Vidéosurveillance ou télésurveillance ?

Faisant intégralement partie de la sécurité, nous avons déjà évoqué la vidéosurveillance à de nombreuses reprises, via des tests de caméras, mais également la mise en place d’une solution d’enregistrement complète. Une notion semble toutefois floue pour beaucoup, puisqu’elle revient régulièrement dans les questions: la télésurveillance. Alors que la vidéosurveillance peut être gérée uniquement en local, la télésurveillance est souvent un service proposé par de grandes sociétés spécialisées, telles que Allianz par exemple.

I. La vidéosurveillance (ou vidéoprotection)

La vidéosurveillance s’appuie sur un système de surveillance vidéo, comme l’exprime bien son nom. Des caméras sont installées sur le lieu à surveiller, avec très souvent un dispositif permettant de stocker les enregistrements, qui sont continus, selon des plages horaires, ou encore sur détection de mouvement. Je vous ai déjà parlé de ce type d’installation à de nombreuses reprises, avec l’utilisation de Zoneminder ou encore de Surveillance Station sur les NAS Synology.

Les enregistrements peuvent être faits localement (sur un serveur dans le batiment) ou dans le Cloud, comme le font par exemple les caméras Arlo. Dans la majorité des cas, les caméras sont joignables de l’extérieur: en cas de détection de mouvement, une alerte est émise vers le propriétaire (notification push sur le smartphone par exemple), et un enregistrement vidéo est lancé pour garder une trace de la scène.

Ce système n’est toutefois efficace que si on se trouve près du lieu pour pouvoir intervenir rapidement. Beaucoup de collectivités locales ont équipé leurs rues de caméras. Malheureusement elles enregistrent 24/24, mais personne ne les visionne en direct. Ainsi elles ne servent qu’après coup, pour vérifier ce qui s’est passé et tenter de détecter les intrus après leur manoeuvre.

Je vous invite à consulter notre dossier sur le sujet pour de plus amples détails:

Caméra de sécurité et vidéo surveillance

II. La télésurveillance

Bien que le terme soit très proche, la télésurveillance n’est pas que synonyme de vidéosurveillance. D’ailleurs, souvent, elle l’englobe, avec d’autres solutions autour. La télésurveillance pour la maison intègre souvent une ou plusieurs caméras, mais également des capteurs (ouverture, mouvement), de façon à constituer un système de sécurité plus global (avec notamment une sirène par exemple). En cas d’intrusion, les caméras peuvent alors enregistrer la scène, mais surtout, le système contacte une société distante qui va se charger de la levée de doute, c’est à dire vérifier qu’il y a bien un intrus: accéder au visionnage de la vidéo en direct, écoute de ce qui se passe, voir même s’adresser à l’intrus. Une identification et un mot de passe peuvent d’ailleurs être demandés à celui ci afin de valider son identité. Si l’intrusion est avérée, la société peut alors prévenir les forces de l’ordre et dépêcher quelqu’un sur place, pour par exemple re-sécuriser la maison et faire appel aux professionnels nécessaires afin de remettre la maison en ordre en attendant votre arrivée. Si le propriétaire est parti en vacances à l’autre bout du monde, il sait ainsi que sa maison ne reste pas grande ouverte après cette intrusion, ce qui est rassurant.  C’est là la grande différence avec un « simple » système de vidéosurveillance.

Agent de sécurité intervient sur la scène

RyanMcGuire / Pixabay

La télésurveillance peut également s’adresser aux professionnels, avec des services qui vont même beaucoup plus loin. La télésurveillance n’inclue en effet pas seulement la vidéo: il est possible d’avoir divers capteurs pour surveiller par exemple la température des frigos, important pour les grandes surfaces notamment. Une alerte est alors émise et un technicien envoyé en urgence sur place. Chez un particulier la détection incendie ou d’inondation pourront également faire partie de l’offre de télésurveillance.

Les systèmes de télésurveillance sont de plus généralement installés par la société choisie, qui étudiera la configuration des lieux pour optimiser le positionnement des équipements. Elle se chargera également de la maintenance si besoin, l’utilisateur du service peut alors dormir tranquille sans se soucier de la bonne marche du système de sécurité.

La solution a toutefois également des inconvénients: le service est d’une part payant, bien sûr (souvent une cinquantaine d’euros / mois, voir plus), et il n’est efficace que si vous habitez dans ou près d’une ville. Les temps d’intervention en campagne étant bien plus longs, l’intérêt de la solution peut en effet être limité dans ce cas. A vérifier lors du choix du prestataire !

J’espère qu’après cette petite mise au point, la différence entre vidéosurveillance et télésurveillance sera plus claire pour vous. Sinon, les commentaires sont là pour les éventuelles questions :)


Laissez nous vos remarques et commentaires !

      Laisser un commentaire

      Ne ratez plus aucune news !

      Inscrivez vous à notre newsletter, et recevez chaque mois toute l'actualité du blog pour ne plus rien louper: actualité, guides, tutoriaux, concours !

      Merci pour votre inscription !