Comment choisir son climatiseur mobile ?

Chaque année, je m’interroge sur l’utilité d’acheter un climatiseur mobile pour l’étage, qui, malgré l’isolation, monte tout de même en température, surtout lors de grosses chaleurs comme l’épisode caniculaire que nous avons eu il y a quelques jours (heureusement nous avions la piscine ;-) Beaucoup de maisons modernes ayant opté pour une pompe à chaleur comme moyen de chauffage, bénéficient également de la climatisation pendant l’été grâce à la même installation. Ce n’est « malheureusement » pas notre cas, car nous avions préféré installer un poêle à bois, beaucoup plus économique dans notre région, où le bois de chauffage est vendu à très bon prix. Bref, du coup, sans entrer dans de gros frais ni travaux, une climatisation mobile pourrait tout à fait faire l’affaire pour tempérer un peu la température dans les chambres des enfants, puisqu’elle peut être installée par n’importe qui. Mais il en existe de nombreux modèles, à tous les prix. Comment donc choisir son climatiseur mobile ?

Tout d’abord, il faut savoir qu’un climatiseur mobile ne produit pas du froid, mais extrait l’air chaud d’un endroit pour le déplacer vers un autre. Le fonctionnement est le même qu’un réfrigérateur: il s’agit d’un échange de chaleur entre le fluide frigorigène contenu dans le climatiseur et les calories contenues dans l’air. Le climatiseur expulse alors de l’air débarrassé d’une partie de sa chaleur, ce qui refroidit la pièce. Le reste de l’air chaud est ensuite évacué à l’extérieur ou condensé. Il existe ainsi plusieurs types de climatiseurs.

I. Les types de climatiseurs mobiles

On distingue principalement trois types de climatiseurs mobiles.

Tout d’abord, le plus simple: le climatiseur mobile monobloc à tuyau unique. C’est le plus répandu, car le moins cher et le plus simple à mettre en place. Tout le système de climatisation réside dans un un bloc unique, d’où son nom. Il nécessite par contre une évacuation extérieure, pour rejeter l’air chaud. Cela se fait généralement par une gaine flexible de 10 à 15cm de diamètre, à faire sortir soit par une fenêtre soit par un trou réalisé dans un mur. Le climatiseur doit être le plus prêt possible de l’évacuation pour améliorer sa performance, il faut donc éviter d’allonger la gaine fournie. Avec une puissance variant de 2000 à 4000w, un climatiseur mobile permet de rafraichir une pièce de plus de 35m2 sans problème. Attention toutefois à l’insonorisation du caisson, s’il doit être utilisé notamment pour des chambres, ce type de climatiseur étant souvent le plus bruyant (plus de 60 dB). A noter que les modèles les plus évolués proposent souvent des fonctions 3 en 1: climatisation, donc, mais également ventilation simple (comme un ventilo) et déshumidificateur.

Vient ensuite le climatiseur monobloc à deux tuyaux. Il reprend le même principe que le précédent, mais dispose de deux tuyaux: l’un pour prélever l’air extérieur, l’autre pour évacuer l’air chaud intérieur. Ce système permet de renouveler l’air sans apporter de l’air chaud extérieur, et sans influence de pression, ce qui permet d’augmenter les performances du climatiseur tout en réduisant sa consommation d’énergie. Il s’agit du haut de gamme des climatiseurs monoblocs. Mais ils sont également plus chers, et plus contraignants, à cause du passage des deux tuyaux. Ils sont du coup moins répandus.

Enfin, le climatiseur mobile split, qui fonctionne exactement sur le même principe que le climatiseur monobloc, mais avec deux éléments distincts: un groupe de compression et de condensation s’installe à l’extérieur, alors que le groupe de ventilation mobile reste à l’intérieur. Les deux sont reliés par une gaine flexible. L’avantage est que le système est beaucoup moins bruyant, et l’unité intérieure beaucoup moins lourde à manipuler. En contrepartie elle sera un peu moins mobile, car elle devra pouvoir rester liée au bloc extérieur via la gaine flexible.

Attention: certaines boutiques vendent des climatiseurs mobiles sans évacuation. Ils sont certes tentants, d’autant qu’ils sont moins chers, mais il ne s’agit en réalité que de rafraichisseurs, fonctionnant sur le principe de la condensation. Ils n’apporteront donc pas autant de frais qu’un vrai climatiseur, et devront être rechargés en eau régulièrement.

II. Les caractéristiques des climatiseurs mobiles

Une fois le type de climatiseur choisi, reste à vérifier les caractéristiques.

La principale caractéristique est bien sûr la puissance frigorifique, qui va déterminer la capacité à rafraichir une pièce. Cette puissance est exprimée en BTU (British Thermal Unit). Pour avoir une idée de la puissance, il faut prévoir 7000 BTU pour une pièce de 15m2, 9000 BTU pour 25m2, et 12000 BTU pour 35m2.

Vient ensuite la puissance électrique. Il faut savoir qu’un climatiseur mobile consomme énormément. Comme tous les appareils, ils sont classés par catégorie énergétique. Il faudra donc opter pour un appareil de classe A voir A+++. Mais un climatiseur de 9000 BTU, donc pour 25m2 environ, consommera à peu près 2500W.

Le coefficient de performance, souvent appelé « COP », ou encore « EER (Energy Efficiency Ratio), est le rapport entre la performance du climatiseur et l’énergie consommée. Plus ce COP est élevé, mieux c’est !

Enfin, l’insonorisation sera un critère important en fonction de l’emplacement où on souhaite utiliser le climatiseur. Au mieux on trouvera des climatiseurs à 50dB, ce qui reste très silencieux. Il sera difficile de descendre plus bas. Les modèles entrée de gamme sont souvent mal insonorisés, et montent à 70/75dB… Optez de préférence pour un modèle affichant le label Eurovent, ou les options Sleep, Silence, ou fonction nuit, qui garantissent un niveau sonore réduit pour les chambres. La puissance réduit alors graduellement, ce qui fait certes grimper la température, mais réduit le bruit pour s’endormir dans le calme.

III. Les options du climatiseur mobile à connaitre

En plus de ces caractéristiques, certains modèles peuvent proposer des options, comme par exemple la ventilation simple ou la déshumidification évoquée plus haut. On peut retenir notamment:

  • le programmateur: pratique pour rafraichir la maison avant de rentrer du travail, ou encore le couper automatiquement pendant la nuit, quand tout le monde dort, pour ainsi faire quelques économies d’électricité
  • la télécommande, pour gérer bien sûr le climatiseur sans avoir à se lever. Une option à prévoir si on souhaite pouvoir piloter la climatisation avec son système domotique ;-)
  • le filtre au charbon actif: en plus de rafraichir l’air, le climatiseur va également assainir l’air frais, en supprimant les mauvaises odeurs, bactéries et poussières. A prévoir si un membre de la famille souffre d’asthme.
  • climatiseur réversible: certains modèles peuvent aussi servir de chauffage pour l’hiver

Bien sûr, plus les performances sont élevées, et les options complètes, plus les prix flambent. Heureusement, on trouve sur internet des comparatifs pour trouver le meilleur choix. Par exemple, retrouvez le top 7 des climatiseurs mobiles ici. Ne vous précipitez pas sur les modèles entrée de gamme proposés par les grandes surfaces dès qu’une canicule pointe le nez, vous risqueriez de le regretter :/ Idéalement, achetez le hors saison, car certaines boutiques gonflent aussi les prix durant la saison estivale… En général, il faudra compter entre 300 et 600€ pour un climatiseur mobile monobloc digne de ce nom.

Côté entretien, cela s’est beaucoup simplifié ces dernières années. Il suffira de penser à nettoyer les filtres de temps en temps, et à vider la cassette récupératrice d’eau. Un détartrage une fois par an sera également à prévoir.

Voilà, avec ça, vous avez tous les éléments en main pour faire le bon choix et profiter d’un peu de fraicheur :)


Laissez nous vos remarques et commentaires !

      Laisser un commentaire

      Ne ratez plus aucune news !

      Inscrivez vous à notre newsletter, et recevez chaque mois toute l'actualité du blog pour ne plus rien louper: actualité, guides, tutoriaux, concours !

      Merci pour votre inscription !