Utiliser EnOcean sur sa Zibase

Pour cette semaine centrée sur la technologie EnOcean, j’ai décidé de vous montrer un peu comment utiliser les périphériques EnOcean avec les box que nous connaissons déjà. La première box à avoir supporté EnOcean est la Zibase, qui a fait cette annonce surprise en début d’année. Il est donc normal de commencer par elle.

EnOcean, c’est un protocole ne nécessitant ni fil ni piles, que je vous ai présenté ici. Je ne vais donc pas vous représenter cette technologie ici, je vous invite à lire mon test précédent qui explique tout le fonctionnement et qui présente quelques périphériques. Sachez simplement que c’est une technologie d’avenir.

Ce support de l’EnOcean se fera sur la Zibase en ajoutant un contrôleur sur le port série de la box, comme c’était le cas avec le Z-Wave et la Zibase première du nom. L’avantage ici est que le contrôleur EnOcean sera auto alimenté par la Zibase, pas besoin d’alimentation supplémentaire. Ce module d’extension coute 69€.

 

Dongle_Enocean_ZiBASE

 

Mais il existe également une Zibase Pro (379€ avec licence) qui intègre tout ce qu’il faut pour communiquer avec les périphériques EnOcean.

Il vous faudra donc l’un ou l’autre, et bien sûr au moins un périphérique EnOcean pour pouvoir jouer avec (je rappelle que vous pouvez gagner le module d’extension EnOcean pour Zibase ainsi qu’une sonde de température EnOcean ici).

 

 

I. Ajout d’une sonde de température

Nous allons commencer par ajouter un capteur de température. Ce capteur est capable de remonter la température ambiante de facon très précise, en tirant sa source d’énergie d’un petit capteur solaire:

 

 

Après quelques heures passées exposé à la lumière, celui ci devient autonome, même pendant plusieurs jours dans le noir.

Pour l’ajouter à la Zibase, c’est très simple.  Il faut se rendre dans l’écran d’ajout des périphériques, comme d’habitude. Là, sélectionner “Sondes de mesure”, puis “EnOcean”, puis le type de données à représenter, ici Température.

Il ne reste plus qu’à appuyer sur le bouton “Capture d’identifiant” puis appuyer sur le bouton “Learn” à l’arrière de la sonde de température. Un identifiant va remonter automatiquement (commençant par OSxxx comme pour les sondes Oregon Scientific). Un petit popup apparait confirmant que le type du module a bien été reconnu:

 

zibase_enocean_temp

 

A partir de là, la température remonte régulièrement sur la Zibase, comme n’importe quelle autre sonde de température:

 

pcpad_enocean_temp

 

On peut alors bien sûr l’utiliser dans les scénarios, etc…

 

II. Ajout d’un contacteur de porte

 

Le principe est très semblable avec ce contacteur de porte, qui fonctionne lui aussi à l’aide d’un capteur solaire:

 

 

Pour l’ajouter sur la Zibase, on sélectionne “Détecteurs”. Ici, pas de catégorie EnOcean, mais on peut par exemple prendre celle du capteur Chacon.

On clique sur “Capture d’identifiant”, puis on appuie sur le bouton “Learn” du détecteur d’ouverture. Un identifiant CSxxx doit être récupéré:

 

zibase_contact_enocean

 

Nous voilà avec un capteur d’ouverture de porte parfaitement fonctionnel:

 

 

III. Ajout d’un interrupteur

 

Cet interrupteur est un interrupteur sans fil qui envoie son état lorsqu’on l’actionne. Le simple fait de l’actionner lui fournit l’énergie dont il a besoin pour communiquer.

 

 

Ce qui est très intéressant sur cet interrupteur est qu’il peut être utilisé comme interrupteur simple ou double. Du coup, dans les faits, on s’aperçoit qu’il est reconnu sur la Zibase comme une télécommande 4 boutons, chaque état ayant son propre code (gauche on/off, droite on/off):

 

 

On peut donc créer une télécommande 4 boutons du type KR22 sur la Zibase, et lui indiquer les codes relevés dans le suivi d’activité, sachant que ces codes se suivent (ou simplement cliquer sur “Capture d’identifiant” pour les récupérer automatiquement):

 

 

Avec un seul interrupteur de ce type, il sera donc possible d’effectuer diverses actions, comme allumer une lampe ou lancer un scénario complet :D

 

IV. Ajout d’une prise gigogne

 

Il existe également des prises gigognes EnOcean afin de piloter un appareil. Le principe n’est pas nouveau, tous lesk protocoles domotiques possèdent au moins un module de ce genre, qui vient se brancher entre la prise murale et l’appareil à piloter.

myfox_enocean_4

 

La prise est relativement traditionnelle, avec un petit bouton sur le devant qui permet d’actionner l’appareil branché manuellement.

L’esthétique est discutable, comme on peut le voir sur les deux modèles de droite, le Z-Wave a fait de gros progrès de ce côté là. Mais au moins elle existe.

 

myfox_enocean_5

 

myfox_enocean_6

 

myfox_enocean_8

 

Sur le dessous on trouve le bouton d’inclusion qui sera utilisé pour associer la prise à une box domotique.

 

myfox_enocean_9

 

L’ajout sur la Zibase est un peu différent mais fonctionne très bien. Il faudra sélectionner “Actionneur”, puis “EnOcean”, puis le type d’appareil piloté.

Ensuite, on sélectionne une “pseudo” adresse X10, par exemple A10. On appuie sur le bouton “Learn” de la prise, qui va se mettre à “claquer” régulièrement. Sur la Zibase, il n’y a plus qu’à appuyer sur le bouton “Assoc”. La prise doit cesser de “claquer” un court instant pour signaler que l’inclusion est correcte. Elle se remet ensuite à “claquer”: il ne reste plus qu’à ré appuyer sur le bouton “Learn” pour arrêter l’apprentissage.

 

zibase_enocean_gigogne

 

La prise est alors pilotable comme n’importe quel autre module:

 

pcpad_prise

 

V. Conclusion

 

Comme on a pu le voir, le support des périphériques EnOcean sur la Zibase est déjà bien avancé. D’ailleurs, la liste des périphériques EnOcean supportés s’est considérablement étoffée depuis ses débuts. L’ajout des périphériques sur la Zibase est simple, et les ordres émis depuis les capteurs sont rapides et précis. Quant à la portée, elle s’avère très bonne (annoncée pour une trentaine de mètres, je n’ai pas détecté de problème particulier au sein de la maison). Ce type de périphérique, sans pile, et donc sans aucune maintenance, s’avère à l’usage extrêmement pratique comparé à certains périphériques dont les piles s’épuisent en quelques semaines.

A noter que certains périphériques EnOcean disposent du retour d’état: cette fonction est très pratique par exemple dans le cas d’un interrupteur qui peut être activé localement / manuellement. Le retour d’état permet à la box d’être tenue informée de l’état du périphérique. Zodianet a expliqué comment gérer cela ici.


1 Commentaire
  1. salut et merci pour ton article mais comment fonctionne la “recharge” d’un détecteur d’ouverture? dans une maison il n’y a pas d’UV qui “taperaient” directement sur la cellule et en plus avec des carreaux traités encore moins.
    Des infos là dessus?

    Laisser un commentaire

    Ne ratez plus aucune news !

    Inscrivez vous à notre newsletter, et recevez chaque mois toute l'actualité du blog pour ne plus rien louper: actualité, guides, tutoriaux, concours !

    Merci pour votre inscription !