Test du Pocophone F1 de Xiaomi: le smartphone haut de gamme à prix low cost

Test du Pocophone F1 de Xiaomi: le smartphone haut de gamme à prix low cost
9.1 Notre note

316,00€

Meilleur prix sur: ehuastore.frehuastore.fr
Acheter au meilleur prix
  • Fluidité de l'interface
  • Puissance
  • Autonomie
  • Connectique complète
  • Prix !

Aujourd’hui le smartphone est devenu un incontournable, et avec la multiplication des objets connectés, il est devenu une véritable télécommande pour notre maison. Les smartphones sont de véritables mini ordinateurs, toujours plus puissants, toujours plus beaux… et toujours plus chers, les marques phares dépassant aujourd’hui les 1000€ pour leurs modèles haut de gamme. Des tarifs exorbitants, pour des appareils qui restent à la base, rappelons le, des appareils destinés à téléphoner. Heureusement des fabricants proposent des smartphones tout aussi séduisants, mais à des tarifs bien plus raisonnables: c’est le cas de Xiaomi avec son Pocophone F1, qui a beaucoup fait parler de lui depuis sa sortie. Je vous propose donc de le découvrir plus en détail.

I. Présentation du Xiaomi Pocophone F1

Pour commencer, petit coup d’oeil sur la fiche technique:

  • Version de l’OS: Android 8.1
  • Interface: MIUI
  • Taille d’écran: 6,18 pouces
  • Définition: 2246 x 1080 pixels
  • Densité de pixels: 403 ppp
  • SoC: Snapdragon 845 à 2,8GHz
  • Processeur (CPU): ARMv8
  • Puce Graphique (GPU): Adreno 630
  • Mémoire vive (RAM): 6 Go
  • Mémoire interne (flash): 64 Go, 128 Go, 256 Go
  • MicroSD: Oui
  • Appareil photo (dorsal): Capteur 1:12 Mégapixels, Capteur 2: 5 Mégapixels
  • Appareil photo (frontal): 20 Mégapixels
  • Enregistrement vidéo: 4K
  • Wi-Fi: Oui
  • Bluetooth: 5.0 + ADP + aptX + LE
  • Réseaux: LTE, HSPA, GSM
  • Bandes supportées: 2100 MHz (B1), 800 MHz (B20), 1800 MHz (B3), 2600 MHz (B7)
  • SIM: 2x nano SIM
  • NFC: Non
  • Ports (entrées/sorties): USB Type-C
  • Géolocalisation: Oui
  • Batterie: 4000 mAh
  • Dimensions: 156 x 75,5 x 9 mm
  • Poids: 186,5 grammes
  • Couleurs: Bleu, Noir

Il faut avouer que sur le papier le Pocophone F1 est très séduisant ! Voyons voir ce qu’il vaut vraiment…

Le Pocophone F1 est livré dans une boite très sobre, seul le nom du smartphone étant bien mis en évidence en jaune:

Du jaune que l’on retrouve une fois la boite ouverte. Classique, un film transparent annonce les principales caractéristiques sur le smartphone à l’ouverture:

On retrouve un packaging complet, puisque pour accompagner le smartphone, nous avons un câble Usb C, un chargeur rapide, un outil pour insérer la carte Sim, une notice, et une coque de protection en silicone. Une coque bienvenue pour protéger son smartphone, car la difficulté avec les marques “moins connues” est bien de trouver des accessoires compatibles dans le commerce.

Le Pocophone propose des dimensions relativement classiques aujourd’hui (156 x 75,5 x 9 mm), pour intégrer un écran IPS Full HD+ 18:9 de 6,18 pouces. Le style se veut proche du bord à bord, même si le Pocophone présente tout de même des bordures à droite et à gauche. Le haut du smartphone a opté pour l’encoche maintenant à la mode, qui regroupe l’appareil photo frontal (de 20 Megapixels !) ainsi que le détecteur de luminosité et la reconnaissance faciale. Nous le verrons un peu mieux plus loin.

Notons que le bas de l’appareil dissimule une led de notification, si précieuse pour certains ;-)

L’arrière est également très classique aujourd’hui, avec deux capteurs photo centrés, un flash, et juste en dessous le lecteur d’empreinte. Le dos est ici en plastique (polycarbonate), moins sujet aux traces de doigt et aux rayures, mais aussi moins couteux. Il reste agréable au toucher et permet d’avoir le smartphone bien en main, d’autant qu’il est légèrement arrondi.

Le lecteur d’empreinte, lui, tombe bien sous l’index, et se révèle pratique à l’usage. Les deux capteurs photo proposés font respectivement 12 et  5 Mégapixels.

Le Pocophone F1 fait parti de cette nouvelle génération qui propose un port Usb C. Ouf, car tous ne le font pas par soucis d’économie (de bouts de chandelles), et il faut avouer qu’une fois qu’on a gouté à l’Usb C, il est difficile de revenir à du micro Usb :p De chaque côté du connecteur se trouvent les hauts parleurs:

Détail que j’apprécie beaucoup: le constructeur a fait le choix de conserver une prise casque. Bien qu’équipé du dernier Bluetooth 5, la prise casque est à mon avis toujours utile, et moins gourmande en énergie.

Sur le côté gauche, le tiroir pour accueillir au choix deux cartes sim, ou une carte sim et une micro SD pour le stockage.

Enfin, à droite, les boutons de contrôle de volume, et en dessous le bouton Power.

Le Pocophone F1 présente donc une connectique complète, dans la lignée de ce qui se fait aujourd’hui. Un design tout aussi classique, le smartphone parait donc parfaitement dans l’aire du temps. Passons maintenant à son utilisation.

II. Utilisation du Xiaomi Pocophone F1

Prêté par la boutique Ehua Store, j’ai utilisé le Pocophone F1 en situation tous les jours pendant un peu plus d’un mois, aussi bien dans mes déplacements professionnels, loisirs, etc.

Pour commencer, parlons de l’écran, puisque c’est lui qu’on voit tout le temps: aujourd’hui il est difficile de trouver un écran de mauvaise qualité, et celui du Pocophone F1 ne déroge pas à la règle. Peut être un poil moins lumineux que certains concurrents, notamment en plein soleil, mais sa résolution reste excellente, avec une définition de 2248 x 1080 pixels pour un écran de 6,18″. Une tendance à tirer un peu sur le bleu, mais que l’on peut corriger dans les réglages de l’appareil. Hormis cela l’écran est très beau, et c’est un vrai plaisir même pour regarder des vidéos.

Concernant l’interface, nous avons ici de l’Android 8.1 Oreo, avec une petite surcouche propriétaire MIUI 10 (à l’heure où j’écris ces lignes, car le smartphone recoit régulièrement des mises à jour). Le fabricant nous promet d’ailleurs une mise à jour vers Android 9 Pie d’ici la fin de l’année. Le “Poco Launcher” se rapproche d’une utilisation classique d’Android, avec le fameux tiroir d’applications, qui peut être trié par catégorie ou même par couleur. Assez pratique pour retrouver facilement une application.

Malheureusement le classement par catégorie est fait automatiquement par le logiciel, et il ne sera pas possible de reclasser une application. Dommage, car certains classements sont parfois discutables.

MIUI propose de nombreuses options supplémentaires, qui permettent de faciliter un peu la vie tous les jours.

Certaines options moins courantes pourront s’avérer utiles, comme par exemple le “second espace”, qui propose la possibilité de dissimuler des applications: vous pouvez lancer un mode où certaines applications ne s’afficheront nulle par. Passez votre empreinte digitale, et hop vous retrouvez vos petits. Même s’il faut un petit moment au début pour retrouver certaines options, l’interface se révèle fluide et vraiment agréable à utiliser.

Le déverrouillage par empreinte digitale ou reconnaissance de visage fonctionne très bien et s’avère bien pratique.

Côté son, le Pocophone F1 est présenté comme un smartphone proposant du son en stéréo. Comme beaucoup de fabricants, Xiaomi a fait le choix du haut parleur au bas du téléphone, et l’utilisation du haut parleur classique pour écouter les conversations téléphoniques à l’oreille en tant que second haut parleur. On a donc bien un son stéréo quand on pose le smartphone en position paysage, mais la puissance des deux hauts parleurs est un peu déséquilibrée. Une solution qui pourra dépanner, mais l’utilisation du casque pour une vraie stéréo restera à privilégier. De ce côté là, l’interface propose d’ailleurs quelques améliorations en fonction du casque utilisé, notamment s’il s’agit d’un casque Xiaomi, comme les intras Usb C Xiaomi que nous avions testé par exemple.

Côté photo, nous avons donc au dos un double appareil photo, avec un premier capteur de 12 mégapixels surmonté d’un objectif f/1,9 et un capteur secondaire de 5 mégapixels avec un objectif f/2,0. Le tout est retraité par les algorithmes de Xiaomi, qui met en avant la fonction « IA » tellement à la mode en ce moment, censée améliorer les photos en reconnaissant leurs sujets. Pour commencer, il faudra faire un tour dans les réglages pour désactiver le filigrane ajouté par défaut, sous peine d’avoir le watermark “Pocophone” sur toutes vos photos :/

Si le Pocophone fait de très belles photos en extérieur, avec une bonne luminosité, cela devient plus compliqué par basse luminosité ou en intérieur, où l’appareil peine à faire la mise au point sur des vues un peu chargées, et délivre des photos qui peuvent du coup être un peu floues. Il ne faudra pas hésiter à passer en mode pro, puisqu’il est proposé par l’application photo, pour ajuster manuellement les réglages. Et là on peut avoir une photo très correcte, même en basse luminosité. Excepté cela, les couleurs sont justes, avec un bon contraste, et une balance des blancs impeccable.

Les deux objectifs permettent de réaliser le fameux effet “bokeh”, qui rend un peu flou l’arrière plan pour mettre en valeur le sujet.

Le résultat est un peu aléatoire à ce niveau, la difficulté étant de détourer correctement le sujet. Globalement le Pocophone F1 se débrouille tout de même très bien sur la photo, mieux que ses concurrents sur la même gamme de prix.

Le Pocophone F1 est bluffant en revanche sur la prise de selfies, puisque le constructeur a opté pour un objectif f/2,0 et un capteur de 20 megapixels à l’avant ! Et là il faut avouer qu’il fait parfaitement son travail, même de nuit.

Côté puissance, rien à redire: en utilisation courante le Pocophone F1 fait parfaitement son job, avec une fluidité parfaite. Pour les jeux, son processeur Snapdragon 845 accompagné de 6Go de ram ne devrait poser problème à aucun jeu. PUBG Mobile tourne par exemple à 40 i/s avec toutes les options réglées au maximum possible (HDR, Ultra avec anti-aliasing et sans ajustement des graphismes automatique).

Enfin, un point important: l’autonomie. C’est pour moi l’excellent point de ce smartphone, qui ne m’a jamais laissé tomber durant mes déplacements. Journée de déplacement avec écoute de musique, visualisation de vidéos dans le train, utilisation du GPS en ville, gestion des réseaux sociaux, etc. je revenais le soir à la maison et le Pocophone F1 avait encore de la batterie, là où mon Samsung me lâche souvent en milieu d’après midi. Le Pocophone F1 dispose d’une batterie de 4000mAh, plus grosse que beaucoup de smartphones sur le marché, et à l’usage c’est un réel confort, car je tiens facilement deux jours sur une charge. Et quand la charge est nécessaire, la charge rapide Quicharge 3 proposée est là aussi très pratique, puisque le smartphone sera totalement rechargé en moins de deux heures (+36% en une demie heure, ce qui peut déjà bien dépanner).

III. Conclusion

Compte tenu du tarif très agressif, ce Pocophone ne m’a vraiment pas déçu: il propose une interface agréable et fluide, une connectique complète, un design dans l’aire du temps, et une autonomie à toute épreuve. Il ne me manquerait que le NFC, pour faire du paiement sans contact par exemple, ou encore certaines utilisations en domotique. Attention également, ce modèle n’est pas étanche, contrairement aux modèles haut de gamme qui le proposent quasiment tous. Détail qui pourra être important pour certains: le Pocophone F1 ne supporte pas pour le moment le DRM Widevine L1, nécessaire à la lecture de vidéos HD sur Netflix ou Amazon Prime Video par exemple. Mais ce support devrait arriver sous peu. Hormis cela, le Pocophone F1 propose tout ce qu’on peut attendre d’un smartphone en 2018: double capteur photo, lecteur d’empreinte, reconnaissance faciale, bluetooth 5, très bonne autonomie. C’est simple, si je n’avais pas mon Samsung S9+, j’aurai sans doute opté pour ce Pocophone F1. Le seul point où mon S9 le dépasse est au niveau de la qualité photo, que Samsung maitrise parfaitement, il faut bien avouer. En revanche, si je n’avais pas eu une offre de reprise pour acheter le S9+ à moindre cout, le prix aurait été pour moi un vrai frein. Alors que le Pocophone  F1 propose lui des prestations très honorables, pour un prix vraiment attractif. Bref, un excellent rapport qualité prix, que je ne peux que conseiller à ceux qui cherchent un smartphone performant à un prix contenu.

Je remercie au passage la boutique Ehua Store, récemment ouverte à Paris, qui m’a gentiment prêté ce smartphone, et qui se propose de commercialiser tous les produits Xiaomi en France. Ils proposent un choix beaucoup plus large que les boutiques officielles, tout en proposant d’excellents tarifs, une garantie de 2 ans en France, et sans les soucis de douane, temps de livraison, etc. Une adresse à connaitre ;-)

9.1 Notre note
Un téléphone abordable qui a tout du haut de gamme !

Le Pocophone F1 est un smartphone qui regroupe tout ce qui fait le succès des meilleurs smartphones du marché actuellement, mais avec un prix enfin abordable. Un processeur puissant, un très bel écran, une connectique complète, nous avons là une référence dans le domaine !

Ecran
9
Performances
10
Photo
8.5
Autonomie
10
Audio
8
Prix
9
Pour
  • Fluidité de l'interface
  • Puissance
  • Autonomie
  • Connectique complète
  • Prix !
Contre
  • Pas de NFC
  • Pas étanche

Laissez nous vos remarques et commentaires !

      Laisser un commentaire

      Ne ratez plus aucune news !

      Inscrivez vous à notre newsletter, et recevez chaque mois toute l'actualité du blog pour ne plus rien louper: actualité, guides, tutoriaux, concours !

      Merci pour votre inscription !