Test: Robot aspirateur Philips Homerun

Aller, on continue dans les tests d’aspirateur robot :D Il y a quelques mois, j’ai eu la chance de faire partie des 150 personnes sélectionnées pour “adopter” un Homerun, le robot aspirateur de chez Philips.

 

La campagne publicitaire pour cet aspirateur a été assez originale, puisque le Homerun était présenté comme un animal domestique à adopter, fourni avec son carnet d’adoption, etc… De quoi faire le buzz et une grosse publicité parmi les bloggeurs.

 

 

 

Je vous en fait aujourd’hui une petite présentation, après quelques mois d’utilisation.

 

I. Déballage

 

 

Pas de surprise lors du déballage, on retrouve tous les accessoires habituellement fournis avec un aspirateur robot:

 

 

Nous avons donc:

  • l’aspirateur
  • sa station de charge
  • une télécommande
  • des brosses de rechange
  • des filtres de rechange
  • une brosse de nettoyage
  • un manuel utilisateur

Pas de mur virtuel pour ce modèle pourtant haut de gamme. En revanche, chose surprenante, nous avons un petit livret sur les conditions GPL du noyau Linux: et oui, le Homerun fonctionne grâce à un système linux embarqué ! (pour ceux à qui cela parle: bash 3.2, busybox 1.14.1, ezboot, linux kernel 2.6.21, etc…)

Pour en revenir au déballage, le Homerun est le plus gros aspirateur que j’ai vu jusqu’à aujourd’hui: il mesure 34,5 cm de diamètre, pour une hauteur de 10,4 cm. Autant dire qu’il ne passera pas sous tous les meubles (pour comparaison, cela fait tout de même 1,5cm de hauteur en plus par rapport à un Roomba). Son poids n’est pas en reste, ce robot pesant 4kg sur la balance.

 

 

De couleur gris métallisé, avec de petits boutons verts, le Homerun a un design passe partout. Sur le dessus, on trouve un panneau de contrôle pour sélectionner le mode de fonctionnement et, chose rare, une caméra ! En effet, la grosse nouveauté de ce robot est de photographier le plafond afin d’établir une carte de la pièce à nettoyer. Ainsi, grâce à cette cartographie et à ses nombreux capteurs (sur le devant et le dessous), le Homerun n’oublie aucune zone à nettoyer, et ne repasse pas 36 fois au même endroit, comme le fond la plupart des aspirateurs encore aujourd’hui.

 

 

Malgré sa taille imposante, le bac à poussières ne contient que 0,6 litres. A l’utilisation, cela se révèle juste, mais conviendra dans la plupart des cas si on considère que ce robot peut passer tous les jours, et donc que la maison est propre. Contrairement à beaucoup, le bac s’enlève par le dessus, après avoir retiré un petit couvercle aimanté. Un peu moins pratique à enlever, à mon avis, que le tiroir à l’arrière:

 

 

En dessous, nous trouvons deux brosses latérales, ce qui est une excellente chose, et une brosse centrale:

 

 

Enfin, la station de charge: très basique, sans fonction particulière, elle est juste là pour accueillir le Homerun et le guider lorsqu’il doit retourner automatiquement à sa station:

 

 

II. Utilisation

 

Le Homerun peut être utilisé à partir de son panneau de contrôle, sur le dessus, ou via la télécommande IR. Quatre modes de fonctionnement sont disponibles:

  • auto: le robot nettoiera la pièce et retournera automatiquement à sa station se remettre en charge. A ce sujet, le Homerun dispose d’une batterie 14,8 V Li-Ion / 2 200 mAh qui lui donne une autonomie de 110min (pour une charge de 3h).
  • Spot: il nettoiera sur une zone de 1,5m2. Utile pour les zones fort sales
  • Climb: dans ce mode, le robot sera un peu plus “énergique” et passera sans problème les pas de porte jusqu’à 15mm d’épaisseur
  • Carpet: un mode spécial pour le nettoyage des tapis et moquettes

Ajoutons à cela un mode Turbo: ce mode permettra d’aspirer plus fort, mais bien sûr le bruit sera plus conséquent, pouvant atteindre les 70dB.

Enfin, un mot sur la programmation: comme la plupart des robots, le Homerun peut être programmé pour passer à une heure précise. Ainsi, même en votre absence, il pourra se charger du ménage, puis retourner sagement se mettre en charge tout seul. Une fonction donc très utile, mais qui m’a décu sur le Homerun: on ne peut en effet définir que l’heure de passage, sans indication du jour. De ce fait, si vous le programmez pour passer à 9h, il passera tous les jours à cette heure. Ce n’est pas un problème dans le sens où ce n’est pas vous qui passez l’aspirateur, et qu’il retourne se mettre en charge tout seul. Mais ce n’est pas assez flexible à mon gout, certains jours ne pouvant pas être faits à la même heure que d’autres dans mon cas (week end, visiteurs, etc…)  :/

Pour se rendre compte du fonctionnement, une petite vidéo:

 

Par rapport aux modèles que j’ai testé jusqu’ici, le Homerun est clairement le plus intelligent (à voir le passage dans le couloir de la vidéo). Comme expliqué plus haut, grâce à sa caméra, il prend des photos du plafond de façon à cartographier la pièce. Il va effectuer des lignes d’un bout à l’autre de la pièce, en déviant sa trajectoire s’il y a un obstacle, mais en venant se remettre sur sa ligne d’origine dès qu’il le peut. Il ne repassera pas plusieurs fois au même endroit, et n’oubliera aucune zone à nettoyer. Ce fonctionnement m’a épaté, j’avoue. En revanche, sans savoir vraiment pourquoi, il laisse malheureusement des saletés après son passage (brindilles d’herbes par exemple), même en mode turbo. Brosses latérales trop rapides qui expulsent les saletés trop loin ? Topr faible puissance d’aspiration ? Je ne sais pas, mais le verdict ne se fait pas attendre: ma femme lui préférait le Roomba, plus efficace. Plus long, plus aléatoire dans son parcours, mais la pièce était nettoyée et ne nécessitait pas de repasser derrière :/

 

III. Conclusion

 

Avec son système de cartographie intelligent, ses deux brosses latérales, sa grande autonomie, et la possibilité de le mettre à jour à l’aide d’un port Usb disponible sur le côté, le Philips Homerun aurait pu être un excellent aspirateur robot. On pourrait lui reprocher sa hauteur, qui ne lui permettra pas de passer sous tous les meubles, et son bac à poussières peut être un peu petit, mais ces éléments sont encore pardonnables. En revanche, à 700€, on attend de ce type d’appareil qu’il fasse son travail correctement: malheureusement, il laisse trop de saletés après son passage, là où des modèles beaucoup moins chers nettoient parfaitement. Le verdict de ma femme est sans appel: elle lui préférait le Roomba :p Dommage, il y avait du potentiel :/


9 Commentaires

      Laisser un commentaire

      Ne ratez plus aucune news !

      Inscrivez vous à notre newsletter, et recevez chaque mois toute l'actualité du blog pour ne plus rien louper: actualité, guides, tutoriaux, concours !

      Merci pour votre inscription !