’option Smart fonctionne plutot bien et gère tout cela automatiquement:

On valide, et on peut lancer la sauvegarde immédiatement si on souhaite. La première sauvegarde prendra plus ou moins de temps en fonction du volume de données. Les suivantes iront beaucoup plus vite, car seuls les fichiers modifiés seront gérés.

Dans mon cas il aura fallu une journée pour sauvegarder un peu plus d’un tera. L’application nous confirme que la sauvegarde s’est bien déroulée:

Chaque nuit la sauvegarde se fait ainsi automatiquement. On peut voir les différentes sauvegardes disponibles dans la gestion des versions:

On peut ainsi naviguer à la date qu’on souhaite, et parcourir les différents dossiers pour retrouver un fichier en particulier si on veut:

On peut alors demander à le restaurer, ou le copier dans un autre emplacement:

On a également accès à différentes statistiques, avec si on le souhaite des alertes configurables si le volume de stockage vient à augmenter trop fortement, etc…

Pour chaque sauvegarde, nous avons également le détail de ce qui a été réalisé:

III. Conclusion

Notre backup entre les deux NAS Synology fonctionne depuis plusieurs jours sans aucun problème. La gestion des taches par Hyper Backup est vraiment efficace. Cette application gère d’ailleurs une double sauvegarde, puisqu’en plus de ce backup vers mon NAS distant, elle envoie également certains dossiers sur le Cloud C2 de Synology, afin d’avoir une sauvegarde à l’abri.

La mise en place est ici relativement simple, et Synology a plutôt bien assuré ses arrières sur cette gestion, qu’il maitrise parfaitement. Sauvegardes incrémentielles, versionning, vérification de l’intégrité des données, etc… On peut ici dormir sur ses deux oreilles :) Mon serveur HP Proliant retrouve donc une belle utilité après quelques années passées au placard. Une installation de Xpenolgy pour le faire passer pour un NAS Synology, et le voilà qui cohabite parfaitement avec mon Synology 1515+ :)


6 Commentaires
  1. Bonjour,

    Merci pour l’article, il manque cependant un élément essentiel, la restauration !

    En effet, il est essentiel de checker régulièrement la bonne capacité de restaurer.

    ++

  2. Bonjour,

    Très intéressant. CMS n’est pas proposé pour les ‘petits’ NAS, (1 ou 2 baies) dommage.

  3. Bonjour,

    Etrangement il est dispo sur mon DS416 mais pas sur le DS418 qui en est pourtant l’évolution.
    Dommage.

  4. le nas est dans une cave a vin ? (temperature 10°)

    Laisser un commentaire

    Ne ratez plus aucune news !

    Inscrivez vous à notre newsletter, et recevez chaque mois toute l'actualité du blog pour ne plus rien louper: actualité, guides, tutoriaux, concours !

    Merci pour votre inscription !